« Il(s) étai(ent) autre chose. »

Phænomen [Intégrale] de Erik L’Homme

phaenomenÉditions Folio – 752 Pages
Publié le 1er mars 2018 – 10,50 €

Quatrième de couverture :

Claire, Violaine, Nicolas et Arthur sont quatre adolescents atteints d’étranges troubles du comportement. C’est pourquoi ils ont été confiés à la Clinique du Lac, spécialisée dans les cas désespérés. Mais dans cet établissement, seul le docteur Barthélémy s’intéresse à eux. Aussi, lorsque celui-ci est enlevé par trois hommes sinistres, les adolescents décident de s’enfuir de la clinique et de partir à sa recherche. Ils vont alors découvrir que leur handicap, à force de courage et de volonté, peut se transformer en pouvoir hors du commun.

La trilogie Phaenomen est ici réunie pour la première fois en un seul volume. Complots, pouvoirs surnaturels et indéfectible amitié sont les principaux ingrédients de ce thriller fantastique haletant.

Avis personnel :

Cette intégrale regroupe les trois tomes de la série Phaenomen. Le premier tome sert à introduire les personnages et à présenter le mystère les entourant. Cependant il y a aussi une vraie aventure avec résolution puisque les protagonistes sont lancés dans une chasse au trésor. Quelques mystères demeurent évidemment. Impossible de ne pas lire les tomes suivants à la suite tant ceux-ci sont étroitement liés. Les protagonistes sont pratiquement livrés à eux-mêmes bien qu’ils reçoivent à plusieurs reprises de l’aide. Ils sont à la recherche de la vérité sur leur réelle nature et ils vont en même temps découvrir un des secrets les plus gardés de l’humanité.

J’aime beaucoup les écrits de Erik L’Homme, notamment Le livre des étoiles et A comme Association. Ses récits avec une part de surnaturel (fantastique/science-fiction…) sont racontés de manière entraînante et c’est particulièrement le cas ici où dans les trois tomes les adolescents sont pourchassés et devancent – ou non – de peu leurs poursuivants. Chaque chapitre est introduit par les pensées ou les rêves d’un personnage et annonce donc sur qui  il va se focaliser. J’ai particulièrement apprécié ces petits passages qui apportent beaucoup à l’histoire et permettent de connaître plus en profondeur les personnages.

Claire, Violaine, Nicolas et Arthur sont quatre adolescents atteints d’étranges troubles du comportement mais qui possèdent des talents extraordinaires. Arthur dispose d’une mémoire prodigieuse mais il est sujet à de fréquentes crises ce qui l’oblige à adopter des schémas répétitifs (dessiner trois singes continuellement par exemple). Nicolas distingue les radiations infrarouges cependant il ne supporte pas la lumière et porte donc quotidiennement des lunettes noires. Violaine ne supporte pas qu’on la touche pourtant elle peut soumettre les gens à sa volonté en manipulant leur dragon qui ressemble à une écharpe de brume. Claire ne parvient pas à se déplacer normalement et se cogne dans tout ce qui l’entoure mais elle peut se déplacer à l’endroit qu’elle désire en moins d’une seconde même s’il se situe à quelques mètres.

Ils seront aidés ou contrés dans leur enquête par différents personnages. Le Docteur Barthélémy est le seul individu s’étant jamais soucié d’eux et qui prend à cœur leur existence. Antoine est comme le grand frère de Violaine et il les aidera du mieux qu’il pourra sans jamais leur poser de questions. Clarence est un missionnaire, aussi tueur à gage, mais qui est pourtant quelqu’un de droit. Il y en a d’autres mais je ne vais pas m’étendre plus. Certains personnages pourront changer de position d’un tome à l’autre, selon leurs motivations et les révélations qui sont faites.

