Bilans

Février 2015

Pour le mois le plus cours de l’année, j’ai lu 12 livres : 2 romans, 3 mangas et 7 albums.

LIVRES LUS :

Orange [Tomes 1 à 3] de Ichigo Takano [Manga] [Chronique]

Ce manga est une très belle découverte. L’histoire est intéressante et bien menée. Les personnages sont très attachants. J’apprécie le questionnement sur le temps et la façon dont le futur peut être modifié.

Les chats de Marie-Hélène Delval [Roman]

Des chats étranges apparaissent et inquiètent Sebasto et son grand-père. Qui sont-ils réellement ? L’angoisse s’installe mais malheureusement le doute est rapidement levé. Toutefois, c’est un roman qui plaira certainement aux plus jeunes.

Le déjeuner de la petite ogresse d’Anaïs Vaugelade [Album]

Une ogresse, ça a besoin de manger des enfants pour bien grandir. Mais lorsqu’elle l’ogresse rencontre un petit garçon qui n’a pas peur d’elle, elle n’a plus trop envie de le manger… Un album original !

Ferme les yeux de Victoria Pérez Escrivà et Claudia Ranucci [Album]

Deux frères ne sont pas d’accord sur leur façon de voir le monde. L’un le voit de façon réaliste tandis que l’autre de façon poétique. Cet album composé de dialogues et de dessins simples est subtil dans le traitement du handicap visuel.

L’ogre, le loup, la petite fille et le gâteau de Philippe Corentin [Album] [Chronique]

Un album très original !

bima15

Jaloux comme un doudou ! de Pénélope Jossen [Album]

Amande a une petite sœur. Philémon, le doudou d’Amande, n’aime pas les bébés : ça pleure, ça gigote, ça crie, ça fait caca… C’est un album pour accepter l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille. Les dessins sont très doux, les traits fins au crayon de papier se voient derrière la couleur.

Le cauchemar de poche de Jean-Luc Englebert [Album]

Un album adorable comme tout ! Un papa lit une histoire à sa fille chaque soir. Avant de dormir, ils cherchent ensemble le cauchemar caché et le papa le met dans sa poche. Mais cette nuit-là, un petit cauchemar semble s’être échappé…et s’il n’était pas si terrible que ça ? L’histoire est intéressante et le dessin sympathique.

Totoche et la petite maison de Meredith de Catharina Valckx [Album]

Totoche trouve une armoire mais trop tard, Meredith en a déjà fait sa maison de campagne ! Il va l’aider à être en sûreté mais il aimerait bien mettre son camembert dedans sauf que Meredith trouve que le fromage ne sent pas très bon. Un album sympathique mettant en avant l’amitié malgré les conflits.

Loulou de Grégoire Solotareff [Album]

Un loup et un lapin se rencontrent mais ne savent pas qu’ils sont ennemis. Ils deviennent alors amis et jouent ensemble. Mais lorsque le jeu est « Peur du loup », ce n’est plus très amusant. Un album avec des couleurs très vives, ré-exploitant avec brio le thème du loup.

Marche rouge montagnes blanches de Michel Imbert [Roman]

L’histoire se passe en Chine. La Chine d’hier, poussée par le communisme, est bien différente de celle d’aujourd’hui, moderne et capitaliste. En 2002, un journaliste rencontre Guo Baoyi, un ancien combattant qui a pris part à la Longue Marche. Intrigué par ce personnage, il va enquêter sur sa vie. Dans les années 30-40, la Chine est divisée entre nationalistes et communistes. Ces derniers, menés par Mao, souhaitent changer leur pays aux mains des propriétaires. Le récit alterne deux époques. Derrière l’histoire de la Longue Marche, ce roman s’intéresse à la vie d’un individu. A travers l’engagement d’un jeune chinois dans les forces de l’Armée rouge, le lecteur prend connaissance de cette période historique. Toutefois, le roman s’ouvre et se termine sur un fait qui quoique relatif à la Longue Marche, ne l’est que parce que c’était le contexte. Guo Baoyi a vécu une vie pleine d’aventures et d’espionnage mais aussi d’amour, d’amitié et de trahison. Le récit se passe sur plusieurs années et différents points de vue sont représentés. L’existence de Guo Baoyi sert d’histoire et les révélations se font petit à petit jusqu’à la dernière page.

