Juin 2017

En juin, j’ai lu 3 livres et 49 chapitres de BD asiatiques : 1 roman, 2 mangas ainsi que 49 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Roar Street Journal de Bonnie Pang [Webtoon : 7 chapitres]

J’aime toujours autant les différents personnages de ce webtoon et leurs petites histoires.

My giant nerd boyfriend de Fishball [Webtoon : 7 chapitres]

C’est toujours aussi drôle !

A Budgie’s Life de Muffin Girl [Webtoon : 12 chapitres]

L’auteure possède désormais 4 perruches, chacune avec une personnalité très distincte. L’histoire est toujours agréable à lire et les dessins sont superbes.

Super Secret de eon [Webtoon : 4 chapitres]

Ryan et Emma sont trop adorables. >o<

Life in Art College/Heropie de Ophelia Chiu [Webtoon : 5 chapitres]

Sympathique !

I love Yoo de Quimchee [Webtoon : 5 chapitres]

Je pense que ce webtoon me plairait plus en lisant les chapitres de suite plutôt qu’avec une semaine de pause parce qu’il promet des choses intéressantes mais j’oublie parfois certains éléments.

Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [Webtoon : 4 chapitres]

Ca valait le coup d’attendre aussi longtemps pour avoir la suite de cette histoire ! Je suis ravie de retrouver notre couple qui a plus qu’avancé dans leur relation et qui est adorable.

Average Adventures of an Average Girl de lallirrr [Webtoon : 5 chapitres]

C’est toujours aussi sympathique.

  • Autres :

La remontrance du tigre de Park Ji Won [Roman]

Park Ji Won est un auteur du XVIIIème siècle mais il n’a été publié qu’au XXème puisque ses écrits étaient souvent satiriques et ne plaisaient donc pas vraiment aux dirigeants de l’époque. Ce recueil de nouvelles présente diverses histoires inspirées de la réalité ou fictionnelles mais toutes empreintes d’un certain confucianisme. L’auteur prête ainsi à des lettrés ou à des représentants du simple peuple diverses vertus dont peuvent être dépourvue la noblesse. Les textes mélangent récit et discours avec parfois l’inclusion de quelques poèmes. Il est assez fréquent d’aborder plusieurs sujets au sein de la même nouvelle et le récit peut parfois se couper abruptement. Le style narratif et le vocabulaire employé est propre à l’époque mais la lecture reste assez fluide. Les récits sont plutôt brefs, sans grande description, et si le vocabulaire employé peut parfois être difficile à comprendre, il est immédiatement expliqué. En effet, le livre comporte outre une postface explicative des notes en bas de page et en fin de volume. Celles-ci permettent de comprendre la mentalité de l’époque et d’avoir des informations sur les figures historiques ou certains passages (des formules ou des morales). C’était une intéressante découverte mais je pense qu’il vaut mieux être intéressé par les récits historiques et l’histoire de la Corée du Sud pour apprécier cette lecture.

Les nuits d’Akşehir [Tome 1] de Raku  Ichikawa [Manga]

J’ai été attirée par la couverture de ce manga. J’aime beaucoup l’impression de douceur qu’elle dégage, avec une illustration en noir et blanc où quelques détails bleus ressortent. L’édition est elle aussi très jolie avec une couverture (pas la jaquette) en mosaïque bleue et quelques pages couleur en début de volume ainsi qu’une page transparente pour le sommaire. Le volume en lui-même est soigné avec une belle présentation et une bonne traduction. Le style graphique est agréable et il y a plusieurs expressions des personnages qui sont superbes. En ce qui concerne l’histoire, la mangaka nous fait partager sa passion pour la Turquie à travers la nourriture et la danse. Dans les volumes suivants, il semble être question de religion. L’héroïne découvre en même temps que le lecteur un univers nouveau. Ayako est curieuse et porte un regard sans jugement sur tout ce qu’elle voit. Sans effort, plusieurs personnages entourant l’héroïne sont présentés. Il y a ceux du restaurant dans lequel elle commence à travailler dont la mystérieuse et fascinante Zakuro. Il y a aussi ses camarades d’école dont un futur prétendant et une rivale jalouse. Et il y a aussi les personnages de son passé. Au début du manga, Ayako étudie sans passion la mode à Tokyo. Assez introvertie et peu souriante, elle va s’épanouir en travaillant dans ce restaurant turc, au contact d’un univers étranger et de personnes passionnées. Cette lecture est très plaisante et j’ai hâte de découvrir la suite !

Kuro un coeur de chat [Tome 1] de Sugisaku [Manga]

Dans ce manga, on peut découvrir le quotidien de Kuro et des habitants félins de son quartier. Le ton est assez mature avec des morts, des abandons, des accouplements…mais la narration est parfois un peu trop crue. Les dessins sont certes simples et très ronds mais ils restent agréables.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 6 / – 3

Publicités