L’intrigue est parfaitement menée et chaque conclusion d’un tome apporte diverses révélations qui seront exploitées dans le suivant. Les adolescents mènent de véritables chasses au trésor, résolvant énigme après énigme. Certaines semblent résolues assez facilement mais la fatigue des protagonistes se fait bien ressentir. En étant ensemble, ils ont trouvés des personnes sur qui compter. S’ils doivent composer avec les caractères de chacun, leur amitié est indéfectible et de multiples épreuves le prouveront. Tout ce qu’ils vivent les fait gagner en maturité mais ils doivent aussi subir les conséquences de leurs actes. L’explication finale est surprenante et le m’a totalement surprise.

En résumé :

Un récit haletant et surprenant !

Commander ce livre ?

Publicités

Mars 2018

En mars, j’ai lu 21 livres et 55 chapitres de BD asiatiques : 8 BD, 2 mangas, 10 albums, 1 roman ainsi que 55 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Des strips ou des petites histoires toujours plaisants à lire :

  • Budgie’s Life de Muffin Girl [12 chapitres]

Des strips toujours drôles à lire :

  • My giant nerd boyfriend de Fishball [13 chapitres]
  • Average Adventures of an Average Girl de lallirrr [4 chapitres]

Les histoires progressent et me plaisent toujours autant :

  • Super Secret de eon [4 chapitres]
  • I love Yoo de Quimchee [4 chapitres]
  • Let’s Play de Mongie [4 chapitres]
  • Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [5 chapitres]
  • Girls have a blog de Sarah Bollinger et Tara Kurtzhals [9 chapitres]

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Albums :

L’hiver de la famille Souris de Kazuo Iwamura [Album]

Je poursuis les aventures de la famille Souris avec une histoire chaleureuse se déroulant une journée d’hiver propice à faire de la luge et manger des chaussons fourrés à la fraise. Délicieux !

Bonjour ! de Nozomi Ishikawa [Album]

Une cane découvre un œuf géant. Surprise, elle tente diverses techniques pour le faire éclore. Elle y parvient puisque la coquille se fendille…sauf que l’album s’arrête à ce moment-là, ne dévoilant pas ce qu’il se cache à l’intérieur. On peut imaginer la fin que l’on souhaite mais quand même. >o< Les dessins sont simples et le texte reflète les illustrations ; les tentatives de la cane sont drôles.

L’apprenti loup de Claude Boujon [Album]

Il était une fois un jeune loup qui ne savait pas qu’il était un loup. Il s’amuse avec les animaux des bois et des champs jusqu’à ce que ceux-ci l’évitent quand il commence à grandir. Il n’est pas comme eux et il ne peut pas échapper à son destin de prédateur. L’album traite avec justesse de la recherche de l’identité. J’avoue être un peu déçue de la fin où le loup a retrouvé ses semblables mais a totalement oublié ses premiers amis et laisse libre cours à sa véritable nature.

Taupe a un souci de Kim Sang Keun [Album]

Une petite taupe est bien triste d’être seule. Alors elle roule une boule de neige pour oublier ses soucis mais elle ne prend pas garde à ce qui se trouve devant elle. Le lecteur, lui, constate avec amusement tout ce qui dépasse de cette boule de neige qui grossit de plus en plus. Heureusement, la taupe finira par entendre les voix de ses victimes et creusera pour les sauver. L’album conte une jolie histoire d’amitié avec de belles illustrations.

Dans les pas de papa de Sabine De Greef [Album]

Un père et son fils partent se promener. Le petit tente de suivre son père mais tout est difficile pour lui : les pas sont trop grands, le sac est trop lourd, la rivière est trop large, etc. Heureusement que son papa est là pour l’aider ! La construction est répétitive et livre une jolie histoire.

Bonne nuit mon tout-petit de Jeong Soon Hee [Album]

L’album est adapté d’une berceuse coréenne. Pour endormir son enfant, une mère énumère tous les animaux déjà endormis. La structure répétitive permet de facilement retenir les paroles de la comptine. Les illustrations sont magnifiques et très douces. Dans des tons bleutés, seules les personnages et animaux prennent un peu plus de couleur. Les dernières images invitent à rêver.

