Novembre 2016

En novembre, j’ai lu 2 livres et 16 chapitres de BD asiatiques : 2 romans ainsi que 16 chapitres de webtoon. Le début du mois avait bien commencé mais je n’ai rien lu depuis au moins deux semaines.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Roar Street Journal de Bonnie Pang [Webtoon : 9 chapitres]

J’aime ! ♥

Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [Webtoon : 4 chapitres]

Le relation entre nos deux protagonistes progresse pour notre plus grand plaisir.

Heroine Chic de David Tischman et Audrey Mok [Webtoon : 3 chapitres]

Peu d’épisodes ce mois-ci et l’histoire devient un peu étrange. Ce webtoon me plaît moins donc je pense le mettre en pause un moment et le reprendre lorsque plusieurs épisodes seront sortis.

  • Romans/Albums/Mangas :

binov16

Sous les vents de Neptune de Fred Vargas [Roman]

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de roman policier et encore moins un Vargas. Les aventures d’Adamsberg sont toujours aussi intéressantes à suivre. Cette fois-ci, son passé refait surface et il est accusé d’un crime. L’a-t-il commis ou non ? En tout cas, il est en fuite et tente de prouver qu’il est innocent.

Un sale moment à passer de Moka [Roman]

Moka était un de mes auteurs fétiches lorsque j’étais adolescente et j’apprécie toujours ses romans. Dans celui-ci, une petite fille se retrouve coincée avec son petit frère à l’hôtel lorsque son appartement a brûlé. Elle va découvrir les autres habitants de l’hôtel – plus ou moins permanents – et les secrets que certains cachent. Plusieurs sujets sont abordés et certains sont assez graves et bien que ce ne soit pas l’intrigue principale du roman, ils apportent une réflexion intéressante.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 6 / – 2

acnov16

Les beaux livres Harry Potter épuisés ont été réédités ! \o/ Je me suis dépêchée de prendre un que je tentais d’avoir depuis quelques temps.

Quelques trouvailles supplémentaires d’occasion pour compléter ma collection de Ponti et ma série Fullmetal Alchemist.

Octobre 2016

En octobre, j’ai lu 8 livres et 81 chapitres de BD asiatiques : 4 romans, 2 mangas, 2 albums ainsi que 81 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Roar Street Journal de Bonnie Pang [Webtoon : 11 chapitres]

Toujours aussi agréable à lire ! J’aime l’histoire de Po.

Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [Webtoon : 22 chapitres]

J’adore le trait graphique utilisé ! Les premières planches sont un peu aléatoires mais l’histoire finit par se construire. Les personnages sont intéressants.

Heroine Chic de David Tischman et Audrey Mok [Webtoon : 48 chapitres]

Ce webtoon sous forme de comic mélange super-héros et fashion. L’héroïne rêve de devenir une styliste reconnue et crée des tenues pour certains super-héros. Au fur et à mesure de l’histoire, elle va elle aussi pouvoir jouer aux super-héros. Le scénario est original et l’histoire est sympathique à lire.

  • Romans/Albums/Mangas :

lec_oc16

Rouge [Tome 2] de Kristin Cashore [Roman]

Après Graceling, je n’ai pas attendu longtemps avant de lire le deuxième tome de cette trilogie. Celle-ci se passe dans le même univers mais dans une contrée différente avec de nouveaux personnages. Cette fois-ci, les particularités de ce monde sont les monstres. Ce sont des créatures comme les autres animaux mais avec des couleurs vives. Elles sont attirantes pour pouvoir dévorer le sang des humains. Parmi ces derniers, certains monstres peuvent se cacher. Rouge est la dernière monstre de Dells, elle peut lire dans les pensées d’autrui et elle aussi dotée d’une magnifique beauté. Vivant à l’écart du monde, elle va devoir choisir si elle veut aider le roi lorsque des seigneurs rebelles rassemblent leurs armées. Une histoire aussi intéressante à lire que le premier tome !

Le Quidditch à travers les âges de J.K. Rowling [Roman]

Un petit livre sympathique qui nous donne plein d’informations sur l’univers du quidditch !

