Contemporain

« J’allais vivre tournée vers l’avenir. »

Le ruban de Ito Ogawa

Le-RubanTitre original : Ribbon
Editions Picquier – 283 pages
Septembre 2014 – 19,50€
Traduction de Myriam Dartois-Ako

Quatrième de couverture :

Ce roman d’Ogawa Ito, il semble qu’une voix nous le murmure à l’oreille, tendre et gourmande. Une voix qui, même aux heures d’ombre, fait le pari de la vie.
Cela commence comme un conte par une grand-mère, une petite fille et un oiseau.
Une grand-mère fantasque et passionnée d’oiseaux trouve un œuf tombé du nid, le met à couver dans son chignon et donne à l’oiseau qui éclot le nom de Ruban. Car cet oiseau, explique-t-elle solennellement à sa petite-fille, est le ruban qui nous relie pour l’éternité.
Un jour, l’oiseau s’envole et pour les personnes qui croisent son chemin, il devient un signe d’espoir, de liberté et de consolation.
Ce roman grave et lumineux, où l’on fait caraméliser des guimauves à la flamme et où l’on meurt aussi, comme les fleurs se fanent, confie donc à un oiseau le soin de tisser le fil de ses histoires. Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de belles rencontres, et de bonheurs saisis au vol.

Avis personnel :

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les éditions Picquier pour cette lecture.

Un nouveau roman japonais, une nouvelle publication des éditions Picquier, et comme souvent, une très belle découverte.

Sumire est passionnée par les oiseaux. Un jour, elle découvre plusieurs œufs abandonnés et les met à couver dans son chignon. Avec l’aide de sa petite-fille Hibari, elle en prend bien soin en espérant qu’un oisillon en sorte. Pour Hibari, plus rien ne compte que ces œufs. A l’éclosion d’un des œufs, elle se fait un ami du petit oisillon. Nommé Ruban, il grandit et devient une perruche calopsitte jaune. D’après Sumire, il est le lien qui les unit à jamais. Les jours passent, Sumire, Hibari et Ruban vivent tous les trois en parfaite harmonie. Mais un jour, Ruban s’échappe de sa cage et vole vers la liberté. Sumire est inconsolable mais ce n’est plus elle que nous suivons.

Je voulais revoir Ruban. Je voulais le revoir et jouer avec lui.

Ce n’est pas Ruban que nous suivons. Il est juste le dénominateur commun de toutes les histoires. Le lecteur rencontre ainsi d’autres personnes. Tori aime les oiseaux et s’occupe d’eux la journée. Il recueille ainsi cette perruche calopsitte jaune qui semble avoir beaucoup souffert. Puis elle est adoptée dans une famille. Puis elle rencontre quantité de personnes. Elle leur apporte de l’espoir. Comme à cette petite fille qui vient de perdre sa mère ou cette vieille dame qui va mourir mais qui ressent à nouveau le besoin de s’exprimer dans son art.

Le roman commence et se termine par Hibari. De petite fille joyeuse, elle a grandi en une femme effacée. Il y a beaucoup d’éclipses mais suffisamment de choses sont dites pour la comprendre, elle et Sumire.

Chaque personnage est différent : par son âge, sa fonction sociale mais aussi l’époque où se passe l’histoire. Les années passent et certaines choses changent. Il y a aussi des plongées dans les souvenirs. Le roman se passe majoritairement au Japon mais l’occident intervient aussi avec le passé de Sumire qui a chanté en Allemagne dans sa jeunesse.

Les histoires sont plus ou moins longues. Parfois Ruban croise les personnes quelques jours alors que d’autres il reste avec elles pendant un long moment. Le roman s’invite dans l’intimé de ses personnages en explorant leurs ressentis et leur vie. Ce roman est plutôt réaliste mais avec des touches poétiques typiquement japonaises.

Je ne savais pas comment exprimer ce que je ressentais. Ce n’était ni de la joie ni de la tristesse. Je ne trouvais pas le mot juste, celui qui collerait parfaitement. Une multitude d’émotions se superposaient en moi ; dans la minuscule partie où elles se chevauchaient était niché ce sentiment.