ACQUISITIONS ET PAL :

ma15ac

+ 3 / – 11

Le troisième tome d’Orange et deux romans se passant en Asie : Marche rouge montagnes blanches de Michel Imbert et Des amis de Baek Nam Ryong (merci Mila !).

AUTRES CHRONIQUES PUBLIÉES :

SUR LA BLOGOSPHÈRE :

Mangas, Manwhas, etc

« Tu es une espionne de l’école ? »

Tonari no Kaibutsu-kun de Robiko

Tonarinokaibutsukun-01-kodanshaTraduction du titre : Le garçon d’à côté
Série terminée – Shôjo
13 tomes parus au Japon
Editeur VO : Kôdansha
Prépublication : Dessert
Publié en France par Pika

Avis personnel :

Alors ce manga, c’est un de mes coups de cœur de 2012 ! [Oui, cette chronique date.] Découvert par hasard, j’ai tout de suite adoré. J’ai tout d’abord commencé de visionner l’anime qui est en cours de production avant de m’intéresser au manga. Les deux supports sont similaires bien que présentant quelques légères différences mais tous les deux sont très réussis. J’aime beaucoup les dessins qui jouent beaucoup sur le contraste blanc/noir. Les traits sont très précis et les expressions bien dessinées.

Shizuku Mizutani est une jeune fille qui ne se préoccupe que de ses études et qui ne s’intéresse pas aux autres. Son voisin de classe est Haru Yoshida mais elle n’a jamais pu le rencontrer puisqu’il s’est fait exclure pour violence dès le premier jour de classe. Un jour, elle est envoyée par son professeur pour lui donner des notes de cours et l’informer qu’il doit impérativement revenir sous peine d’être définitivement exclu. Haru la prend d’abord pour une espionne avant de décider qu’ils sont désormais amis. Voilà Shizuku entraînée malgré elle dans plein d’aventures !

Haru, ah Haru, quel personnage ! Se faisant sans cesse exclure de l’école, il n’a pour le moment quasiment jamais fréquenté une classe et donc des camarades. Se montrant violent, faisant peur avec une expression plutôt glaciale, il ne souhaite en réalité que devenir un adolescent comme les autres. Il est très innocent et il ne connaît pas grand chose à la vie à part ce qu’il a lu dans les livres ou à la TV. Il y a des scènes parfois un peu violentes puisque Haru est un personnage qui s’emporte facilement au début mais qui va apprendre à se contrôler. Shizuku va lui permettre de s’ouvrir aux autres et de se faire des amis. Très intelligent, ayant appris seul au lieu d’aller à l’école, il est largement en avance sur ses camarades ce qui a le donc d’exaspérer Shizuku qui se bat pour la première place. Cette dernière est concentrée uniquement sur ses études mais Haru va lui faire découvrir d’autres choses comme l’amusement, les amis et l’amour. Elle a un avis très tranchant et dit la vérité sans penser que cela peut offenser certaines personnes. Ce couple évolue à son rythme, chacun disant franchement ce qu’il pense mais avançant lentement. Ils sont parfaits l’un pour l’autre, ils découvrent qu’ils peuvent compter l’un sur l’autre et ils parviennent aussi à s’ouvrir aux autres. Leurs sentiments ne sont pas toujours très clairs (il s’agit plus de dépendance pour Haru) mais ils deviennent de plus en plus forts.