Chihayafuru [Tomes 16 et 17] de Yuki Suetsugu [Manga]

Petite relecture du tome 16 avant la découverte du dernier tome sorti. Les membres de Mizusawa ont remporté le tournoi par équipes, il s’agit maintenant des compétitions individuelles. Chihayafuru est blessée mais fera tout ce qu’elle pourra tandis que Taïchi est prêt à tout pour enfin passer rang A ! Comme à l’accoutumée, un excellent tome. Avec la fin de celui-ci, l’anime a été rattrapée et la suite ne sera que surprises !

Qui es-tu Alaska ? de John Green [Roman]

Il a été difficile de m’immerger dans ce livre. Passé le tiers et suite à ce fameux événement, la lecture a été plus facile. John Green dépeint des vies adolescentes, à la fois pleines d’insouciance mais aussi prenant à cœur le moindre détail. Les personnages commettent des erreurs, apprennent d’elles, se relèvent après des blessures, éprouvent de la joie, de la culpabilité et de l’amour… Ils font des rencontres inoubliables, qui façonneront qui ils sont. Ils vivent tout simplement. J’ai bien apprécié leurs réflexions sur la vie.

Baku le mangeur de rêves de Fabien Doulut [Album] [Chronique]

Un bel album sur l’aventure d’un petit garçon dans un univers onirique japonais.

Yujin et Yujin de Geumyi Lee [Roman]

Du haut de mes vingt ans et des poussières, je suis convaincue que chacun est responsable de ce qu’il fait de sa vie et que nous sommes les seuls en mesure de changer notre destin. Inutile d’accuser le reste du monde de nos déconvenues ! Quoi qu’il arrive, nous avons le choix entre panser nos plaies et en tirer les leçons, ou au contraire, entretenir notre malheurs. Tu ne penses pas ?

Deux petites filles s’étant connues à la maternelle se retrouvent dans la même classe alors qu’elles sont devenues adolescentes. Un événement traumatisant (attouchements) les relie : l’une a occulté les faits tandis que l’autre a passé outre. Les parents de la première souhaitent à tout pris qu’elle oublie, faisant comme si rien ne s’était passé tandis que les parents de la seconde l’ont soutenue, lui expliquant que ce n’était pas de sa faute. Pourtant, le passé les poursuit toutes les deux. Les conséquences de ce qui s’est passé et de la réaction de leurs parents est au cœur du déroulement du roman. Les chapitres alternent les points de vue de chacune des Yujin jusqu’au dernier où les pensées des parents éclaircies. En somme, un beau roman sur un sujet difficile où la tristesse et les doutes sont finement retranscrits.

Ali Baba et les quarante voleurs de Luc Lefort et Emre Orhun [Album]

A travers ce conte oriental, le lecteur peut découvrir une autre culture. Il met en avant l’honnêteté alors que la cupidité sera punie. Le personnage de Morgane est intéressant, elle est intelligente et courageuse. Les illustrations sont dans les tons ocres. J’aime beaucoup la méthode utilisée (carte à gratter), surtout pour les paysages. L’album est divisé en plusieurs chapitres et le vocabulaire est riche et complexe. Il n’est dont pas destiné à un public très jeune.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 2 / – 7

Baku le mangeur de rêves et le tome 17 de Chihayafuru sont entrés dans ma bibliothèque mais ils ont déjà été lus.

« Ouf, ce n’était qu’un mauvais rêve ! »

Baku le mangeur de rêves de Fabien Doulut

bakouvEditions Picquier Jeunesse – 16 €
40 pages – Octobre 2016

L’auteur :

Fabien Doulut dessine ses œuvres au crayon, plus ou moins gras en fonction de l’intensité voulue, et à la graphite aquarellable. Une fois les images numérisées, il les corrige et les colorise en infographie.

Synopsis :

Baku le mangeur de rêves possède le corps d’un ours, la trompe d’un éléphant, les yeux d’un rhinocéros, la queue d’une vache, les pattes d’un tigre.
C’est un des plus terribles yokaï, ces créatures fantastiques de la tradition japonaise.
Si tu ne veux plus jamais faire de cauchemars, écoute l’histoire de Toyo le petit orphelin qui réussit à apprivoiser Baku le mangeur de rêves.