En résumé :

Un roman à la fois simple et profond que je ne peux que conseiller.

Commander ce livre ?

Bilans

Octobre 2014

Un peu plus de lecture en ce mois d’octobre ! J’ai lu plusieurs livres pour l’école ce qui fait un total de 22 livres lus.

LIVRES LUS :

Le ruban de Ito OGAWA [Roman] [Chronique à venir]

Un très beau roman avec une sensibilité toute japonaise.

Flocon d’argent – Princesse moderne de Corine Pourtau [Roman]

Dur de résumer ce livre sans spoiler alors je n’en dirai rien. C’est une histoire  sympathique avec beaucoup d’éléments à traiter en classe.

Les secrets véritables de Marie-Aude Murail [Roman]

Trois enfants passent leurs vacances chez leur grand-mère. Loin de leur maman, ils découvrent un mystérieux livre : Les secrets du Grand Albert. Ils peuvent désormais guérir les blessures, devenir invisibles, changer des objets en or…! Une histoire très intéressante par les thèmes abordés et par sa construction et qui est aussi agréable à lire.

Un Noël sans cadeaux de Serge Boëche [Roman]

Titou est un garçon très gentil mais qui vit avec ses parents dans un forêt très profonde dont le Père Noël n’a jamais entendu parler. Cette année encore, il espère toutefois recevoir des cadeaux. La veille de Noël, il rencontre un petit lapin blanc tout sale et blessé dont il va s’occuper… Une histoire mignonne mettant les qualités de bonté et gentillesse en avant. Il plaira aux plus petits mais je ne lui ai pas trouvé grand intérêt personnellement.

Le hollandais sans peine de Marie-Aude Murail [Roman]

Jean-Charles est un petit garçon qui part avec sa famille dans un pays étranger pour les vacances. Son père souhaite qu’il apprenne l’allemand mais Jean-Charles préfèrerait plutôt jouer. Lorsqu’il croise un petit garçon de son âge, il décide de lui apprendre le français mais…celui qu’il invente…et qu’il apprendra aussi ! Un roman jeunesse très plaisant à lire !

Une visite au pays des chiens de Lewis Carroll [Roman]

C’est une histoire extraite de Sylvie et Bruno et si elle peut se lire seule, elle s’apprécie certainement plus dans son contexte. Le narrateur (Lewis Carroll ?), Sylvie et Bruno arrivent au pays des chiens et demandent l’hospitalité au roi. Ce dernier aimerait bien se comporter comme un chien avec les enfants. Une histoire qui ne m’a marqué plus que ça mais il y a plusieurs éléments intéressants pour les jeunes lecteurs.

L’enfant d’éléphant et Le commencement des tatous de Rudyard Kipling [Contes]

Ces deux contes sont joliment illustrés par Eléonore Voisin. J’aime beaucoup son style graphique, expressif et adorable. Deux contes très intéressants où le narrateur raconte une histoire. Du vocabulaire un peu compliqué mais beaucoup de répétitions permettant de le mémoriser. Dans le premier conte, on découvre comment les éléphants obtiennent une trompe tandis que dans le deuxième on comprend la naissance des tatous.

Sauve-souris ! de Nicolas Hubesch & Gnimdéwa Atakpama [Album]

Une chauve-souris aimerait manger des bananes de la plantation d’une souris mais cette dernière refuse fermement. Lorsque la souris se retrouve en danger, la chauve-souris invente un stratagème pour enfin pouvoir les goûter ! Les deux personnages possèdent des défauts et la question de la morale peut mener à débat. Je n’apprécie pas trop le trait graphique mais les dessins sont intéressants (différents plans et perspectives à travailler).

Une chambre rien que pour moi de Susan Perez [Album]

Lulu aimerait bien avoir sa propre chambre : sa sœur Emilie est encore un bébé et elle pleure toutes les nuits. Là voilà partie à la recherche d’un nouvel endroit où dormir mais ce n’est pas évident quand on est encore un enfant. Un joli album sur le thème de l’indépendante et des relations fraternelles et familiales.

