Bilans

Avril 2015

En avril, j’ai lu 15 livres : 3 albums, 3 romans, 1 BD et 8 mangas. Sur le blog, j’ai créé la page Bibliothèque/PAL où tous mes livres sont comptabilisés.

LIVRES LUS :

L’arbre farceur de Chae Strathie et Poly Bernatene [Album] [Chronique]

Un joli album pour vivre un rêve éveillé !

Paillettes et gros dossiers de Cléo Buchheim [Roman]

Un peu de chick-lit pour changer…et bien, voilà quoi. Pas très intéressant.

Blancs comme neige de Rémi Courgeon [Album]

J’ai beaucoup aimé l’originalité de cette histoire. Sept loups noirs très semblables décident d’attaquer un bûcheron caché dans la neige mais ils entrent dans une pièce avec plein de peinture de couleurs différentes…comment vont-ils ressortir ?

Panique et Chocolat de Béatrice Nicodème [Roman]

Une première initiation au policier et au mystère. Deux enfants vont passer la soirée seuls : pizza, glace et DVD sont au programme ! Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévu quand un homme cagoulé surgit dans leur appartement…

Popotka le petit sioux : Mahto de Chauvel et Simon [BD]

Une BD très sympathique pour les plus jeunes ! Popotka est un petit indien auquel il arrive beaucoup d’aventures. Les enfants pourront facilement s’identifier à lui.

L’appel du coucou de Robert Galbraith [Roman]

Je découvre enfin ce livre de J.K. Rowling ! C’est un roman policier assez classique mais très bien maîtrisé. Les personnages sont intéressants et l’auteur les a bien développé. L’enquête est originale et bien menée, je ne m’attendais pas à ce coupable ! Je lirai avec plaisir d’autres aventures du détective Strike et de sa secrétaire Robin.

A la sieste, tout le monde ! de Yuichi Kasano [Album]

Un petit album sympathique qui fonctionne sur le principe d’accumulation. Un matelas est à disposition et divers personnages arrivent tour à tour, bien tentés d’y dormir.

Cat Street [Tomes 1 à 8] de Yôko Kamio [Manga]

J’ai enfin pu découvrir cette série de Yôko Kamio, auteure de Hana Yori Dango. Dans ce manga, une ancienne enfant actrice vit recluse chez elle depuis plusieurs années. Elle apprend à retrouver le sourire et à revivre au contact d’autres personnes qui ont aussi eu des difficultés dans leur vie. Ils se rendent tous à une école gratuite, où ils peuvent suivre des cours s’ils le souhaitent, mais surtout vivre comme il leur semble : flâner dans la cour, s’amuser… Le groupe de quatre amis évolue ; plusieurs années passent, mais leur amitié – et plus – reste solide. Une très jolie découverte !

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 3 / – 2

ACAV15

Deux livres nouveaux déjà lus : L’arbre farceur et L’appel du coucou.

Weblog

Semaine du Shôjo 2015

C’est reparti pour une semaine du Shôjo organisée par Club Shôjo (le programme de la semaine). Cette année, ils ont proposé de répondre à la question : « Le personnage féminin le plus réussi du shôjo ». Pas évident.

Qu’est-ce qu’un personnage réussi ? Est-ce un personnage qui ressort par rapport aux autres et donc s’éloigne des clichés ? Ou est-ce un personnage qui marque les esprits ? Ou bien encore simplement un personnage qu’un lecteur a aimé ? Bref, il y aurait plusieurs façons de le définir et donc de répondre à cette question.

J’ai pris le parti de bien rester dans le cadre du shôjo – et donc d’éclipser les josei. Il y a plusieurs sortes de shôjo évidemment et j’ai choisi une héroïne représentative du magical shôjo avec le personnage de Sakura Kinomoto. C’est quelqu’un qui répond à plusieurs des questions précédentes. C’est une héroïne connue qui a marqué toute une génération et qui est un personnage typique des magical shôjo. Mais c’est aussi un personnage attachant que beaucoup de lecteurs aiment.

