Bilans

Août 2020

En août, j’ai lu 9 livres :  1 guide touristique, 6 albums, 1 roman, 1 beau-livre. J’ai moins lu ce mois-ci et avec la rentrée qui arrive, cela ne risque pas de s’améliorer. Cependant, j’ai fait de chouettes lectures et c’est le principal ! 🙂

LIVRES LUS :

Quelque chose du Japon de Angelo Di Genova [Guide touristique]

J’ai eu connaissance de cette collection des éditions Nanika avec la parution de Quelque chose de Corée du Sud. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le découvrir mais je pense l’acquérir rapidement tellement j’ai apprécié celui sur le Japon. Le livre est découpé en plusieurs parties : histoire et traditions, religions et spiritualité, itadakimasu ! (la nourriture), art et culture, une année au Japon. Il aborde ainsi de nombreux sujets. Les explications sont toujours très concises mais suffisamment instructives. Angelo di Genova présente le Japon à travers son histoire et sa culture mais aussi par son quotidien et les problèmes qu’il peut y avoir. Ce livre n’est pas un guide de voyage avec bons plans et adresses mais une vraie présentation du Japon. Je connaissais déjà beaucoup de choses mais j’ai appris plein de nouvelles informations. Ce livre peut donc plaire aux novices comme aux passionnés du pays nippon ! En plus de tous ces renseignements, de jolies illustrations réalisées par Morgane Boullier parsèment le livre. Sans oublier de nombreuses photographies, souvent très colorées, pour donner un aperçu plus vif du Japon. En bref, cet ouvrage est très riche et passionnant.

Partir de Toshi Yoshida [Album]

En 2018, j’avais lu deux albums de cet auteur que j’avais adorés (SouvenirsLa querelle). Il a écrit toute une collection d’albums se déroulant en Afrique mais ils datent d’au moins trente ans et il est difficile de se les procurer (je n’ai même pas trouvé d’illustration de couverture !). Heureusement que ma médiathèque en possède quelques uns ! Comme les découvertes précédentes, l’histoire est simple et joliment racontée. Dans ce récit, un jeune lion part seul pour avoir son propre territoire. Ce qui m’a le plus charmée est évidemment les illustrations qui sont magnifiques. Elles sont réalistes et j’adore le style graphique de l’utilisation des pastels. Le format de l’album permet de les admirer pleinement.

Parlez-moi d’amour de Xinran [Roman]

Xinran a écouté le témoignage de femmes sur quatre générations et a effectué des recherches pendant plusieurs années pour écrire ce roman sur la vision de l’amour en Chine. Ce pays a été bouleversé par de nombreux événements historiques en un siècle seulement et l’autrice souhaite être un témoin de ce passé à travers ses écrits, en accordant une place privilégiée aux femmes. J’avais adoré découvrir Baguettes chinoises l’année dernière et ce nouveau récit m’a tout autant charmée. Le livre est séparée en quatre parties, suivant ainsi quatre générations différentes. Rouge est née en 1920 et a connu un mariage arrangé. Elle a vécu la première guerre mondiale et l’arrivée du communisme. Sa soeur, Verte, née en 1932, a connu la révolution culturelle et a épousé un révolutionnaire. Grue est née en 1953, elle a étudié à la campagne ce qu’était la vie des ouvriers et fermiers et y a rencontré son futur mari. La dernière génération vit l’amour à l’époque moderne. Le récit est très intéressant, apportant un témoignage sur l’époque historique, la vision de l’amour et la vie des femmes pendant ces différentes politiques. La famille Han est aussi très portée sur la poésie et de nombreux poèmes parsèment le récit. Ce livre est un témoignage très riche et poignant sur la vie de ces femmes où l’amour brille, quelque soit la forme qu’il prenne.

Hommage aux Studios Pixar : Vers le génie et au-delà de Gersende Bollut et Nicolas Thys [Beau-livre]

Je continue ma lecture des mooks dédiés aux films d’animation avec celui sur les studios Pixar. Il présente la création des studios ainsi que plusieurs membres étant à divers postes techniques (réalisation, lightning, production, etc.). La filmographie de Pixar est bien entendu explorée avec aussi un focus sur tous leurs courts-métrages. A noter des pages plus spéciales comme des scènes coupées, des bêtisiers, des chansons célèbres, le succès des box-offices, des copies, etc. J’ai aussi apprécié de retrouver en fin d’ouvrage une dizaine d’illustrations rendant hommage aux films Pixar.

Reconnaître et nommer (versions bleue, rouge et verte) de Wolfgang Schleicher & Roger De Klerk [Albums]

Il existe quatre versions de cet album. Chaque imagier présente plusieurs thèmes. Les pages sont constituées de vignettes imagées et légendées parfois en rapport avec une grande illustration. Les sujets sont classiques : les vêtements, la nourriture, les pièces de la maison, les véhicules, les animaux, etc. Ce sont des supports sympathiques pour travailler le lexique avec les plus petits.

Savez-vous compter ? de Gyo Fujikawa [Album]

Cet album présente les nombres de 1 à 9 en les illustrant avec des animaux anthropomorphiques. Les illustrations m’ont beaucoup plu et si la finalité de l’album est intéressante, je le trouve difficilement maniable avec les nombres présents soient sur une simple page soit sur une double-page. Il faut donc sans cesse cacher des choses (encore plus difficile quand cela dépasse sur l’autre page) ou exercer le regard sur un support plus large.

L’imagerie de l’éveil de Emilie Beaumont [Album]

Cet imagier regroupe plusieurs apprentissages et jeux : les couleurs, les formes, les lettres, les chiffres, les sons, les contraires, des algorithmes, etc. Avec de jolis graphismes, il pourra occuper les petits enfants pendant de longs moments.

.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 7 / – 8

J’ai fait le tri dans quelques livres et j’ai pu récupérer quelques albums qui seront peut-être utiles en classe.

PRÉVISIONS POUR SEPTEMBRE :

Je n’ai rien de prévu encore, ce sera au feeling ! 🙂