Bilans

Décembre 2021

En décembre, j’ai lu 7 livres : 5 albums, 1 roman, 1 beau-livre. Je termine l’année avec de jolies lectures imagées et une romance propice à la saison. 🙂

LIVRES LUS :

Tout en haut de Mario Ramos [Album]

J’aime beaucoup les albums à structure répétitive fonctionnant par accumulation ainsi que le travail de Mario Ramos. La combinaison des deux ne peut que fonctionner ! Dans cet album, des animaux anthropomorphes souhaitent atteindre un sommet. Ils se préparent pour sauter bien haut avec des cris distinctifs. Les différents animaux se retrouvent ainsi sur le précédent et le dernier parviendra au sommet. Mais sera-t-il réellement le plus haut ?

La guerre, ce n’est pas pour moi ! de Eric Battut [Album]

Eric Battut signe ici un album fort. Il aborde avec délicatesse l’histoire d’un enfant soldat. Baku est un garçon de douze ans enrôlé de force par l’armée. Il parvient à s’enfuir lors d’un moment inattention de ses geôliers. Rejoignant un camp de réfugiés, il apprend à lire, à écrire et à compter. La guerre une fois finie, il enseigne à son tour à de jeunes enfants. Des mots simples sont utilisés pour raconter l’histoire de Baku, son enrôlement, son entraînement, ses péripéties… Les illustrations sont réalisées à l’acrylique avec peu de couleurs. Les paysages prennent beaucoup d’importance dans l’image et laissent donc peu de place pour les personnages. Le lecteur a ainsi l’impression de regarder de loin ce qu’il se passe. Les couleurs chaudes sont très fréquentes, avec des personnages colorés différemment selon leurs rôles. Le blanc est associé aux civils, avec Baku en bleu, et les militaires sont dans des couleurs plus foncées (marron, rouge, noir). L’auteur utilise les mêmes couleurs pour les actes de violence mais le rouge et le noir sont plus prononcés, avec des éclats. Cet album livre un message d’espoir.

Re-Zoom de Istvan Banyai [Album]

J’ai trouvé ce livre par hasard dans une bibliothèque. J’avais beaucoup aimé le premier opus et cet album est tout aussi bien construit. L’auteur reprend le même concept du zoom en jouant avec les détails. Cette fois-ci, il ajoute en plus de la notion d’espace celle du temps. En effet, plusieurs périodes historiques sont abordées à travers les différents points de vue des illustrations. Une belle réussite une nouvelle fois !

La surprise de Noël de Debbie Macomber [Roman]

J’avais envie de lire cette romance de Noël depuis que j’avais acheté ce livre en novembre. Si elle ne présente rien d’original, les personnages sont plutôt appréciables, notamment l’héroïne et sa famille. J’ai aussi bien aimé l’histoire d’amour. Ma dernière lecture romantique m’avait plutôt laissée dépitée et les relations entre les protagonistes peuvent souvent me laisser inconfortable mais ce n’est pas le ici. La surprise de Noël est une jolie romance à lire à cette période de l’année.

Papillon bleu de Michelle Daufresne [Album]

Cet album se lit comme un long poème. D’ailleurs, à la fin du livre, on peut trouver une partition. Le texte est conçu pour être chanté accompagné d’un piano. L’histoire est jolie, centrée autour d’un enfant qui s’amuse avec un papillon. J’ai aussi beaucoup aimé les illustrations réalisées à l’aquarelle et qui sont très douces.

Les chats et la petite fille de Kwong Kuen Shan [Beau-livre]

Kwong Kuen Shan est une écrivaine et artiste hongkongaise installée au Pays de Galles depuis de nombreuses années. J’ai déjà eu le plaisir de lire plusieurs de ses ouvrages où elle exprime son amour pour les chats et l’art traditionnel chinois. Ses derniers livres sont plus autobiographiques que les précédents même s’ils comportent aussi des proverbes chinois. Ce beau-livre compile des souvenirs d’enfance de l’auteure, agrémentés d’une citation chinoise et d’une aquarelle illustrant le sujet. Je connaissais certaines anecdotes mais j’ai aussi découvert beaucoup de nouvelles choses. Kwong Kuen Shan est loin d’avoir eu une enfance facile mais elle essaye de se remémorer des souvenirs heureux. Les aquarelles s’accordent aux souvenirs d’enfance de l’héroïne et intègrent dès que possible des chats. J’ai aussi apprécié de découvrir les sceaux créés par l’artiste.

Yéti de Christine Naumann-Villemin & Marianne Barcilon [Album]

Yéti s’ennuie un peu seul dans sa montagne. Lorsqu’il découvre une botte perdue dans la neige, c’est l’occasion de descendre dans la vallée pour trouver sa propriétaire. Avec des images de contes à l’esprit, il est bien déçu de constater que les habitants ne sont guère aimables. Parviendra-t-il à trouver une amie ? Cet album propose une histoire sympathique avec des illustrations très expressives.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 5 / – 6

J’ai été gâtée pour Noël avec de beaux livres !

PRÉVISIONS POUR JANVIER :

Je pense terminer Hayao Miyazaki : Nuances d’une oeuvre que j’ai commencé en début d’année pour enchaîner sur Mon voisin Hayao, hommages aux films de Miyazaki reçu à Noël. J’aimerais aussi lire Les 4 enquêtrices de la supérette Gwangseon. Je continuerai à diminuer ma PAL d’albums.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s