Debout les morts de Fred Vargas

Debout les morts de Fred Vargas

Editions J’ai lu – 288 Pages

Quatrième de couverture :

Un matin, la cantatrice Sophia Siméonidis découvre, dans son jardin, un arbre qu’elle ne connaît pas. Un hêtre. Qui l’a planté là ? Pourquoi ? Pierre, son mari, n’en a que faire. Mais la cantatrice, elle, s’inquiète, en perd le sommeil, finit par demander à ses voisins, trois jeunes types un peu déjantés, de creuser sous l’arbre, pour voir si…

Quelques semaines plus tard, Sophia disparaît tandis qu’on découvre un cadavre calciné. Est-ce le sien ? La police enquête. Les voisins aussi. Sophia, ils l’aimaient bien. L’étrange apparition du hêtre n’en devient que plus énigmatique.

Avis personnel :

Après avoir découvert Fred Vargas avec son roman Pars vite et reviens tard (chroniqué ici) mais surtout les personnages surnommés les Evangélistes, il fallait absolument que j’en sache plus sur eux ! Chose faite avec ce roman-ci, Debout les morts, où nos héros, trois hommes d’une trentaine d’années, vont mener l’enquête. Maintenant, il ne me reste plus qu’à découvrir d’autres romans où ils ne font malheureusement que de brèves apparitions.

Trois hommes « dans la merde » emménagent dans une maison pourrie qu’ils vont rénover. Trois personnages atypiques tout simplement superbes :
– Marc Vandoosler, surnommé « Saint-Marc », médiéviste ;
– Lucien Devernois, surnommé « Saint-Luc », historien spécialiste de la Grande Guerre ;
– Mathias Delamarre, surnommé « Saint-Mathieu », archéologue spécialiste de la Préhistoire.
A ceux-ci, se joint le parrain de Marc, Armand Vandoosler, ancien flic ayant laissé échapper un assassin.

Tous ces personnages ont des caractères très différents mais sont unis par des liens d’amitié assez forts. Nous en apprenons plus sur eux tout au long du roman, chacun ayant ses forces et ses faiblesses. J’ai une petite préférence pour le personnage de Marc mais j’aime vraiment beaucoup tout ce trio.

Outre ses personnages merveilleux, Fred Vargas met en place une intrigue palpitante où le coupable est difficilement discernable. J’aime sa manière de présenter les différents personnages, à voir leurs bons côtés, ce qui pourrait tendre à les rendre coupable, mais à ne jamais les figurer comme définitivement criminels. De plus, son style d’écriture est génial. Elle joue avec les mots, que ce soit avec humour ou en utilisant du vocabulaire propre à chaque personnage.

Extrait :

Et voilà.
C’était exactement ce qui s’appelle être dans la merde. Et depuis combien de temps ? Disons deux ans.
Et au bout de deux ans, le coup du tunnel. Marc tape du bout du pied dans un caillou et le fit progresser de six mètres. Il n’est pas facile à Paris de trouver sur les trottoirs un caillou dans lequel taper. A la campagne, oui. Mais à la campagne, on s’en fout. Tandis qu’à Paris, il est parfois nécessaire de trouver un bon caillou dans lequel taper. C’est ainsi. Et, brève étincelle dans la merde, Marc avait eu la chance il y a une heure de trouver un caillou correct. Donc, il tapait dedans et le suivait.

En résumé :

Un roman policier avec de superbes personnages ainsi qu’une intrigue passionnante. C’est avec regret que j’ai quitté cette maison et ses habitants.

Commander ce livre ?

Publicités

8 réflexions sur “Debout les morts de Fred Vargas

  1. Bonsoir ! J’ai découvert ton blog chez Morgouille. J’adore Vargas, et dans celui-ci, effectivement, apparaissent les trois historiens fauchés : qu’est-ce que ça m’a fait rire !! Continue à les lire (à part le tout rpemier, Ceux qui vont mourir te saluent, pas très bon, même avec le recul du premier roman…)

    • Il est certain que je continuerai à lire du Vargas ! J’ai entendu du bien de Ceux qui vont mourir te saluent. =o Je le lirai quand même de toute façon, rien que pour voir. ^^
      Si jamais tu as des titres avec ces fameux historiens, je prends ! ^-^

  2. J’avais adoré aussi ce roman ! En plus le vieux flic aigri m’a quand même bien fait rire, il persiste à vouloir les appeler les évangélistes alors qu’il sait que les garçons n’aiment pas ça. Tout pour faire chier.
    Bon faut que tu en lises d’autre maintenant. 🙂
    Bonne lecture.
    Florel.

    • Oui, j’aime bien ce personnage aussi !
      Yup, il est certain que je lirai d’autres Fred Vargas. Vu tout ce qu’elle a écrit, beaucoup de titres devront me plaire. ^-^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s