Bilans

Décembre 2015

Pour le dernier mois de l’année, j’ai lu 19 livres : 11 albums, 3 romans, 1 recueil de lettres et 4 mangas.

LIVRES LUS :

Billy se bile de Anthony Browne [Album]

Ce livre permet d’aborder les petites inquiétudes et de trouver un moyen de les oublier. Un chouette album où les êtres humains ne sont pas représentés par des singes !

Le petit chaperon qui n’était pas rouge de Sandrine Beau et Marie Desbons [Album]

Une version du fameux conte en pays russe avec des fins alternatives originales. Les illustrations sont très belles.

Une fois encore de Emilie Gravett [Album]

Quel album original ! Il y a une histoire dans une histoire, j’aime toujours idée. Un dragon raconte une histoire à son petit au moment d’aller se coucher mais ce dernier réclame encore l’histoire. Et encore. Cette dernière se raccourcit de plus en plus tandis que le dragonneau s’énerve…

Le grand livre des peurs de Emily Gravett [Album]

Une petite souris s’approprie un livre où toutes les peurs sont recensées. Un bel album très original !

Encore un frère ! de Matthew Cordell [Album]

Daniel, un mouton, vivait une vie magnifique en tant que fils unique. Mais sa tranquillité s’est envolée avec l’apparition d’un frère, puis d’un autre, et encore un, et ainsi de suite… Un album sympathique !

Maxime Loupiot de Marie-Odile Judes et Martine Bourre [Album]

Maxime Loupiot ne veut pas être chasseur mais fleuriste ! Son père essaye tant bien que mal de le faire changer d’avis… Une jolie histoire pour défendre ce que l’on aime.

J’ai pas dit partez ! de Audrey Poussier [Album]

Quel chouette album ! Simple et efficace. Des animaux sont prêts sur la ligne de départ. Le lapin lance le compte à rebours : A vos marques ! Prêts ! … Et les voilà tous partis alors que le lapin n’a pas encore dit Partez ! Il essaye de les rattraper…qui va donc gagner ?

L’autre herbier de Amandine et Nicolas Labarre [Roman illustré] [Chronique]

L’autre herbier est un très beau livre, avec un récit captivant accompagné par de magnifiques illustrations.

Palmier de Noël de Audrey Poussier et Matthieu Sylvander [Album]

Un palmier aimerait bien découvrir Noël…mais il se trouve en plein désert. Il va falloir braver divers obstacles pour le trouver. Une belle histoire pour les fêtes.

Il court, il court, le furet… de Véronique Mazière [Album]

Sur l’air de la célèbre chanson, des animaux se suivent et se cachent… Sympathique !

Au secours, c’est Noël ! de Anne Fine [Roman]

Un petit livre sur Noël. Ralph le fête avec toute sa famille, tantes et oncles, cousins et cousins, grands-mères…que de monde ! Tout le monde ne s’entend pas et il y a beaucoup de disputes avec les forts caractères de chacun. Rien de magique avec les fêtes de fin d’année ni un aspect toujours réaliste mais une lecture certainement amusante pour les enfants.

Rouge, bien rouge de Christian Bruel, Didier Jouault & Nicole Claveloux [Album]

Un album sans texte où les diverses images illustrent la couleur rouge. Particulier et intéressant.

Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien [Recueil de lettres]

Des lettres et des illustrations merveilleuses. A lire juste avant Noël !

Les signes de Nathalie Kuperman [Roman]

Un roman abordant la séparation de parents. L’héroïne est sympathique à suivre. La lecture est rapide.

Houou Gakuen Misoragumi [Tomes 1 à 4] de Arata Aki [Manga]

Une fille doit se faire passer pour un garçon dans un lycée masculin. Un thème que j’aime beaucoup. Rien de très innovant dans le manga et un peu trop de personnages pour la longueur de celui-ci. L’histoire reste sympathique à suivre et les dessins sont jolis.

