Bilans

Mars 2019


En mars, j’ai lu 9 livres et 69 chapitres de BD asiatiques : 4 albums, 4 romans, 1 manga ainsi que 69 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Des strips drôles à lire :

  • My giant nerd boyfriend de Fishball [13 chapitres]
  • Just for kicks de Josie Fox [4 chapitres]
  • The Beehive de Lollibeepop [4 chapitres]
  • Murrz de Murrz [13 chapitres]
  • Budgie’s Life de Muffin Girl [10 chapitres]
  • IT Guy & ART Girl de Bonnie Pang [4 chapitres]

Des histoires très plaisantes à suivre :

  • Soara Academy de Muffin Girl [3 chapitre]
  • Let’s Play de Mongie [4 chapitres]
  • Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [5 chapitres]
  • True Beauty de Yaongyi [4 chapitres]
  • Age Matters de Enjelicious [5 chapitres]

.

  • Albums :

Au loup ! de Stephanie Blake

Cet album revisite la fable d’Esope du petit garçon qui criait au loup. Un petit lapin ne faisait que ce qu’il souhaitait et pour éviter de faire ce qu’il ne voulait pas, il criait au loup. Tout le monde s’enfuyait alors, que ce soit sa maman qui lui demandait de ranger sa chambre, sa maîtresse qui l’interrogeait, etc. Cependant, lorsqu’il y a une menace réelle, plus personne ne le croit. Mais n’est-ce pas simplement une blague pour lui donner une leçon ? Les illustrations sont très colorées et simples comme le texte qui est centré sur la page de gauche et prend toute la place.

Le roi du château de Jeanne Taboni Misérazzi & Adrien Albert

Un petit garçon a construit un beau et gros château. Lorsqu’il part se baigner avec sa mère, des bigorneaux et un crabe tentent de clamer leurs droits sur le château. Dommage pour eux, le petit garçon en est le roi et il ne compte pas se laisser détrôner, avec sa maman à la rescousse pour chasser les bêtes. Cependant la vague ne sera pas aussi facile à arrêter… Cet album raconte une histoire toute simple se passant en bord de mer qui rappelle la journée d’un jeune enfant. Le texte est aussi adapté à un jeune public avec des répétitions et des onomatopées. Les illustrations sont réussies, j’aime beaucoup les différents points de vue et les expressions des personnages.

Maître des Brumes de Tomi Ungerer

Dans un paysage irlandais, Tomi Ungerer nous conte une histoire réaliste avec un brin de fantastique. Finn et Clara habitent un petit village de pêcheurs dans une petite île en mer d’Irlande. Si leur famille est pauvre, ils ne manquent de rien. Leur père leur construit un curragh, une petite barque traditionnelle. Ils peuvent ainsi naviguer autour de leur île mais ils ne doivent pas s’approcher de l’Île aux Brumes car personne n’en est jamais revenu. Cependant, lord d’un épais brouillard, la marée les emmène sur cette île où ils font la connaissance d’un étrange homme… J’ai beaucoup apprécié cette histoire et son mystère ainsi que les illustrations qui l’accompagnent.

Splatch ! de Cendrine Borzycki

Divers animaux plongent tour à tour dans de l’eau en émettant divers « Plouf ! ». Ils en profitent pour nager librement dans cette eau jusqu’à ce qu’un puissant « Splatch ! » les surprenne ! La chute est très amusante. Ce livre plaira sans aucun doute aux plus petits avec le schéma répétitif et les onomatopées. Pour ma part, j’ai bien aimé cette petite histoire et les illustrations sont très jolies.

  • Romans :

Mon loup de Moka

Pierre adore les loups et collectionne tout ce qui se rapporte. Lorsqu’une tante inconnue rend visite à sa famille pendant trois jours, il est obligé de partager sa chambre avec elle et cela ne lui plaît guère. Son intrusion dans sa vie va pourtant lui permettre de partager un secret terrible… J’ai aimé retrouvé la plume de Moka dans cette courte histoire.

Samuel : Terriblement vert ! de Hubert Ben Kemoun & François Roca

Dans cette histoire fantastique, Lionel, le meilleur ami de Samuel, est en train de se transformer en arbre après avoir avalé des graines mystérieuses. Samuel fera tout pour le sauver ! La réaction de l’adulte est un peu surprenante mais il sert à mettre en avant l’amitié des deux garçons.