Splat le chat de Rob Scotton [Album]

Splat a peur d’aller à l’école mais grâce à son amie la souris Harry, il va se faire plein d’amis ! Une histoire intéressante et pleine d’humour avec de superbes illustrations très détaillées.

Au château ! de Delphine Bournay [Roman]

Un père emmène ses trois petites filles visiter le château de Chenonceau. Il a de longues histoires à raconter dessus mais ses filles préfèrent plutôt s’amuser… Un roman illustré ressemblant un peu à une BD. Les personnages sont dessinés avec quelques détails dans le fond (voiture, château) et avec des bulles pour leurs paroles. Une histoire originale et drôle !

La chasse à l’ours de Michael Rosen et Helen Oxenbury [Album]

Un album particulier et vraiment très intéressant ! Une famille se met à la poursuite d’un  ours et doit pour cela affronter les éléments. Le lecteur les suit de page en page dans leur voyage. Ils découvrent de multiples paysages. Une histoire très plaisante avec des jeux sur les couleurs, les mots…

Foufours a peur du noir de Gérald et Frédéric Stehr [Album]

Foufours a peur du noir. La nuit, il croit voir des monstres partout dans sa chambre. Mais lorsque la petite Griselette se perd dans la grotte aux ours, il va devoir braver sa peur ! Un album sympathique à partir duquel on peut travailler sur le thème de la peur.

L’ouragan de Pascale Bougeault [Album]

Un ouragan terrible s’apprête à frapper l’île où habite Lucette. Bien calfeutrée dans sa maison avec sa famille, elle s’aperçoit que la chienne Cacahouète a disparu ! Elle n’a pas le droit d’aller la chercher mais très inquiète, elle brave cette interdit et la tempête… Une histoire intéressant à lire mais je n’aime pas trop le style graphique.

Au lit, petit monstre ! de Mario Ramos [Album]

Papa voudrait bien coucher son petit monstre, mais entre le bisou à maman, les dents à brosser, le dernier verre d’eau, la dernière histoire…ce n’est pas facile ! Un album pour les petits mais qui pourra leur donner des idées…!

Peau de banane de Lilli L’Arronge [Album]

Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde ? Cet album part du même principe avec une peau de banane jetée par terre par un garçon. Sa grande sœur le réprimande en lui faisant imaginer toutes les conséquences possibles. Un album très bien construit et drôle.

La chaise bleue de Claude Boujon [Album]

Un jour, Escarbille et Chaboudo découvrent une chaise bleue en plein désert. C’est fou tout ce qu’on peut faire avec une chaise ! Un album très intéressant. Les messages cachés et les jeux de l’auteur sont très plaisants.

Jaune d’oeuf de Rascal et Edith [Album]

Lucas recherche un compagnon pour son chat Ronron. Ce sera un poussin gagné à la kermesse. Ronron adopte Picoti et rêve de ses oeufs pour pouvoir manger de bons gâteaux. Picoti grandit mais ne pond toujours pas. Que se passe-t-il ? Un album intéressant et amusant.

Le petit monstre du matin de  Natacha de Bradké et Joëlle Denys [Album]

Louise ne veut pas aller à l’école. Ses parents lui répondent qu’elle peut garder la maison puisque de toute façon ils n’acceptent pas les petits monstres du matin. Louise se retrouve alors toute seule mais voilà qu’on gratte à la porte… Un album amusant dont plusieurs thèmes peuvent être abordés en classe.

Dis bonjour ! de Jean-Charles Sarrazin [Album]

Un petit lapin refuse de dire bonjour mais lorsqu’il croise le loup, il est bien ravi que les animaux qu’il a croisé l’aident. Un album mignon mais peu marquant.

De ma fenêtre de Loren Capelli [Album] [Chronique]

Une histoire très bien contée et illustrée.

ACQUISITIONS ET PAL :

+ 3 / – 15

acoc14

LECTURE EN COURS :

En ce moment, je lis un autre roman japonais : Petits oiseaux de Yoko Ogawa. Encore des oiseaux ! Je n’en suis qu’au début, à découvrir les personnages. Le roman commence par la mort d’un vieil homme. Il raconte l’histoire de son frère aîné. J’aime bien pour le moment.