Haru & Shizuku
Haru & Shizuku

Il y a aussi beaucoup de personnages secondaires qui prennent plus d’importance au fur de l’avancée des tomes. Ils sont tous intéressants et apportent quelque chose de différent. Kenji Yamaguchi, dit Yamaken, est un ami d’enfance de Haru mais ils n’ont jamais été très proches. Yamaken profite plus d’Haru qu’il ne le considère comme son ami mais cela va changer lorsque Shizuku l’affrontera. Il a une très haute estime de lui-même, il est intelligent, beau et sa famille est riche. Il traîne avec une bande de garçons peu recommandables en apparence (mais pas trop non plus lorsqu’on les connaît aussi). Il s’éprend de Shizuku mais il ne se montre pas très adroit. Il l’aide souvent dans sa relation avec Haru bien malgré lui. Il a aussi un sens de la direction très mauvais ce qui le met souvent dans des situations comiques. C’est un personnage qui me plaît bien. Je ne citerai que deux autres personnages, camarades d’Haru et de Shizuku. Asako Natsume est une jolie jeune fille mais au caractère un peu excentrique. Populaire avec les garçons, elle a été tyrannisée par ses camarades de classe. Elle n’a pas ami excepté sur Internet et elle redoute les garçons. Du fait des caractères particuliers d’Haru et Shizuku, elle arrive à se rapprocher d’eux et les considère comme des amis vraiment très précieux. Elle soutient sans faille son amie Shizuku dans sa relation avec Haru. Sōhei Sasahara, dit Sasayan, joueur de softball, est un garçon très populaire. Il fréquente particulièrement les membres du club de softball mais se rapproche peu à peu de groupe formé par Haru, Shizuku et Asako. Il fait attention aux autres et possède une présence réconfortante. Il y en a encore bien d’autres mais ce sera à vous de les découvrir !

Tout ce petit monde évolue dans un contexte scolaire. Les scènes se passent souvent à l’école, des sorties après les cours ou au domicile d’Haru où son cousin possède une salle pour jouer au softball. Il y a aussi des sorties pour les vacances où Haru, Shizuku, Asako et Sasayan se retrouvent pour s’amuser. Il y a souvent d’autres personnes avec eux comme le bande de Yamaken. Le manga ne se concentre pas que sur le couple Haru et Shizuku bien que ce dernier en soit le centre. Les protagonistes sont souvent vus seuls ou avec d’autres personnages et il y a des histoires alternatives avec des personnages plus secondaires.

En résumé :

Un manga excellent ! Les personnages sont atypiques et intéressants, les histoires sont variées et les dessins sont agréables.

Mangas, Manwhas, etc

« Cette lettre avait pourtant pour but d’effacer mes futurs regrets. »

Orange [Tome 1] de Ichigo Takano

Je ne veux surtout pas connaître mon futur.

orange1Titre original : Orange
Editions Akata – Seinen
Série en cours – 3 tomes parus
Editeur VO : Shûeisha puis Futabasha

Quatrième de couverture :

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente…

Avis personnel :

Voici un titre que j’avais repéré depuis longtemps et qui a été à la hauteur de mes espérances !

Naho reçoit un jour une lettre écrite par elle-même mais…venant du futur ! Elle ne peut tout d’abord pas y croire mais lorsque les événements se passent comme ce qui est décrit dans la lettre, elle la considère autrement. La Naho du futur lui demande de changer des actions pour qu’elle n’ait plus de regrets.

Naho est une lycéenne aimable et appréciée mais elle s’efface souvent devant les autres. Sa rencontre avec Kakeru la pousse à changer. Ce dernier est le nouvel arrivant au lycée. Beau et mystérieux, il se lie rapidement d’amitié avec la bande d’amis de Naho. Il comprend cette dernière et l’aide à s’affirmer. Si Naho ne suit pas toujours les recommandations de la lettre, elle commence à prendre courage pour le faire. Mais est-ce que les actions de la Naho du présent changeront le futur ?

Ca veut dire que l’avenir aurait déjà été modifié ?

Le groupe d’amis de Naho est composé de quatre autres personnes qui ne sont pas encore tous très développées. Azu est une fille jolie et toujours joviale. Takako est discrète mais a du caractère. Hagita a toujours l’air sérieux. Suwa est certainement le plus exubérant du groupe mais c’est aussi lui qui le soude.

poster-orange

Pour le moment, il n’y a que des relations d’amitié dans cette bande d’amis mais des relations amoureuses s’entrevoient. Surtout que le manga mélange des vues du présent et du futur, où les amis se réunissent pour célébrer un événement bien triste… Le lecteur connaît le futur et les relations des personnages. Mais est-ce que cela est définitif ?

Ce mange tranche de vie fait ressentir plein d’émotions : tristesse, joie, espoir. L’histoire est bien menée et j’ai hâte d’en savoir plus. J’ai beaucoup apprécié le style graphique de l’auteure. Les dessins sont tout en rondeur avec des traits fins.