Les lionnes de Jean-François Chabas

Aux plus jeunes de mes lecteurs qui s’attristeraient de cette fin, je voudrais dire de ne pas avoir de peine. La vie, je vous le souhaite, vous apprendra qu’il est bien plus terrible de vivre en hyène que de mourir en lionne.

Et aux plus âgés aussi. Dans ce court roman, l’auteur aborde à travers deux lionnes et divers animaux qu’elles croisent leur comportement face à la survie et à la mort. Il en profite pour parler du lien très fort du sang, celui d’une mère et de son enfant.

Petit Homme et les princesses de Yak Rivais

Petit Homme rêve de rencontrer une princesse. Un soir, il suit deux lutins attirés par des chamallows. Il va rencontrer divers personnages qui parlent des langues bizarres. Les lutins n’utilisent qu’une voyelle par phrase, les soldats du château inversent masculin et féminin, la cour abuse d’adverbes, et ainsi de suite. Le lecteur vit avec le garçon une amusante aventure avec tous ces jeux de langage.

  • Autres :

Chihayafuru [Tome 27] de Yuki Suetsgu [Manga]

Taichi a finalement révélé ses sentiments à Chihaya. Il a aussi quitté le club, certainement avec quelques doutes mais il ne pouvait plus côtoyer ses amis. Se consacrant uniquement à son avenir, il prend des cours de soutien où Suô est professeur. Chihaya est bouleversée par la confession de Taichi. Elle ne peut plus jouer au karuta et elle aussi prend ses distances avec ce sport, se réfugiant dans les études en suivant les conseils d’un de ses professeurs. C’est très étrange de voir Chihaya si imperméable au karuta. Elle est tellement passionnée que de la voir étudier ardemment est un crève-cœur car cela se voit qu’elle ne voit pas bien. Le club est donc livré à lui-même, sans son président et sa capitaine qui lui insufflaient son énergie. Il accueille des nouveaux et les anciens doivent apprendre à fonctionner sans leurs leaders et à le diriger. Quant à Arata, il a fondé un club dans son lycée et il apprend à devenir le chef d’une équipe. Est-ce que cela fera revenir Chihaya et Taichi vers le karuta quand ils auront affronté leurs propres démons ? Leurs sentiments sont très vifs à cette période de leur vie et leur questionnement sur leur avenir est aussi essentiel.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 2 / – 8

J’ai acquis le dernier tome de Chihayafuru qui est lu ainsi que Nos vies suspendues que je vais commencer.

Publicités
Bilans

Février 2019


Pour le mois le plus court de l’année, j’ai lu 8 livres et 96 chapitres de BD asiatiques : 3 albums, 2 romans, 2 mangas, 1 beau-livre ainsi que 96 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Des strips drôles à lire :

  • My giant nerd boyfriend de Fishball [9 chapitres]
  • Just for kicks de Josie Fox [4 chapitres]
  • The Beehive de Lollibeepop [3 chapitres]
  • Murrz de Murrz [12 chapitres]
  • Budgie’s Life de Muffin Girl [8 chapitres]
  • IT Guy & ART Girl de Bonnie Pang [7 chapitres]

Des histoires très plaisantes à suivre :

  • Soara Academy de Muffin Girl [1 chapitre]
  • Let’s Play de Mongie [4 chapitres]
  • I love Yoo de Quimchee [1 chapitres]
  • Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [4 chapitres]
  • True Beauty de Yaongyi [4 chapitres]
  • Age Matters de Enjelicious [4 chapitres]
  • Bad Dates de MigiTwins [35 chapitres]

.