Kinomoto.Sakura

Ma première découverte de ce personnage, c’était lorsque M6 diffusait l’anime Card Captor Sakura. Ca date…! (Il faudra que je visionne les films un jours…) Quelle petite fille n’aimerait pas une héroïne avec des pouvoirs magiques, une mission à mener et une identité secrète à cacher en plus d’être une écolière ? En plus, les autres personnages qui l’entourent sont tous très intéressants. Qui ne rêverait pas de sauver le monde en capturant des cartes avec l’aide de Kero, peluche – adorable – le jour, gardien la nuit ?

Ce n’est qu’il y a quelques années que j’ai enfin pu lire le manga entièrement [chronique]. Sakura est une fillette énergique et optimiste, aimée par tout le monde. Elle traversera diverses épreuves pour grandir mais tout cela reste assez enfantin.

Sakura Kinomoto est un personnage adorable auquel beaucoup de petites filles ont envie de ressembler. Bien qu’il ne soit pas exempt de stéréotypes, c’est un personnage qu’il est facile d’apprécier.

Le personnage de Sakura Kinomoto a ensuite été repris dans Tsubasa -RESERVoir CHRoNiCLE- et ×××HOLiC mais sa personnalité n’est pas exactement la même. Disons que ce n’est plus une petite fille mais une adolescente. Elle reste une personne sensible qui se soucie des autres mais elle n’est plus aussi enjouée et libre. C’est une princesse qui doit affronter beaucoup de choses.

Pour découvrir la réponse des autres participants, il suffit de cliquer sur leurs blogs : PaoruYaoi CastHeaven MangaL’Antre de la LouveManga SukiHana BorderlandMa petite médiathèqueNuits Sans SommeilLe Chapelier fouMirrorsClub Shôjo

Albums

« Je connais les chemins qui conduisent là-bas… »

L’arbre farceur de Chae Strathie (auteur) et Poly Bernatene (illustrateur)

arbrefarceurEditions Chocolat ! Jeunesse – 14 €
32 pages – Mai 2014 – 25×25
Titre original : The Tickle Tree
Traduit de l’anglais par Raphaël Baud

Synopsis :

Voilà un nouveau petit voyage dans un monde étrange et magique comme on en traverse en rêve, ou dans certains albums «Chocolat»… Un monde peuplé de géants, d’arbres farceurs, de krakens et de gâteaux grincheux, décrits en vers sous la plume de Chae Strathie, et qui prennent vie sous les pinceaux du talentueux Poly Bernatene. Un monde tout en légèreté et en poésie, pas si inaccessible que ça pour les rêveurs…

Avis personnel :

Ce qui m’a en premier lieu attirée chez cet album, c’est sa couverture. Le mélange des couleurs bleutées et orangées crée un paysage de nuit envoûtant. L’intérieur est tout aussi beau. L’illustrateur semble utiliser des crayons pastels pour réaliser ses dessins. Les teintes sont plus ou moins sombres selon le rendu souhaité. Ainsi les vues de nuit sont réalisées avec des couleurs foncées mais chaudes (bleu/rouge) tandis que d’autres paysages sont très clairs comme celui d’un jardin avec un vert éclatant.

Je vous laisse contempler ces illustrations par vous-même.

l-arbre_farceur_Page_1

l-arbre_farceur_Page_4

Le texte, poétique, m’a toutefois moins charmée. L’auteur joue avec les rimes et des phrases courtes pour plaire à un lectorat enfantin. La première partie du livre pose des questions pour inviter les lecteurs à se questionner sur des lieux fantastiques tandis que la seconde partie révèle ces innombrables lieux.

As-tu déjà sauté d’un bond jusqu’aux étoiles ?

Cet album montre des endroits et des créatures merveilleux accessibles à tous…en rêvant ! Un médium agréable pour appréhender l’heure du coucher.

En résumé :

Un album avec de superbes illustrations et un texte poétique court pour que les enfants découvrent l’univers du rêve.

Commander cet album ?