Contemporain

« Respecter sa peur, dialoguer avec elle, peu à peu l’amadouer, apprendre à la connaître pour l’apprivoiser. »

Ciel d’acier de Michel Moutot

cieldacierEditions Points – 440 Pages
Publié en avril 2016 – 7,95 €

Quatrième de couverture :

Chalumeau en main, John LaLiberté, ironworker comme ses ancêtres, sectionne l’acier à la recherche de survivants. Les Twin Towers viennent de s’effondrer sous ses yeux. Depuis le premier rivet porté au rouge dans un brasero, jusqu’à la construction de la Liberty Tower, six générations de Mohawks ont bâti l’Amérique. La légende dit qu’ils n’ont pas le vertige. Peut-on apprendre à maîtriser sa peur ?

Avis personnel :

Le livre s’ouvre sur les tours jumelles du World Trade Center qui se sont effondrées. John LaLiberté, un indien Mohawk, est ironworker ou « monteur d’acier ». Lorsqu’il voit la catastrophe arriver, il comprend que son aide sera requise. En effet, pour que les pompiers et policiers puissent se frayer un chemin pour trouver des victimes, il va falloir déblayer les décombres et seuls ceux qui construisent ces immeubles peuvent le faire. Le voilà sur un chantier phénoménal. Le désespoir et l’acharnement des premières semaines laissent place à une action pesante durant des mois. Lorsque plus personne ne peut être trouvé, il faut tout de même tout évacuer pour espérer retrouver le moindre indice sur les personnes présentes durant l’attentat.

Pour nous les monteurs d’acier indiens, ces gratte-ciel seront nos pyramides d’Égypte, notre Empire State Building, nos chefs d’œuvre. Nos pères, nos grands-pères, et leurs ancêtres avant eux ont bâti les ponts, les villes, les monuments de l’Homme blanc. Les passerelles, les montagnes de fer, les cités de l’Amérique. Avant l’invasion de nos terres, nous étions des charpentiers, des bâtisseurs de longues maisons. Quand les anciens ont compris qu’ils ne pourraient pas vaincre les envahisseurs venus de l’Est, ils ont gagné par leur travail, leur sueur, leur courage et leur sang leur place dans ce nouveau monde. Nous en sommes fiers. Nous n’avons que faire de leur sentiment de culpabilité qu’ils rachètent par des allocations, des détaxes sur les cigarettes ou des licences pour l’ouverture de casinos. Un ironworker ne vit pas de charité. Quand j’avance sur la poutre, au dessus de Manhattan, quand j’assemble a la main les pièces de leurs cathédrales d’acier, je ne suis pas dans leur univers mais dans le mien. Je marche où personne n’a marché avant moi. Dans le ciel. Avec les aigles.

Le roman alterne les époques. Depuis des générations, les ironworkers construisent les immenses grattes-ciels ou ponts parcourant l’Amérique. A l’arrivée des blancs sur le nouveau continent, les Mohawks sont tout d’abord embauchés pour naviguer sur les fleuves du Canada. Puis ils commencent à aider à construire des ouvrages de grande envergure. Ils s’avèrent très adroits sur des poutres et sont réputés pour ne pas avoir le vertige. Apprenant vite et bien, de nombreuses familles se mettent à travailler dans la construction. Quand l’Amérique se modernise, les grattes-ciels commencent à s’élever et les ironworkers sont les premiers à participer. De la fin du XIXème siècle, en passant par les années 60 pour arriver aux années 2000, une génération d’ironworkers est explorée à travers la famille LaLiberté.

Les us et coutumes des Mohawks comme le quotidien d’un ironworker sont parfaitement décrits. La narration est réaliste tout en pouvant se montrer poignante par moments. Ciel d’acier est un roman captivant.

En résumé :

Ciel d’acier est un roman passionnant explorant une génération de Mohawks.

Commander ce livre ?

Bilans

Avril 2016

Ce mois-ci, j’ai lu 6 livres : 1 album, 3 mangas et 2 romans ainsi que 24 chapitres de webtoon.

LIVRES LUS :

Roar Street Journal de Bonnie Pang [Webtoon : 10 chapitres]

Toujours aussi plaisant à lire !

Loup-Gris de Jean-Marie Robillard & Sébastien Mourrain [Album]

Cet album fait appel aux contes mettant en scène un loup. Dans cette histoire, Loup-Gris s’ennuie. Il n’a ni Chaperon Rouge ni petit cochon ni biquet à se mettre sous la dent. Une histoire originale et agréable à lire.

Orange [Tome 5] de Ichigo Takano [Manga]

Dernier tome de cette magnifique histoire très touchante. Les personnages sont tous très proches et veulent à tout prix sauver leur ami. Ils font des choix difficiles qui affecteront leur futur mais qui leur permettront peut-être de sauver Kakeru. L’histoire est centrée autour de lui mais toujours racontée par les autres personnages. Cette fois-ci, un chapitre permet d’avoir le point de vue de Kakeru et de vraiment le comprendre. La fin est excellente et tout à fait à la hauteur de la série. J’ai apprécié cette conclusion et le concept de voyage dans le temps/d’univers parallèles développés. Si vous n’avez pas encore lu ce bijou, jetez-vous dessus sans hésiter ! 5 tomes d’une histoire très émouvante mettant en avant une amitié profonde.

Hiyokoi [Tomes 10 et 11] de Moe Yukimaru [Manga]

Hiyori est toujours aussi mignonne. Sa relation avec Yushin avance doucement mais sûrement. Un manga agréable à lire.

Hérétiques de Leonardo Padura [Roman]

Hérétiques. Roman séparé en trois « Livres » plus la Génèse. Ces trois parties peuvent être lues distinctement mais un fil ténu les relie toutes, expliqué dans l’épilogue. Ce livre aborde des enquêtes multiples à La Havane avec Mario Conde, à la recherche d’un tableau disparu au moment de la déportation de juifs puis celle d’une jeune fille emo qui aimerait s’échapper de son corps pour sauver son âme. Et entre, l’histoire d’un juif au XVIIème siècle qui souhaite peindre sauf que sa religion l’interdit. A travers ces quelques 700 pages, l’auteur brosse le portrait de différents protagonistes, tous différents mais semblables en une chose : ils sont en quête de la liberté. Ce roman est très intéressant mais présente parfois quelques longueurs. Il faut un certain temps pour passer d’une histoire à l’autre, en se demandant ce qui les relie.

Celui qui sera mon homard de Tom Ellen et Lucy Ivison [Roman]

Vacances d’été, il ne reste que peu de temps avant la fac à Hannah et Sam pour trouver le partenaire idéal. Beaucoup de malentendus entravent leur relation. Le roman alterne les points de vue d’Hannah et de Sam tout en avançant dans l’histoire. Une lecture sympathique sur le moment mais qui ne restera pas longtemps en mémoire.

Dr. Frost de Lee Jong Bum [Webtoon : 14 chapitres]

Un webtoon que je voulais commencer depuis un petit moment après avoir vu l’adaptation en drama. Ces premiers chapitres sont intéressants.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 7 / – 4

acav16

Je complète ma collection des Feist, il ne me reste plus qu’à trouver les premiers !

LECTURE EN COURS :

Je viens de commencer Academy Street !