  • Albums :

Tu nous emmènes ? de Yuichi Kasano

Ça y est ! L’avion est terminé. Le père et son fils vont bientôt pouvoir décoller… Sauf que le chien aimerait bien voler lui aussi. Qu’à cela ne tienne, quelques planches de bois, des clous et des coups de marteau ! Voilà, tout le monde est paré au décollage ! Oh mais la maman cochon et ses petits aimeraient venir aussi. Puis la vache. Et n’oublions pas la poule ! Est-ce que tout le monde trouvera sa place à bord de l’avion ? Heureusement que le père est bricoleur et astucieux ! L’histoire est simple et amusante, avec un schéma répétitif. Le texte est bref, avec beaucoup d’exclamations et des onomatopées mimant les bruitages du bricolage. L’album est bien construit, avec de jolies et précises illustrations campagnardes ou se situant dans l’atelier du père. J’apprécie beaucoup Yuichi Kasano et cet album ne déroge pas à cette règle, les plus petits l’apprécieront beaucoup.

César de Grégoire Solotareff

César vit avec son père dans une cage. Celui-ci lui raconte souvent des histoires et César adore celle de l’empereur des crocodiles. Quand il sera grand, il sera empereur des oiseaux, il n’aura peur de rien et il mangera un crocodile. Lorsque l’occasion se présente, César s’échappe de sa cage tandis que son père ne veut pas tout recommencer. Il s’envole alors et découvre une liberté qu’il n’a jamais connue. Il fait la rencontre d’un crocodile mais il a l’air bien inquiétant… Une jolie histoire sur le fait de grandir et d’une amitié improbable. De grands pages de couleurs vives caractérisent le style de Solotareff, celles-ci sont dans des tons clairs et une bordure un peu plus foncée autour des objets et personnages les font ressortir. Une jolie lecture en somme !

La fête de la tomate de Satomi Ichikawa

Hana achète un plan de tomate et prend soin de lui. Elle le plante dans un pot plus grand, elle l’arrose quotidiennement, elle enlève les chenilles qui mangent les feuilles… La plante grandit mais ce n’est que lorsqu’elle sera plantée dans le potager de sa grand-mère qu’elle donnera de délicieux fruits. A travers la petite fille et le plan de tomate, l’album aborde la persévérance et la patience qui sont récompensées avec l’apparition des fleurs et des tomates. L’histoire est simple, racontant quelques instants dans la vie d’une petite fille, avec ses jeux et ses découvertes, tout en faisant participer l’adulte – ici ses parents et sa grand-mère. Les illustrations sont jolies et réalistes. Une très chouette lecture que je recommande !

  • Romans :

Broadway Limited [Tome 1] Un dîner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh

J’ai apprécié de découvrir le New York de 1948 aux côtés de Jocelyn et des pensionnaires de Giboulée. Je me suis parfois perdue dans les histoires de chacun car il y a beaucoup de personnages et ma lecture s’est étalée sur plusieurs semaines. J’ai en tout cas hâte de lire le prochain tome pour tous les retrouver !

La grande traversée de Shion Miura [Chronique]

Dans ce joli roman qui plaira à tout amoureux des mots, le lecteur s’attache aux personnages qui vouent leur vie à l’élaboration d’un dictionnaire.

.

.

.

  • Autres :

Seven days [Tomes 1 et 2] de Venio Tachibana & Rihito Takarai [Manga]

J’avais repéré ce manga depuis des années par ses magnifiques couvertures : un paysage de mer entraperçu par les fenêtres d’une école et un ciel nocturne : tout ce que j’aime ! Les illustrations sont délicates et belles même si certains traits des visages m’ont parfois dérangée. L’histoire est une jolie romance entre adolescents qui se déroule sur une semaine.

Design & image de marque de Jean-Marc Piaton [Beau-livre]

