Bilans

Septembre 2020

En septembre, j’ai lu 12 livres :  4 romans, 7 albums, 1 livre humoristique. J’ai lu plus que prévu ce mois-ci notamment lors de mes pauses de midi dans la première partie du mois et grâce à quelques albums trouvés dans les écoles. Un seul roman m’a occupée dans la deuxième partie du mois, que je viens juste de terminer et que vous trouverez donc dans le bilan d’octobre. 🙂

LIVRES LUS :

Cher inconnu de Berlie Doherty [Roman]

Ce livre aborde avec sensibilité le thème de la grossesse non désirée chez les adolescents. Chris et Hellen ont seize ans et ils vont bientôt rentrer dans l’université de leurs rêves. Leur futur si clair et léger bascule quand ils découvrent qu’Hellen est enceinte. Leur relation, celles avec leurs parents et leurs amis sont transformées. Cette histoire poignante est racontée avec justesse sans qu’aucun parti ne soit pris par l’auteure. Le récit est narré majoritairement par Chris dans un style de journal intime tandis que Hellen écrit des lettres à cet inconnu qui grandit en elle.

Qui dort ici ? de Sabina De Greef [Album]

Qui dort donc dans ce lit ? Une page après l’autre apparaissent une oreille, un museau, puis des pattes… Attention à ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller petit loup ! L’histoire est simple et tendre. Les illustrations sont réalisées avec des assemblages de différentes matières : dentelle, carton, papier, etc. Une jolie découverte qui plaira sans aucun doute aux plus petits avec les volumes à toucher.

Le vent m’a pris de Rascal [Album]

Un par un des vêtements apparaissent sur la page, emportés par le vent. Mais qui donc perd tous ses vêtements ? Suspense jusqu’à la dernière page ! Un chouette album pour les tous-petits.

.

Calinours va faire les courses de Alain Broutin & Frédéric Stehr [Album]

Calinours va faire ses courses. Lorsque son panier est enfin rempli, il s’arrête un moment pour se reposer. Il est réveillé par de multiples animaux qui lui échangent un objet contre un aliment de son panier jusqu’à ce que celui-ci soit à nouveau vide. Calinours est adorable. L’histoire est plaisante à suivre, avec de nombreuses rimes et répétitions dans la structure du récit. Les illustrations sont aussi très jolies.

Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa [Roman]

Après une déception amoureuse, Rinco retourne dans son village natal, auprès de sa mère avec qui elle ne s’est jamais trop bien entendue. Fière de ses talents de cuisinière, elle ouvre un peu restaurant qui ne sert qu’un seul repas par jour. Rinco rencontre le client pour savoir ce qu’il attend d’elle et de sa cuisine pour pouvoir préparer quelque chose qui le satisfera, lui et ses proches si d’autres personnes sont conviées. Sa cuisine apporte du réconfort, de l’amour et la réalisation de ses vœux. Avec ce retour aux sources, Rinco va se reconstruire et pardonner. Après Le ruban, j’ai apprécié de retrouver la plume sensible de Ito Ogawa. Avec simplicité et poésie, elle raconte la guérison de Rinco au travers de la nourriture.

Mots d’excuse de Patrice Romain [Livre humoristique]

Des mots d’excuse de parents (retards, absences, disputes entre élèves, difficultés scolaires, contestations de notes…) que je pensais trouver plus amusants à lire que cela n’a été. Je suis depuis trop longtemps dans l’éducation nationale…

.

 

Petit dragon, mon ami de Klaus Baumgart [Album]

C’est le soir et Anne peut lire son livre favori et retrouver son ami le petit dragon vert. Lorsqu’elle s’endort, il prend vie. Il vit de multiples aventures jusqu’au réveil de la petite fille. Etait-ce seulement un rêve ? L’histoire est amusante, accompagnée de chouettes illustrations.

.

