Bilans

Octobre 2020

En octobre, j’ai lu 6 livres :  5 romans et 1 album. La lecture de L’île des femmes de la mer m’a pris quasiment les deux tiers du mois, j’ai donc préféré des lectures légères ou courtes pour mes vacances.

LIVRES LUS :

L’île des femmes de la mer de Lisa See [Roman]

J’apprécie beaucoup la culture asiatique et notamment celle coréenne. Lisa See écrit habituellement sur la Chine mais quand elle compose sur les haenyeo, je ne pouvais qu’être intriguée par ce roman. Les haenyeo sont des femmes plongeuses de l’île de Jeju. Elles subviennent aux besoins de leur famille en pêchant quotidiennement dans les fonds marins. Je connaissais peu de choses sur cette société matrifocale et j’ai été ravie d’apprendre plein de détails sur leur métier et leur culture. Par exemple, les femmes sont plongeuses de génération en génération, elles ont des règles et une hiérarchie bien établies. Les hommes s’occupent des enfants et de la cuisine. Elles respectent la mer qui est source de vie et de danger. Le chamanisme fait partie de leur quotidien. La solidarité entre ces femmes fortes est belle à voir. Ce thème anthropologique m’a donc beaucoup plu mais ce roman est loin d’être simplement cela. L’histoire de l’île de Jeju est abordée à travers les diverses périodes que connaît l’héroïne, Young-Sook. Elle connaît beaucoup de changements dans sa vie. L’île de Jeju a toujours été très nationaliste, héritière du royaume de Tamna. Elle a été annexée par le Japon en 1910 puis a été contrôlée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Des milliers de villages ont été entièrement détruits avec leurs habitants tués. Young-Sook connaît aussi beaucoup de pertes. Certains chapitres sont effroyables à lire, un particulièrement où elle perd une grande partie de sa famille. Le récit est donc aussi historique mais il offre aussi l’histoire de Young-Sook et de son amitié avec Mi-Ja. Le roman débute en 2008 où Young-Sook rencontre des personnes voulant lui parler de Mi-Ja mais elle ne veut rien avoir à faire avec elles. Retour dans le passé où le roman explore en plusieurs chapitres les périodes de la vie de Young-Sook et de Mi-Ja avec parfois quelques retours dans le présent. Le roman est séparé en cinq parties correspondant aux étapes de la vie de Young-Sook : amitié, amour, peur, accusations, pardon. En lisant Les femmes de la mer, j’ai adoré découvrir des choses sur cette pratique traditionnelle. J’ai été touchée par l’histoire de Young-Sook. J’ai été horrifiée par l’histoire de Jeju. Les femmes de la mer est un roman qui ne vous laissera certainement pas indifférent.

Aggie change de vie de Malika Ferdjoukh [Roman]

Aggie, orpheline maltraitée, vit pratiquement dans la rue. Avec son chien Mister Bones et son ami Orin, elle a mis au point un numéro pour détrousser les riches passants qui s’aventurent dans les bas quartiers de Boston. A cette occasion, elle fait la rencontre du détective privé Pemberton Rushworth qui lui fait une proposition inattendue. Elle va ainsi pouvoir changer de vie et enfin connaître l’amour d’une famille. J’ai apprécié de découvrir l’histoire d’Aggie. L’univers dans lequel elle évolue est bien construit même si les nombreux personnages rencontrés servent souvent d’excuse pour faire avancer l’intrigue. La jeune fille est attachante et lecteur s’intéresse vite à son sort.

Chère mamie de Virginie Grimaldi [Roman épistolaire]

Virgine Grimaldi croque une année de sa vie sous forme de cartes postales adressées à sa grand-mère. Celles-ci sont des récits de voyage, des moments drôles, des instants complices… Le livre se lit très rapidement avec délectation. Les bénéfices de la vente du livre reviennent à l’association CéKeDuBonheur qui améliore les conditions de vie des enfants hospitalisés.

.

Saute de Tatsuhide Matsuoka [Album]

Dans cet album, l’auteur dessine les animaux prêts à sauter puis en train de sauter. Le livre se lit de façon verticale pour pouvoir profiter au maximum des mouvements de l’animal qui saute. Les formes de sauts ou les mouvements sont très différents d’un animal à l’autre et sont bien représentés. Les dessins des animaux sont aussi très réalistes. La sauterelle qui saute est loin d’être engageante alors que le lapin est adorable.

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi [Roman]

Je voulais une lecture légère et rapide et ce livre correspondait tout à fait à ces critères. 😀 J’ai beaucoup apprécié cette histoire d’acceptation et de reconstruction de l’héroïne psychologue au contact de retraités qui ont beaucoup de choses à partager. Le livre est rempli d’humour et d’émotions. J’ai aussi été surprise par la révélation de la fin.

.

bioct20-pic6L’hiver dernier, je me suis séparé de toi de Nakamura Fuminori [Roman]

J’ai trouvé le début de cette lecture difficile avec des personnages dérangeants puisque le lecteur est plongé dans la noirceur de l’être humain. Cependant, j’étais tout de même curieuse de découvrir la vérité sur les soi-disant meurtres. La narration alterne les points de vue et brouille les pistes en disséminant des indices pas toujours fiables. Les révélations arrivent après plus de la moitié du livre et remettent en question beaucoup de choses. Le mystère prend réellement sens dans les dernières pages du livre. En somme, une curieuse lecture dans une atmosphère malsaine. Malgré son format court (180 pages), le début est long même si j’ai lu les derniers chapitres très rapidement. Je ne conseillerai pas vraiment.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 3 / – 4

Quelques achats d’occasion très différents pour ce mois-ci.

PRÉVISIONS POUR NOVEMBRE :

Je pense que la situation sanitaire va me laisser peu de temps pour lire  alors je ne prévois rien de particulier. Je me laisserai tenter par ce qui me fait envie. ^_^