Mars 2017

En mars, j’ai lu 11 livres et 48 chapitres de BD asiatiques : 4 romans, 1 beau-livre, 6 albums ainsi que 48 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

  • Webtoons :

Roar Street Journal de Bonnie Pang [Webtoon : 9 chapitres]

De petits strips alternent avec de plus longues histoires et c’est toujours aussi magnifiquement raconté.

Miss Abbott and the Doctor de Maripaz Villar [Webtoon : 4 chapitres]

J’adore ce couple, ils sont adorables. J’ai hâte de les retrouver après la petite pause que prend l’auteur.

Dr. Frost de LEE Jong Bum [Webtoon : 12 chapitres]

Le cas en cours a été complété et j’en ai donc profité pour le lire. Il est un peu plus long que les autres mais toujours aussi passionnant. Ayant vu le drama, je connais les intentions du dernier personnage introduit mais j’ai hâte de le voir en action.

My giant nerd boyfriend de Fishball [Webtoon : 23 chapitres]

Dernier webtoon commencé, très court et sympathique. Une femme expose des scènes de sa vie en lien avec son petit copain qui est bien plus grand qu’elle.

  • Albums :

Qui a vu le loup ? de Alex Sanders [Album]

Un album pour les tous petits rendu amusant par une interaction avec le personnage du loup.

Nao de Kimiko [Album]

Nao se dispute avec son frère ; heureusement que son doudou est là ! Une histoire et des illustrations simples qui sont sympathiques.

Coucou ! de Jeanne Ashbé [Album]

Un petit enfant fait coucou à divers personnages de son entourage. Comme A ce soir !, cet album s’adresse aux tous petits.

Mon petit crocodile de Jean-Luc Englebert [Album]

Une petite fille s’occupe d’un petit crocodile comme s’il était son bébé mais il n’est pas aussi docile qu’une poupée… La présentation de quatre cases par page est originale et l’histoire se suit avec plaisir.

Guili Guili de Audrey Poussier [Album]

Cet album présente les mêmes personnages et le même cheminement que dans Une farce et c’est toujours aussi plaisant.

N’oublie pas de te laver les dents ! de Philippe Corentin [Album]

J’aime beaucoup les albums de Philippe Corentin et celui-ci ne déroge pas à la règle. On reconnaît bien son style à travers les illustrations et l’histoire qui est très originale. Un petit crocodile aimerait bien goûter à une petite fille et par chance, sa voisine en est une ! Le voici qui s’aventure discrètement chez elle, en nageant à travers le parquet ! Le père est occupé à lire son journal, posant des questions sans arrêt à sa fille mais sans entendre de réponse. Pourtant, le twist final est délicieux. L’album ajoute en plus une mise en abyme et un parallèle entre la petite fille et le petit crocodile qui ont les mêmes envies. On peut aussi noter que le père crocodile est tranquillement en train de lire un journal dans son bain… En bref, un excellent album !

  • Romans et beaux-livres :

Louange de l’ombre de Tanizaki Jun’ichirô [Roman]

La beauté prend forme nécessairement à partir du concret de la vie quotidienne.

Dans ce court essai, l’auteur aborde l’esthétique japonais du clair-obscur, louant l’ombre. Il faut tout d’abord se placer dans le contexte de l’époque pour apprécier ce livre. Il est rédigé dans les années 1930 où toute la technologie d’aujourd’hui n’existait pas. L’apparition de l’électricité et donc de l’éclairage – public ou intérieur – au Japon n’est pas encore celui des villes lumineuses d’aujourd’hui. La lumière est utilisée comme un révélateur. Elle n’éclaire que des parties choisies. Ainsi, dans une maison sombre où les rayons du soleil n’accèdent pas à toutes les parties, les objets ne sont qu’entraperçus. Les matières utilisées (bois, laque…) sont en corrélation avec cette faible luminosité. L’auteur sent cet esthétisme menacé, en partie pour le confort. La beauté d’un lieu éclairé à la bougie n’a plus son pareil lorsqu’il est montré à la lumière crue d’une ampoule électrique. Tanizaki défend le Japon traditionnel tout en mettant en garde contre l’appropriation des progrès de l’occident moderne. Il ne renie par non plus ces avancées technologiques mais il aimerait que ce noir, ce presque rien si subtil ne soit pas oublié. L’obscurité louée se voit dans l’héritage japonais : que ce soit à travers l’architecture des bâtiments anciens ou dans les arts comme le nô et le kabuki.

Harry Potter : Le grand atlas – La magie au cinéma de Jody Revenson [Beau-livre]

Un nouveau beau-livre sur Harry Potter dévoré ! Il contient plein de superbes illustrations et des informations très intéressantes. J’ai trouvé par contre la présentation un peu moins nette que le précédent que j’avais lu (Le grimoire des objets magiques).

Magicien [Tome 2] Le mage de Raymond E. Feist [Roman]

Pug et Tomas ont bien changé depuis le début de leurs aventures. Avec leurs amis, ils tiennent une place décisive quant au résultat de la guerre entre Midkémia et Kelawan mais surtout quant à l’avenir de leur univers. J’apprécie beaucoup l’univers inventé et l’histoire se lit facilement, les chapitres alternant les différentes intrigues.

Silverthorn et Ténèbres de Sethanon de Raymond E. Feist [Romans]

Ces deux derniers tomes de la trilogie (ou tétralogie selon le découpage des tomes) s’enchaînent l’un à la suite de l’autre. On retrouve le royaume en paix après la fin de la guerre entre Midkémia et Kelawan…mais pas pour longtemps. Une menace entraperçue dans les tomes précédents commence à prendre jour et nos héros vont avoir fort à faire pour la contrer. Si Pug et Tomas sont des personnages dont dépend l’issue finale, bien d’autres personnages entrent en jeu. Le prince Arutha et ses compagnons – dont de nouveaux – feront tout leur possible pour ramener la victoire. Entre missions d’infiltration et batailles héroïques, ils n’ont pas un moment pour souffler ! Les personnages féminins n’ont guère plus de présence qu’avant. Les princesses/reines sont belles avec un certain caractère mais il n’est presque fait mention d’aucune autre. En tout cas, elles n’ont pas un grand rôle. Cela ne m’a pas empêché de m’attacher aux différents personnages masculins mais je le regrette quand même. J’espère que la prochaine trilogie centrée sur un personnage féminin réparera cela !

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 15 / – 8

Une petite bourse aux livres et plein de nouveaux compagnons sur mes étagères ! Les albums ont presque été tous longs, il va falloir m’attaquer aux romans maintenant !

Publicités