Dans ce beau-livre, Jean-Marc Piaton fait part de son parcours dans le design global international. Lorsque j’ai reçu le livre, sa taille m’a surprise. Je suis habituée aux grands formats avec des couvertures cartonnées. Ce livre-ci est un format facilement manipulable avec une couverture souple. Il se repère facilement avec sa couverture jaune éclatante et le titre en grosses lettres coupées. Ce dernier se dévoile entièrement lorsque la couverture du livre est étalée puisque le titre se termine sur les rabats intérieurs. Le design du livre est ce qui m’avait en premier lieu attirée. L’intérieur est tout aussi réussi avec des illustrations et textes en couleur. Le livre alterne des photographies prises par l’auteur, des citations d’auteurs connus ou de lui-même pour en découvrir un peu plus sur lui, des détails sur lui, des pages d’explications sur quelques notions, des croquis, des informations et détails sur quelques marques et leurs images. Le contenu est donc très varié et plaisant à parcourir. Je regrette l’absence d’un sommaire ou d’un index pour s’y retrouver un peu plus. Il n’y a pas vraiment de logique dans la lecture du livre, on peut aisément lire certaines pages au hasard. Pour un beau-livre, je suis aussi déçue d’avoir repéré plusieurs coquilles (surtout un manque de césure) et des illustrations pixelisées. Quand le sujet du livre est l’image, en voir des pixelisées est vraiment dommage. Il y a donc un côté un peu trop amateur au final mais je n’oublie pas que c’est un récit auto-biographique avant-tout. D’ailleurs, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture. En effet, je suis curieuse de l’image en général et du rôle qu’elle joue dans la vie de tous les jours. Le livre est très intéressant et j’ai appris beaucoup de choses même si j’aurais souhaité un peu plus d’informations sur certaines notions et termes techniques. Et depuis ma lecture, je remarque encore plus les logos et symboles autour de moi !

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 2 / – 7

Une nouvelle fois, j’ai lu mes deux acquisitions du mois : La grande traversée et Design & image de marque.

Bilans

Janvier 2019


Pour ce premier mois de l’année, j’ai lu 19 livres et 75 chapitres de BD asiatiques : 14 albums, 1 manga, 1 manwha, 2 romans, 1 beau-livre ainsi que 75 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Des strips drôles à lire :

  • My giant nerd boyfriend de Fishball [12 chapitres]
  • Just for kicks de Josie Fox [5 chapitres]
  • The Beehive de Lollibeepop [4 chapitres]
  • Murrz de Murrz [14 chapitres]
  • Budgie’s Life de Muffin Girl [13 chapitres]
  • IT Guy & ART Girl de Bonnie Pang [2 chapitres]

Des histoires très plaisantes à suivre :

  • Soara Academy de Muffin Girl [1 chapitre]
  • Let’s Play de Mongie [5 chapitres]
  • I love Yoo de Quimchee [4 chapitres]
  • Super Secret de eon [2 chapitres]
  • Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [4 chapitres]
  • True Beauty de Yaongyi [5 chapitres]
  • Age Matters de Enjelicious [4 chapitres]

.

  • Albums :

Lettres timbrées au Père Noël de Élisabeth Brami & Estelle Billon-Spagnol 

Titre lu dans le cadre du défi DEEDR de Noël. Oublions le réalisme quelques instants avant de commencer la lecture de cet album car je ne connais quasiment aucun enfant de ces âges capable d’écrire un tel texte, que ce soit dans la longueur, la syntaxe ou l’écriture. Dans ce très chouette album, des enfants âgés de 4 à presque 10 ans écrivent des lettres de réclamation au Père Noël. Si vous n’êtes pas satisfait de votre cadeau, parce qu’il est cassé, parce qu’il ne vous plaît pas, parce qu’il vous apporte des ennuis…dites-le au responsable qui pourra peut-être régler votre problème ! Les lettres sont très diverses, souvent drôles et touchantes, comme ce petit garçon qui demande pourquoi son ours perd ses poils et comment le guérir. Elles abordent divers réalités : les parents séparés, les inégalités sociales, la maladie, la mort et le deuil, la naissance, etc. avec brio. Les lettres sont présentées sur une double page, chacune dans un format différent, que ce soit l’utilisation du papier à lettre, l’écriture, les couleurs, les dessins, l’enveloppe… Le résultat final est très coloré et plaisant à découvrir.

Chers Maman et Papa de Emily Gravett

Un suricate aimerait bien vivre ailleurs : il fait très chaud dans son désert et il doit toujours surveiller ses jeunes frères et sœurs. Ayant donc besoin de changer d’air, il part rendre visite à différents membres de sa famille. Il n’oublie pas ses parents puisque chaque jour il leur envoie une carte postale. Son voyage est ponctué de péripéties et s’il apprécie les instants passés chez les membres de sa famille, chaque habitation possède des choses qui ne lui plaisent pas – ou plutôt il manque des éléments habituels ! Au final, vivre cette aventure lui a permis de réaliser qu’il est bien avec sa famille dans son chez-lui. Les cartes postales sont en pop-up et racontent le quotidien de Sunny, essentiellement composé de nourriture et de type d’habitation. Chaque page recèle d’éléments à chercher, comme le chacal qui aimerait bien faire de Sunny son repas, ou l’adresse du destinataire qui change à chaque fois selon les envies du suricate (sable doux, désert plein de scorpions…). Tout en étant original, l’album donne de véritables informations sur les suricates et leurs cousins éloignés.