Vite, à la maison ! de Yuichi Kasano [Album]

J’aime bien les albums de Yuichi Kasano particulièrement ceux fonctionnant sur le principe de l’accumulation. Dans cette histoire, un petit garçon rentre chez lui et retrouve ses divers animaux de compagnie avant de rejoindre ses parents. A noter que les dessins de couverture et quatrième de couverture complètent l’histoire. Les illustrations sont jolies et réalisées avec des traits précis.

Le chat de Mathilde de Emily Gravett [Album]

J’aime beaucoup le style graphique de Emily Gravett et ce nouvel album présente de nouveau de belles illustrations. L’histoire est simple mais amusante : le chat de Mathilde aime quelque chose mais ce n’est pas ce avec quoi elle aime jouer. J’aime particulièrement la page où ils font du dessin (enfin Mathilde dessine et le pauvre chat a une mine désespérée) et où les dessins représentent les diverses activités précédentes.

Quand dormez-vous ? de Kazuo Iwamura [Album]

Dans cet album, on retrouve le trait caractéristique de l’auteur qu’il utilise notamment dans les aventures de la famille Souris. Dans cette histoire, trois petits écureuils aimeraient bien jouer avec leurs copines chouettes mais ils ne vivent pas au même moment de la journée. Leur maman leur répète sans cesse qu’il faut dormir la nuit et se lever tôt pour être en pleine forme. Une jolie lecture.

Bonjour facteur de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet [Album]

Le facteur est très attendu par les animaux car il leur livre leurs petits. A la première lecture, j’ai plutôt été insensible à cette histoire avec une livraison des enfants et certains détails m’ayant gênée. Finalement, peut-être est-il possible d’y lire une réflexion sur l’adoption. L’album devrait toutefois plaire au public cible et la chute est amusante.

  • Bandes dessinées :

Joséphine de Pénélope Bagieu [BD]

Avec à chaque page une planche (ou presque), la BD permet d’apporter différentes situations tout en suivant un fil rouge et en retrouvant les mêmes personnages. Malheureusement, la vie de Joséphine ne m’a pas vraiment intéressée. Les illustrations restent sympathiques.

Chihayafuru [Tome 23] de Yuki Suetsugu [Manga]

[SPOILERS] Comme à l’accoutumée, j’ai adoré lire ce manga. Chihaya est toujours aussi passionnée de karuta et elle rêve du titre de queen, saisissant toutes les opportunités qui se présentent à elle. Elle et Taichi affrontent Suo ce qui leur permet de remettre en questions leur jeu. Ce volume comporte une confession à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Elle est si directe et franche, dans un moment vraiment parfait. ♥ J’aime beaucoup le traitement du triangle amoureux dans ce manga. Généralement, le lecteur sait tout de suite avec qui va terminer l’héroïne et les premiers et seconds leads ont des caractéristiques types cependant je trouve que ce n’est pas le cas ici. Depuis le début, je suppose que Chihaya et Arata finiront en couple et j’avoue que je ne sais pas trop quel ship soutenir. XD Arata est plus en retrait que Taichi puisque le lecteur l’a moins suivi ce qui a sans doute favorisé mon appréciation de Taichi. Comme la romance n’est jamais le centre de ce manga, je me demande comment cela va affecter la suite et comment va réagir Chihaya. Je ne pense pas qu’Arata attende vraiment quelque chose d’elle, c’était juste une déclaration spontanée.

What a wonderful world! [Tomes 1 et 2] de Zep [BD]

J’avais lu la plupart des strips de l’auteur sur le site Le Monde mais c’est avec plaisir que je les ai redécouverts. Zep traite de sujets quotidiens et personnels avec humour mais il y a aussi des réflexions sur des sujets d’actualité mêlant politique et société.