J’entends ta voix de Kim Young Ha [Roman]

Je ne saurais dire si j’ai aimé ce livre. o.o Il est très particulier mais percutant. La lecture a été très prenante. Jeï est le héros de cette histoire, il peut capter la souffrance des autres, humains, animaux, objets. L’histoire de Jeï est racontée en plusieurs parties mais il n’a quasiment jamais le droit à la parole. Dans la première partie, son portrait est dressé par son ami d’enfance avec qui il a grandi, Dong-Kyu. Ce dernier fait un récit à la première personne en racontant leur amitié et les circonstances de la naissance et de l’enfance de Jeï. Dans la deuxième partie, la narration externe se concentre sur la vie de Jeï à quinze ans, dans un orphelinat puis dans un groupe de jeunes. Dans la troisième partie, Dong-Kyu est de retour. Cette fois-ci, tous les deux sont quasiment majeurs. Jeï prend la tête d’un groupe de motards avec Dong-Kyu comme bras-droit et ils font entendre leur colère. La quatrième partie est la continuité de la troisième et se termine par une course ultime contre la police. Une introduction brève et une conclusion beaucoup plus longue apportent des éclaircissements sur la finalité de l’histoire. Les personnages sont difficilement appréciables, ils vivent dans une société violente. Abandons, délinquance, viols, prostitution, violences, etc. sont le quotidien de Jeï puis des nombreuses personnes qui le suivent. Kim Young Ha dresse simplement un portrait de cette jeunesse désabusée. Il l’écoute et lui donne une voix. L’auteur prend la parole dans la dernière partie du livre (est-ce vraiment lui ?) et semble inscrire ce récit dans une écriture biographique.

Le roi est occupé de Mario Ramos [Album]

Le roi est occupé mais tu as un message important à lui délivrer. Tu découvres un passage secret qui te permet de t’introduire dans le château. Tu passes ainsi de pièce en pièce par les passages secrets. Jusqu’à trouver le roi…qui est en effet bien occupé. Cet album est très amusant avec les rabats à soulever et la chute finale.

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi [Roman]

Je découvre enfin Virgine Grimaldi avec ce roman dont le titre m’a tout de suite charmée. La plume de l’auteure est agréable et les chapitres très courts se dévorent. Ceux-ci alternent les points de vue de nos trois protagonistes : Anna, la maman, et ses deux filles, Chloé, 17 ans et Lily, 12 ans. Elles sont attachantes tout comme les nombreux personnages qu’elles rencontrent au cours de leur voyage vers la Scandinavie. Humour et émotion sont au rendez-vous !

Atchoum ! de Tan & Yasuko Koide [Album]

En découvrant cet album, le graphisme me semblait familier. En effet, j’avais lu un album de ces deux deux auteurs que j’avais beaucoup aimé en 2014 ! Dans cette histoire, après des souris, place à des marmottes ! Comme le lapin-facteur a attrapé un rhume, les trois petites marmottes partent alors dans la tempête distribuer le courrier à sa place. L’histoire est simple et agréable à suivre. J’ai aussi beaucoup apprécié les illustrations.

Trois petits hippopotames de Lena Landström [Album]

Trois petits hippopotames aiment beaucoup plonger. Cependant, à un moment donné, ce n’est plus amusant car leur plongeoir n’est pas assez haut. Si seulement ils avaient le droit d’aller plonger à la grande falaise ! Ils s’aventurent alors seuls mais attention au crocodile qui rôle… Ce chouette album raconte une jolie histoire se déroulant sur le continent africain avec en fond une leçon sur l’autonomie et la prise de risque par rapport au danger. Les illustrations sont douces dans le trait et chaudes dans l’utilisation de la couleur.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 20 / – 6

Un petit tour en recyclerie en début de mois et me voilà avec plein de nouveaux livres dans ma bibliothèque. J’ai acheté principalement des livres jeunesse et je suis ravie d’avoir trouvé la série Golem que j’avais adorée au collège. En fin de mois, j’ai acquis deux romans neufs : L’île des femmes de la mer et Seul sur Mars.

PRÉVISIONS POUR OCTOBRE :

La moitié du mois est déjà passée et je n’ai pour le moment terminé qu’un seul roman. Je suis actuellement en vacances et je vais privilégier des formats courts. 🙂