Tombé ! de Claude K. Dubois

J’aime beaucoup le style graphique de Claude K. Dubois dont les animaux dessinés sont toujours adorables. Cet album aborde l’habitude des enfants à se plaindre pour le moindre petit bobo alors qu’il n’y a rien de grave et que c’est oublié tout de suite à travers Merle qui est tombé et dont les copains en rajoutent.

Blaise 3 en 1 de Claude Ponti

Cet album regroupe trois histoires avec Blaise, le poussin masqué : « Blaise et la tempêteuse bouchée », « Blaise dompteur de tache » et « Blaise et le robinet ». Comme d’habitude, les aventures vécues sont farfelues et amusantes grâce à l’imagination de l’auteur, ses jeux de mots et les illustrations réalistes.

L’éléphant qui fumait de la trompe de Alix Leroux

L’atelier du poisson soluble est une maison d’édition auvergnate alors quand j’ai l’occasion de lire une de leur production, je n’hésite pas. Dans cette histoire farfelue, une souris médecin soigne les maux de chacun en allant voir ce qui se passe à l’intérieur. Pourquoi est-ce que l’éléphant fume de la trompe ? Parce qu’il y a un girafe qui fume la pipe dans son ventre ! Et ainsi de suite. La chute est dans la même lignée. La page de droite présente un animal en situation dans un cercle (figurant l’intérieur du ventre) tandis que sur la page de gauche se trouve le texte accompagné de quelques illustrations.

La reine des fourmis a disparu de Fred Bernard & François Roca [Chronique]

Un très chouette album de type policier avec une enquête rondement menée par deux fourmis rouges que rien n’arrête !

.

La maison dans les bois de Inga Moore

Suzie Truie et Simon Cochon habitent l’un à côté de l’autre. Cependant, lorsqu’ils reviennent d’une promenade, ils découvrent leurs maisons détruites. Léone Oursonne et Vincent Elan étaient bien trop grands pour ces demeures. Un brin dépités, ils décident alors de construire une maison où ils pourraient habiter tous ensemble. Il faut donc appeler les castors experts en construction. C’est un joli album mettant en scène une charmante histoire d’amitié. Les illustrations sont chouettes mais j’ai trouvé que l’anthropomorphisme était un peu trop appuyé. L’élan prend par exemple des positions qui semblent vraiment étranges.

Petit Lapin va à l’école de Harry Horse

J’adore les illustrations de cet album. Elles sont très détaillées, les traits sont fins avec des lapins adorables et la colorisation à l’aquarelle donne un rendu doux. L’histoire se focalise sur la première rentrée de Petit Lapin. Pour l’affronter, il emmène son cheval Billy alors qu’il n’en a pas vraiment le droit. Toute la journée, il ne fait que des bêtises ! A travers son jouet, Petit Lapin peut affronter ses peurs pour finir par grandir et ne plus l’emmener avec lui.

Poka & Mine : Au fond du jardin de Kitty Crowther

Cet album est adorable, tant par ses illustrations que par son histoire. Les dessins sont réalisés aux crayons pastel et sont très colorés, dans des tons plutôt doux. Le récit raconte une jolie histoire d’amitié.

.

Le chat rouge de Grégoire Solotareff

Cette histoire invite à la tolérance à travers la différence d’un chat qui est rouge. Il se lie d’amitié avec une chatte blanche et ils vont vivre des aventures ensemble. Les contes sont détournés de manière amusante avec la présence d’un loup et d’une sorcière qui ne sont pas ce qu’ils paraissent. La phrase finale m’a fait sourire avec les deux chats qui finalement font ce qu’ils ont envie et non ce qui leur a été demandé car : « Les chats sont comme ça : ils n’obéissent jamais. ». Les illustrations sont typiques de Solotareff avec des couleurs voyantes, les personnages ressortant grâce à un épais contour noir. J’ai particulièrement apprécié les pages se déroulant de nuit dans la forêt, l’utilisation des couleurs et des formes avec les ombres est superbe.