Avis personnel :

Je regarde assez régulièrement les sorties des éditions Picquier, maison spécialisée dans la littérature asiatique, mais j’avais raté la sortie de cet album jeunesse que j’ai toutefois pu lire grâce à la masse critique de Babelio.

L’histoire de cet album explore la limite entre rêve et réalité. Toyo fait des cauchemars et ne peut dormir à cause d’eux comme de nombreux habitants de son lieu d’habitation. Divers yokaï peuplent leurs rêves, la plupart très effrayants. Toyo se montre courageux et part à la recherche de Baku, ce yokaï qui aspire les cauchemars. Il espère ainsi rétablir les nuits de sommeil pour tous.

Je le donne à Baku. Je le donne à Baku. Je le donne à Baku. Et souffle trois fois…

Le folklore japonais est abordé à travers les yeux d’un petit garçon chétif et sensible mais aussi persévérant. C’est une histoire simple et poétique, dans laquelle le lecteur s’immerge facilement. Il est à regretter un manque d’informations dans l’histoire sur les yokaï dont Baku mais le récit est surtout centré sur l’aventure – le rêve ? – d’un petit garçon.

Les illustrations accompagnent à merveille le texte de l’album. Dans des tons rouges-orangés, elles rappellent le crépuscule. Les yokai peuvent faire peur sauf Baku qui possède des traits doux. Les illustrations fourmillent de détails et prennent des pages entières. Elles correspondent au texte tout en ajoutant parfois quelques détails humoristiques. La couverture est superbe et concorde parfaitement avec l’album.

Pour consulter quelques pages, c’est sur le blog de l’auteur.

En résumé :

Un bel album sur l’aventure d’un petit garçon dans un univers onirique japonais.

Commander cet album ?

Septembre 2016

En septembre, après cette rentrée scolaire, j’ai lu 2 livres et 64 chapitres de BD asiatiques : 2 romans, 56 chapitres de manhua ainsi que 8 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

Roar Street Journal de Bonnie Pang [Webtoon : 8 chapitres]

J’aime lire ce webtoon avec toujours autant de thèmes différents traités !

Jane Jones : Coeur à prendre de Joan Reeves [Roman]

Ce n’est pas souvent que je lis de la chick-lit mais avec la rentrée scolaire, j’avais envie d’une lecture rapide et sans prise de tête. Ce livre a totalement correspondu à mes attentes. Une histoire sympathique à lire mais sans surprise.

Même pas peur de Ingrid Astier [Roman]

Dans ce roman jeunesse, des adolescents sont confrontés à l’amour, avec les doutes qui viennent avec. Malgré leur courage à escalader des rochers ou plonger du haut de falaises, lorsqu’ils doivent avouer leurs sentiments, ce n’est pas aussi facile. Tout se passe très vite, en peu de temps, avec des émotions très fortes. La narration est comme cette histoire, très vivace, même un peu trop. Les personnages ne sont pas vraiment développés et l’intrigue reste superficielle.

Chang Ge Xing de Da Xia [56 chapitres de manhua]

Cela faisait un moment que je n’avais pas commencé de nouvelles séries dans les BD asiatiques et j’ai craqué pour cette histoire chinoise en lisant tout ce qui a été traduit. L’histoire utilise le thème récurrent mais que j’affectionne beaucoup du gender-bender avec une héroïne, princesse de son royaume, qui doit fuir lorsque sa famille est assassinée. Sa soif de vengeance lui fera rencontrer d’autres personnes qui lui feront envisager un autre avenir. A travers ses voyages et ses rencontres, elle va grandir. Elle va découvrir différentes cultures et bien que des guerres opposent ces différentes tribus, chaque personne est semblable. Le peuple souhaite simplement vivre en paix.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 7 / – 2

acsep16

Un peu tous les genres ce mois-ci suite à des trouvailles en brocante…