A noter à la fin du volume une histoire bonus qui est coupée en plusieurs chapitres se retrouvant dans chaque nouveau tome du manga. Si les dessins sont toujours aussi agréables, j’ai trouvé l’histoire très niaise. Cela n’a rien à voir avec Orange !

Commander ce manga ?

Bilans

Janvier 2015

En ce début d’année, j’ai lu 10 livres : 4 romans, 2 mangas, 3 albums et 1 essai.

LIVRES LUS :

Nodame Cantabile [Tomes 1 et 2] de Tomoko Ninomiya [Manga]

Deux premiers tomes très intéressants. Je retrouve les éléments scénaristiques du drama coréen donc pas de réelle surprise mais c’est un manga agréable à lire ! Je lirai sans aucun doute les prochains tomes.

Les deux moitiés de l’amitié de Susie Morgenstern [Roman]

Salah est un jeune musulman qui n’a pas d’amis. Il téléphone au hasard et tombe sur Sarah, fillette juive. Tous les deux sont deux enfants avec beaucoup de différences dans leur religion et leur culture mais ce sont surtout deux enfants. Ils deviennent rapidement amis, oseront-ils se rencontrer ? Un roman intéressant et agréable à lire.

Elle est pas belle, la vie ? de Kurt Vonnegut [Essai] [Chronique]

Un recueil de discours intéressants.

Entre chat et chien de Eric Battut [Album]

Une très belle histoire sur les valeurs de l’amitié et du partage. Les différences sont surmontées pour pouvoir créer quelque chose en commun. Les illustrations sont très colorées et prennent toutes la page de droite tandis que le texte est en petit sur fond blanc sur la page de gauche.

Un chat est un chat de Grégoire Solotareff [Album]

Un chat se trouve bien différent des autres chats et il aimerait bien devenir un autre animal. Un album sympathique sur l’acceptation de soi. Le style des illustrations ne me plaît guère par contre.

L’écoute-aux-portes de Claude Ponti [Album]

Mine se retrouve soudainement dans un pays où rien ne va plus. Il semble qu’une histoire soit arrêtée…mais comment la retrouver ? Un univers merveilleux tel que Claude Ponti sait le construire avec des personnages à la fois étranges et si communs. Un chouette album !

L’enfant de la mer de Michel Grimaud & Bruno Pilorget [Roman]

Un enfant de la mer est recueilli par un village de pêcheurs. Élevé par eux, la mer les remercie en leur offrant de quoi vivre. Mais que se passera-t-il si l’enfant de la mer est un jour rejeté ? Une belle histoire sur les différences.

Le dernier dragon de Jean-François Bory [Roman]

Un soir, un garçon voit un dragon. Il prévient sa famille et part le chasser avec lui. Mais le garçon n’est plus sûr de ses choix : et si les dragons étaient capables d’amour ? L’histoire se passe au Moyen-Age, les dragons sont décimés depuis quelques années, chassés pour leurs dents aux vertus médicinales. Il y avait matière à construire quelque chose d’intéressant mais c’est en réalité une chasse rapide ponctuée des pensées du garçon. Je n’ai pas aimé ce livre. L’écriture ne m’a pas plu, les phrases sont longues ou mal construites et parfois difficilement compréhensibles.

Les fées du camping de Susie Morgenstern [Roman]

Xavier va enfin partir camper pour les vacances ! Malheureusement, la veille du départ, il attrape la varicelle. Sa famille part sans lui tandis que des baby-sitters viennent le garder pendant la semaine. Celles-ci sont toutes plus originales les unes que les autres et Xavier ne regrette plus de ne pas être parti ! Un livre sympathique.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 3 / – 6

J’ai enfin acheté les deux premiers tomes du manga Orange, ils seront certainement lus en février.

AUTRES CHRONIQUES PUBLIÉES :

SUR LA BLOGOSPHÈRE :

  • Sur la piste des dragons oubliés de Élian Black’Mor, Carine M & Patrick Jézéquel chez Acr0.
  • Nuages GONG Gwang-kyu et KIM Jae-hong de chez Keulmadang.