Momo [Tome 1] de Jonathan Garnier et Rony Hotin [BD]

Depuis le temps que j’entendais parler de cette bande-dessinée, j’ai enfin pu la découvrir. J’ai adoré et je n’avais qu’une seule envie à la fin de ce premier tome : lire le suivant ! (Malheureusement emprunté. T.T) Cette tranche-de-vie me plaît beaucoup et les personnages sont sympathiques.

Momo [Tome 2] de Jonathan Garnier et Rony Hotin [BD]

Je n’ai finalement eu à attendre que quelques semaines avant que le livre ne revienne en bibliothèque. Lu le soir-même de son emprunt, j’ai beaucoup apprécié la conclusion de cette histoire. Celle-ci se fait plus sombre avec la disparition d’un être cher à Momo qui ne sait pas vraiment comment réagir. Heureusement, elle n’est pas seule puisque elle est entourée par les gens du village, notamment le poissonnier et les deux adolescents croisés précédemment. Toutefois, elle n’aura de cesse d’essayer de leur fausser compagnie pour rejoindre son père.

Dad [Tome 2] Secrets de famille de Nob [BD]

J’avais lu le premier tome l’année dernière et je retrouve dans ce volume-ci la même atmosphère. Les filles taquinent toujours leur père tout en se rendant bien compte que ce n’est pas facile pour lui de les élever. Les scènes de vie quotidienne racontées sont toujours aussi amusantes. J’espère ne pas mettre de nouveau un an pour lire le tome suivant.

Spiritual Princess [Tome 2] de Nao Iwamoto [Manga] [Chronique]

Une suite très plaisante. J’ai été ravie de retrouver l’univers folklorique des tengus et les divers personnages fort sympahiques.

La page blanche de Boulet & Pénélope Bagieu [BD]

Une jeune femme se réveille assise sur un banc sans se rappeler son nom et ce qu’elle fait-là. Elle mène alors l’enquête en s’inventant d’improbables scénarios pour tenter de retrouver son identité et son passé disparu. Peu à peu, elle prend des repères mais aucun souvenir ne lui revient et l’existence qu’elle menait lui semble bien étrangère. J’ai beaucoup apprécié cette histoire et les réflexions sur la construction de l’identité personnelle. La bande-dessinée est racontée avec humour et sensibilité et le graphisme s’accorde parfaitement avec, le trait étant fin et l’utilisation des couleurs adéquates selon les situations.

Pepper et Carrot [Tome 2] de David Revoy [BD]

Dans cette suite, Pepper poursuit son apprentissage et elle a toujours des idées farfelues si ce n’est celles de son chat Carrot. Si tous les strips ne se valent pas, les illustrations m’ont à nouveau conquise.

  • Autres :

Sauveur & Fils [Saison 1] de Marie-Aude Murail [Roman]

J’ai toujours aimé lire les histoires de Marie-Aude Murail cependant je ne me renseigne pas spécialement sur ses récentes productions. C’est grâce à SALT que j’ai eu connaissance de cette série et j’ai mis longtemps avant de pouvoir emprunter le premier tome car la série est tout le temps sortie de la bibliothèque. Je l’ai adoré et j’ai de suite réservé le second tome – plus qu’à attendre ! Avec simplicité, tendresse et humour, tout en ne négligeant pas la gravité de certaines situations, l’autrice raconte le quotidien de Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien. Ses patients, principalement des enfants et adolescents, souffrent de divers maux et il a fort à faire pour tous les aider. Quitte à en oublier son fils, Lazare, qui connaît plus de choses qu’il n’en devrait. En raison de la mort de sa mère, un mystérieux individu les menace. L’autrice aborde aussi la question de la tolérance et du racisme avec un protagoniste noir et son fils métis.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 10 / – 4

Des suites de séries mangas en cours et des romans d’occasion. J’ai d’ailleurs mis à jour mon article sur les fins de séries, il ne me reste plus qu’à diminuer la liste ! J’ai oublié d’inclure sur la photographie ma lecture actuelle : Phænomen de Erik L’Homme.