« Je viens de me faire sauter la cervelle… »

Hors-Zone de Blexbolex

HorsZone-BlexbolexEditions Cornélius – Collection Pierre
Mars 2012 – 144 Pages – 25,50€

Quatrième de couverture :

C’est palpable, l’heure est venue. De la grande extinction terminale. De la fin de la civilisation. La vie humaine n’a plus de valeur ; tout peut désormais mourir. Mais s’il n’y a plus rien à perdre, tout devient possible ; c’est le début de l’Aventure ultime.

Hors-Zone est ce no man’s land où l’instinct de survie et de destruction est la seule logique encore valable. Les péripéties s’enchâssent et se multiplient pour repousser l’inéluctable. L’Aventure n’a d’autre but que de faire gagner du temps au héros. Guidé par la nécessité de fuir autant que par son propre monologue intérieur, le détective cavale le long d’une spirale hallucinatoire. Mais la frénésie qu’il déploie pour échapper à son destin n’est que la mécanique d’une issue déjà programmée…

Suite foisonnante du synthétique Crimechien (également chez Cornélius), Hors-Zone partage avec son prédécesseur un goût pour la chute stationnaire et cultive la fin du monde comme possible esthétique. Le lecteur est entraîné de l’autre côté du miroir, dans un univers futuriste qui fait s’entrechoquer Philip K. Dick, Tintin et le Bauhaus. Oeuvres siamoises, Crimechien et Hors-Zone se complètent autant qu’ils se combattent, illustrant par leur dualité l’inspiration complexe et schizophrène d’un auteur qui, livre après livre, force notre admiration.

S’appuyant sur une maîtrise virtuose de l’impression et de la couleur directe, Blexbolex franchit avec Crimechien et Hors-Zone un nouveau palier dans une oeuvre déjà riche, tirant son style faussement minimaliste vers un expressionnisme coloré plus éblouissant que jamais.

Avis personnel :

J’ai découvert Blexbolex avec son livre jeunesse L’imagier des gens qui a reçu le Prix du plus beau livre du monde. Il m’avait agréablement surprise alors j’avais envie de tenter un autre de ses livres. Je me suis lancée avec Hors-Zone même si j’avais quelques a priori. Je ressors de cette lecture plutôt dubitative. C’est un livre très particulier. Ce livre est la suite de Crimechien, il commence où se dernier s’arrête mais il peut se lire indépendamment. Il semble se classer comme un polar ou thriller. Il est sans conteste destiné à un public adulte, l’ambiance est très violente.

Il est difficile de résumer l’histoire. Pour être honnête, j’ai souvent été perdue. Au début du récit, le héros semble se suicider et le lecteur se retrouve de suite embarqué dans un univers très décalé. Il voyage dans un univers inconnu avec des créatures étranges. Un coup sur un bateau, puis dans une jungle. Retour dans un immeuble comme si tout cela n’avait été qu’un rêve. Mais la folie continue. Des personnages présentent des attributs particuliers comme des nez allongés ou encore une déesse à quatre bras. Les masques sont aussi fréquemment utilisés. Il y a aussi des personnages non humains tels que le chat botté. Un univers décalé, des personnages étranges, une histoire difficile à suivre…bref, ce n’était pas trop de mon goût. J’ai plus apprécié les dernières pages qui ont plus de sens.

J’ai par contre beaucoup apprécié les illustrations. Blexbolex utilise seulement trois couleurs : le rouge, le bleu et le vert ainsi que leur superposition pour composer des scènes extraordinaires. Les formes sont très géométriques, tout est parfaitement maîtrisé. Le livre est aussi un très bel objet. Il présente une belle couverture cartonnée avec une jaquette. L’impression est de très bonne qualité. Les images prennent quasiment toute la page, un texte de cinq lignes se trouve en dessous de chacune. Il y a parfois des doubles pages. Le texte et l’image s’imbriquent, l’image permettant souvent d’éclairer l’obscurité du texte.

Je remercie Priceminister pour m’avoir permis de découvrir ce titre auquel je donne la note de 12/20.

En résumé :

Un livre très particulier. L’histoire est étrange et difficile à suivre ce qui m’a beaucoup dérangé. Les illustrations sont par contre extraordinaires.

Commander ce livre ?

Publicités

4 réflexions sur “« Je viens de me faire sauter la cervelle… »

  1. J’adore le titre de ta chronique ! En arrivant sur ton blog ça m’a tout de suite interpellé 😉
    Les dessins sont vraiment originaux ! Je ne connaissais pas du tout mais j’ai très envie de découvrir juste pour l’aspect graphique (vu que l’histoire ça n’a pas l’air d’être trop ça !) Surtout si il ne privilégie que trois couleurs ça doit être très sympa à découvrir (et regarder)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s