D’un côté… et de l’autre de Gwendoline Raisson et Ella Charbon

Cet album peut se lire dans les deux sens du livre (il faut le tourner vers le haut ou le bas) et peu importe par quel côté on commence puisque l’histoire finit par se rejoindre au milieu. Un ours seul aimerait passer de l’autre côté du mur mais celui-ci est bien trop haut ou solide pour qu’il puisse réussir. Il finit heureusement par trouver un passage secret où deux ours célèbrent sa venue puisqu’ils pourront jouer tous ensemble. L’album passe alors à la forme verticale pour présenter la scène sur les deux pages. Et lorsqu’on tourne la page, surprise, tout est à l’envers ! Il faut alors recommencer la lecture de l’album dans l’autre sens, en repartant du début, pour avoir une autre version de l’histoire. Dans ce côté, deux ours se questionnent sur ce qu’il y a derrière le mur et ils imaginent qu’il s’agit d’un monstre. Ouf, ce n’est qu’un ours comme eux ! Le principe du livre est chouette et permet d’établir une double lecture. Le parallélisme d’une histoire à l’autre se retrouve dans les images ce qui permet de faire des connexions et d’apprécier l’ensemble. Les illustrations sont simples et colorées.

Henri est en retard de Adrien Albert

Les parents d’Henri sont malades et ils ne peuvent donc pas l’emmener à l’école. Cependant, Henri ne peut se résoudre à rester à la maison. Heureusement il peut compter sur son papi à la rescousse. Montés sur une mobylette, les voilà partis ! Toutefois, la pluie a rendu la route impraticable. Le récit prend alors une tournure fantastique entre la réalité du chemin et sa disparition, les animaux aperçus, et l’apparition d’un élan qui finit par emmener Henri à l’école. Le ton du récit est un peu étrange, avec un mélange entre réalité et fiction surnaturelle qui peut être difficile à distinguer. L’histoire ne m’a pas tellement plu avec en plus quelques éléments chagrinants (les parents qui laissent leur enfant se débrouiller seul, le papi qui oublie son petit-fils, la maîtresse qui veut domestiquer l’élan…) mais elle fera certainement sourire les enfants.

A quoi ils jouent ? de Atsushi Komori & Masayuki Yabuuchi

Cet album met en scène divers bébés animaux qui jouent. C’est dommage que les noms des petits ne soient pas utilisés dans le texte qui est simple et descriptif avec parfois quelques paroles. Les illustrations sont réalistes.

Un amour de ballon de Komako Sakaï

Un joli album très poétique comme sait si bien le faire Komako Sakaï.
Dans cette histoire, un marchand offre un ballon à Akiko. Pour qu’il ne s’envole pas, il l’attache au doigt de la petite fille. Une fois à la maison, elle joue avec lui et imagine toute leur soirée. Toutefois le ballon qui s’échappe la remet en question. Les couleurs pastels et les traits fins donnent une impression de douceur, renforcée par le cadrage sublimant les émotions vives de Akiko, sa relation avec sa maman et le ballon.

  • Romans :

La belle poire lisse du prince de Motordu de Henriette Bichonnier

Les jeux de mots de ce livre sont très chouettes et les illustrations qui accompagnent le texte permettent de bien les comprendre tout en étant amusantes. Une histoire drôle qui fonctionne bien en classe !