Okilélé de Claude Ponti [Album]

Okilélé est différent de sa famille. N’étant pas accepté par eux, il part pour rechercher sa destinée à accomplir. Un très chouette album comme Ponti sait le faire avec en plus un message de tolérance.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 8 / – 7

Quelques livres pour Noël…

cdec15

La première sélection de romans des éditions Points.

acdec152

Fantasy & Fantastique

« Le ruisseau impossible était toujours là, bien sûr, dans la clairière inchangée. »

L’autre herbier de Nicolas et Amandine Labarre

AUTREHERBIERCOUVEditions Les moutons électriques – 112 Pages
Ouvrage relié – 21 cm × 26 cm
Publié le 4 novembre 2016 – 19 €

Quatrième de couverture :

Valentine s’ennuie, comme on peut s’ennuyer, bloquée en été avec ses parents sans ami ni téléphone. Elle a bien trouvé cet herbier et cette carte, près de la maison en rénovation, mais les herbes et les chemins qui s’y trouvent ne mènent nulle part, n’existent sans doute même pas.

Valentine va pourtant suivre ces sentiers qui ne peuvent se trouver là, passer de l’autre côté de cette rivière impossible, malgré les ombres entraperçues. Elle va y découvrir une forêt, infinie et sublime, que parcourent d’un pas lent des géants végétaux. Derrière elle, le chemin du retour disparaît déjà. Les feilges pourront-ils l’aider à repartir ?

Avis personnel :

L’autre herbier est tout d’abord un très bel objet. Le livre est en grand format, il présente une couverture reliée et une jaquette. La couverture est simple, de couleur foncée, ne présentant que le titre sur le recto et la feuille d’un arbre sur le verso. Le livre ressemble à celui qu’on pourrait trouver dans une vieille malle au grenier, renfermant milles trésors. La jaquette est très colorée avec une illustration de l’histoire et des feuilles aux couleurs automnales. L’intérieur du livre est tout aussi beau avec une impression de qualité sur du papier satiné tant pour le texte que pour les illustrations réalisées au crayon sépia. On pourra toutefois regretter quelques malheureuses coquilles (dont une erreur de prénom !).

Le livre présente un long texte découpé en chapitres successifs avec seulement un léger blanc pour les séparer. Les illustrations accompagnent le récit et se découvrent au détour d’une page. Il est difficile de qualifier le type du livre, un roman illustré peut-être ? Quoiqu’il en soit, le récit emporte le lecteur dans un monde merveilleux. La narration est très descriptive et poétique bien que pouvant être trop ardue pour de jeunes lecteurs. Quelques longueurs peuvent être notées mais l’émerveillent reprend vite le dessus.

Quand elle était plus petite, elle voyait des cartes sur le pare-brise quand il pleuvait lors des trajets en voiture. La géographie des gouttes brillantes lui promettait des paysages inédits, des lieux inconnus ou des trésors. Puis un coup d’essuie-glace balayait le tout, et elle regardait un nouveau monde éphémère se constituer, disparaître, être oublié. Parfois, elle saisissait des paysages d’une si grande beauté qu’elle pleurait silencieusement en les voyant s’effacer. Elle s’efforçait de les mémoriser, d’en conserver ne serait-ce qu’un fragment, mais le spectacle continuait, et d’autres merveilles insaisissables venaient prendre le relais un instant des splendeurs perdues.

Il ne faut pas chercher à comprendre l’origine ou la réalité de l’endroit où Valentine est emportée. Rien ne sera expliqué. Il faut plutôt profiter des créatures merveilleuses et des lois de ce monde qu’elle découvre. Le récit est une vraie ode à la nature, qu’elle soit imaginaire ou non. Toutefois, tout n’est pas qu’émerveillement. Valentine est une pré-adolescente qui se retrouve dans un lieu inconnu. Affrontant ses peurs, elle cherche à rentrer chez elle. Le découragement la gagne souvent mais elle n’est pas prête à renoncer. Malgré un accueil chaleureux par les feilges, ce n’est pas chez elle. Le thème du passage à l’âge adulte reste toutefois en filigrane.

En résumé :

L’autre herbier est un très beau livre, avec un récit captivant accompagné par de magnifiques illustrations.

Bonus : Quelques pages du livre.

autreherb4

autreherb1

autreherb2

autreherb3

Commander ce livre ?