Science-Fiction

La main gauche de la nuit de Ursula K. Le Guin

Titre original : The left hand of darkness
Éditions Robert Laffont – Collection Ailleurs & Demain
Octobre 2021 – 312 pages – 22,90€
Traduction de Jean Bailhache révisée par Sébastien Guillot

Quatrième de couverture :

Sur Gethen, planète glacée, il n’y a ni hommes ni femmes, seulement des êtres humains. Des hermaphrodites qui, dans certaines circonstances, adoptent les caractères de l’un ou l’autre sexe.

Genly Aï, un ambassadeur venu de la Terre, est chargé de rallier Gethen aux autres planètes déjà réunies sous les couleurs de l’Ekumen. Mais mille obstacles se dressent devant lui. La tâche sera rude. Parviendra-t-il à mener à bien sa mission ?

Avis personnel :

Pour commencer, quelques mots sur cette somptueuse édition. Le livre est un grand format broché avec un ruban servant à marquer la page et assorti à la couverture. Celle-ci est dans les nuances de bleu foncé et d’argent et présente des reflets, le titre est légèrement en relief. Cette version collector est agrémentée par une préface de Catherine Dufour et une postface de Jean Bailhache qui donnent quelques éclairages supplémentaires après la lecture de ce roman qui bénéficie aussi d’une traduction révisée.

J’aime beaucoup les écrits de la regrettée Ursula K. Le Guin. Jusque là, je ne m’étais aventurée que dans ses récits de fantasy. La main gauche de la nuit est un roman de science-fiction qui s’inscrit dans le cycle de l’Ekumen mais qui se lit parfaitement indépendamment des autres tomes. Ecrit en 1969, ce livre a remporté les prix Nebula et Hugo. Les thèmes que l’autrice aborde questionnent encore aujourd’hui…

Le jour est la main gauche de la nuit,
et la nuit la main gauche du jour.
Deux font un, la vie et la mort
enlacés comme des amants en kemma,
comme deux mains jointes,
comme la fin et le moyen.

Dans ce space opera, l’histoire se passe sur Gethen, une planète glacée où les êtres humains sont hermaphrodites. Genly Aï, un ambassadeur venu de la Terre, est chargé de rallier Gethen aux autres planètes déjà réunies sous les bannières de l’Ekumen, une organisation interplanétaire qui réunit différents systèmes stellaires autour d’échanges commerciaux. Entre les conditions climatiques très difficiles et la situation politique tendue, Genly Aï aura fort à faire pour mener sa mission à bien. Il commence celle-ci en Karhaïde, l’un des plus grands domaines de la planète, où il traite avec le premier ministre, Therem Harth rem ir Estraven.

Si les premiers chapitres semblent faire de Genly Aï le héros, la suite du roman donne aussi la parole à Estraven ce qui fait d’eux deux nos protagonistes. Le roman alterne ainsi le point de vue des deux personnages, même si Genly Aï est le principal narrateur, pour raconter l’histoire tout en proposant aussi des contes et notes sur la planète. Cette double narration permet au lecteur d’avoir des perspectives différentes sur la planète et ses habitants qui la composent. La société de Gethen diffère de la nôtre par bien des aspects mais les individus qui la composent restent des êtres humains.

Genly Aï est perturbé par la non-binarité des habitants de Gethen. En effet, il n’arrive pas à prendre le recul nécessaire pour passer outre cet état de fait. Il donne des attributs féminins ou masculins aux différentes personnes qu’il rencontre alors que ces êtres humains ne possèdent pas de genre sexuel. Il ne fait pas confiance à son principal interlocuteur, Estraven, ce qui n’est pas de bon augure pour sa mission. En tant qu’étranger investi d’une mission, il ne s’intègre pas parmi les peuples de Gethen. Son manque de discernement la compromet d’ailleurs parfois. Au fil des épreuves qu’il rencontre, de sa fréquentation des habitants et du soutien d’Estraven, son opinion sera amenée à changer.

Genly Aï explore deux régions de Gethen : la Karhaïde et Orgorein. Les deux domaines ne sont pas construits de la même façon : un roi est à la tête du premier tandis qu’un gouvernement de type communiste dirige le second. L’ambassadeur va passer plusieurs mois dans chacun des domaines en expliquant le fonctionnement qu’il perçoit. Les écrits d’Estraven apportent un contrepoint sur ceux de Genly Aï. Outre le temps qu’ils vont passer dans ces deux sociétés, les deux héros vont vivre une expédition polaire qui fera perdre à Genly Aï sa méfiance et accepter leurs différences s’ils veulent survivre.

Dans ce roman, Ursula K. Le Guin aborde des thèmes sociétaux qui émergeaient à l’époque. Certains font encore écho aujourd’hui : la question du genre, l’égalité des sexes, les droits civiques, etc. Cependant, ce roman reste avant tout une oeuvre de science-fiction mémorable. Le récit inventif, la narration fluide et les personnages complexes font de ce roman une réussite. Comme l’a dit Lorris Murail : « La main gauche de la nuit appartient à ce que la SF a produit de plus beau et de plus puissant. ».

Ursula K. Le Guin construit un monde très riche avec une société développée dont chaque région possède ses propres caractéristiques. Le lecteur, à travers les yeux de Genly Aï, n’en aperçoit qu’une infime partie. La main gauche de la nuit est un roman fascinant, d’aventure et d’exploration, mettant en avant la tolérance et l’acceptation d’autrui. Même si nous sommes différents et que des éléments nous demeurent incompréhensibles, il est toujours possible de communiquer et de trouver des rapprochements voire de construire des amitiés.

En résumé :

La main gauche de la nuit est un roman de science-fiction passionnant. Le monde imaginé par Ursula K. Le Guin est très riche et l’aventure que vivent nos deux héros prenante. Les idées développées et le ton très humain du récit font de celui-ci un beau discours de tolérance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s