Everything, everything de Nicola Yoon 

Titre lu dans le cadre du défi DEEDR de Noël. Pour la petite anecdote, je cherchais des livres uniquement centrés sur l’hiver ou Noël mais impossible d’en trouver un pour la lettre E. J’ai acheté celui-ci après le lancement du challenge et j’avais totalement oublié son existence avant de voir qu’il commençait par E alors qu’il était physiquement proche dans ma PAL prioritaire. 😀 J’avais repéré ce livre par la sortie du film en juin 2017. J’hésitais par quoi commencer – je préfère en général lire le livre avant mais cela dépend du sujet – mais comme j’ai trouvé le livre avant d’avoir l’occasion de le voir, cela s’est décidé tout seul ! J’ai particulièrement apprécié le découpage narratif, avec des chapitres courts centrés sur l’essentiel. Le roman alterne récit, conversations (emails, chats), listes, morceaux de journal intime, illustrations, achats d’objets, etc. Par ailleurs, la couverture du livre est sublime ! L’histoire est intéressante à suivre avec la rencontre entre deux adolescents qui tombent amoureux. Maddy n’a aucune défense immunitaire donc elle doit restée en permanence cloitrée chez elle et n’avoir aucun contact avec les autres. Olly est passionné de figures acrobatiques et vit avec sa famille dont son père violent. En se fréquentant, ils (re)prennent goût à la vie. Maddy ne peut désormais plus se contenter de ce qu’elle avait. J’ai été surprise par la révélation finale et je ne sais encore pas trop quoi en penser…

  • Autres :

Card Captor Sakura – Clearc Card Arc [Tome 4] de CLAMP [Manga]

Enfin des révélations ! Si les informations sont données petit à petit depuis le début de ce manga, ce tome-ci présente enfin de vraies données qui ne sont pas supputées. Par contre, Shaolan et Eriol cachent toujours la vérité à Sakura. J’espère qu’ils ont une bonne raison de le faire. Par ailleurs, Toya semble aussi développer de nouveaux pouvoirs, j’ai hâte d’en apprendre plus. C’est toujours un plaisir de le voir avec Yukito. Sakura continue de mener sa vie de collégienne tout en capturant de nouvelles cartes – avec plein de jolies tenues créées par Tomoyo. Il y a un même un joli duo complémentaire entre Shaolan et Sakura. Et n’oublions pas Kero qui est toujours assorti.

Les archives de la magie – Dans les coulisses du film Les crimes de Grindelwald de Signe Bersgtrom & MinaLina [Beau-livre] [Chronique à venir]

Un magnifique livre sur l’univers des Animaux Fantastiques.

.

.

Cours, Bong-Gu ! de Byun Byung Jun [Manwha]

Bong-Gu et sa mère débarquent en plein hiver à Séoul. Originaires d’une petite île, le contraste de la ville avec leur campagne est saisissant. Ils sont venus trouver le père du petit qui était parti pour son travail mais qui ne leur donne plus de nouvelles. Pendant leurs recherches, ils font la connaissance de Hyemi et de son grand-père, SDF. Dans l’indifférence de la société urbaine, le sentiment final apporté est celui de l’espoir. Cela se voit notamment au niveau des couleurs. Dans le début du récit, tout est gris. Les images se teintent de couleurs douces dès la rencontre des deux familles et le restent à part pour évoquer quelques instants du passé. J’ai particulièrement apprécié les illustrations des paysages et l’utilisation des couleurs mais j’avoue ne pas trop aimé le style graphique des personnages, surtout au niveau des visages. En bref, cela reste une agréable découverte.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 1 / – 15

J’ai seulement acheté le manwha Cours, Bong-Gu ! qui est déjà lu. Comme prévu, j’ai commencé de lire les albums de ma PAL, une dizaine en moins déjà !

Bilans

Bilan 2018

Cette année, j’ai explosé mon score de livres lus, en grande partie dû à ma réinscription à la médiathèque qui m’a permis d’emprunter plein de bandes dessinées et d’albums. A un album près, j’atteignais les 100 ! J’ai lu à peu près le même nombre de romans que d’habitude. En 2018, j’ai lu 232 livres et 1197 chapitres de BD asiatique : 53 BD, 99 albums, 35 mangas, 4 manwhas, 1 manhua, 32 romans, 5 beaux-livres, 1 essai, 1 livre humoristique, 1197 chapitres de webtoon.

Pour les statistiques détaillées :

  • Janvier : 7 livres + 123 chapitres de BD asiatique (1 BD, 4 albums, 1 manga, 1 roman, 123 chapitres de webtoon)
  • Février : 28 livres + 57 chapitres de BD asiatique (1 manga, 3 romans, 17 albums, 6 BD, 1 beau-livre, 57 chapitres de webtoon)
  • Mars : 21 livres + 55 chapitres de BD asiatique (8 BD, 2 mangas, 10 albums, 1 roman, 55 chapitres de webtoon)
  • Avril : 23 livres + 161 chapitres de BD asiatique (7 mangas, 6 albums, 3 romans, 6 BD, 1 essai, 161 chapitres de webtoon)
  • Mai : 33 livres + 141 chapitres de BD asiatique (11 albums, 1 beau-livre, 12 BD, 2 romans, 3 mangas, 4 manwhas, 141 chapitres de webtoon)
  • Juin : 23 livres + 75 chapitres de BD asiatique (4 romans, 11 albums, 7 BD, 1 manga, 75 chapitres de webtoon)
  • Juillet : 22 livres + 174 chapitres de BD asiatique (11 albums, 7 BD, 1 manhua, 1 manga, 2 romans, 174 chapitres de webtoon)
  • Août : 13 livres + 73 chapitres de BD asiatique (4 albums, 7 romans, 1 manga, 1 beau-livre, 73 chapitres de webtoon)
  • Septembre : 7 livres + 54 chapitres de BD asiatique (1 album, 3 romans, 1 livre humoristique, 1 BD, 54 chapitres de webtoon)
  • Octobre : 26 livres + 59 chapitres de BD asiatique (4 romans, 15 albums, 5 BD, 1 manga, 1 beau-livre, 59 chapitres de webtoon)
  • Novembre : 5 livres + 92 chapitres de BD asiatique (1 manga, 2 albums, 2 romans, 92 chapitres de webtoon)
  • Décembre : 24 livres + 133 chapitres de BD asiatique (3 romans, 7 albums, 1 beau-livre, 13 mangas ainsi que 133 chapitres de webtoon)

En ce qui concerne mes lectures favorites, je n’ai pas fait de choix dans ce qui est albums car il y en a trop que j’ai aimés ni dans les bandes dessinées car ce sont toujours les mêmes mangas qui reviennent et j’ai découvert plein de chouettes BD franco-belges aussi. ^^ Du coup, j’ai simplement sélectionné mes dix lectures romans les plus marquantes de l’année.

  • Ma très chère grande sœur de Gong Ji Young
  • Le Club des Incorrigibles Optimistes de Jean-Michel Guenassia
  • Sauveur & Fils de Marie-Aude Murail
  • Phaenomen de Erik L’Homme
  • La combe aux loups de Lauren Wolk
  • Black out de Brian Selznick
  • La passe-miroir de Christelle Dabos
  • Une pièce montée de Blandine Le Callet
  • Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa
  • Les nouvelles vies de Flora et Max de Martin Page & Coline Pierré

Côté statistiques PAL, il aurait mieux valu que je ne compte pas. 😀 Il y a eu 142 entrées pour 68 sorties soit une augmentation de 74 livres… Par rapport au nombre total de livres lus, j’ai à peine lu 1/3 de livres provenant de ma bibliothèque… nous dirons que j’ai bien rentabilisé l’abonnement médiathèque ! 😀

Cette année, j’avais enfin fait les comptes dans les challenges de série pour me motiver à avancer. En ce qui concerne les romans, j’ai ajouté 7 nouvelles séries cette année, dont 1 terminée (Phaenomen) et 2 à jour. J’ai terminé 4 autres séries (Verte, Quatre filles et un jean, Le chat assassin, Chronique des rivages de l’Ouest) et j’en ai continué 1. Soit 16 terminées, 13 à continuer, 9 à terminer pour 29 à commencer. Pour les bandes dessinées, j’ai ajouté 13 nouvelles séries, j’en ai terminé 9 et je suis à jour dans 4. J’ai commencé 8 webtoons mais je suis à jour partout ou alors je les ai terminés ou arrêtés.

Pour 2019, je vise comme chaque année de diminuer ma PAL. 😀 Je souhaite atteindre les 0 pour les albums (42 en ce moment). Je veux aussi lire plus de mangas et continuer à terminer tes séries. Pour les romans, je vise 25 séries terminées si je n’en ajoute pas de nouvelle. Pour les mangas, ce sera de diminuer la liste à commencer (passer de 41 à 30) et celle à continuer (passer de 25 à 15). Je vais d’abord me pencher sur les séries dont il ne me reste plus qu’un tome et je pense aussi lire quelques cycles de fantasy.