« Mieux comprendre le monde qui nous entoure. »

Art & sciences de Philippe Nessmann

artetscienceEditions Palette – Octobre 2012
84 Pages – 24 €

Quatrième de couverture :

Art et sciences ? À première vue, tout semble opposer ces deux domaines. Artistes et scientifiques ont pourtant bien des points communs : ce sont des chercheurs, des créateurs qui nous proposent une nouvelle vision du monde dans lequel nous vivons.

De la Renaissance à nos jours, l’art a entretenu des rapports étroits avec de nombreuses disciplines scientifiques, de l’anatomie à la robotique en passant par la météorologie, la neurologie, les mathématiques et même la génétique !
Cet ouvrage nous fait découvrir une autre histoire de l’art, étonnante et méconnue, où l’on rencontre des peintres abstraits collectionnant des photos de bactéries, des représentations cubistes à quatre dimensions, la physique nucléaire vue par Salvador Dalí, des illusions d’optique, des robots tagueurs ou encore une oreille greffée sur un bras !

Avis personnel :

Il est étrange d’associer les termes « art » et « sciences » à première vue mais j’ai été convaincue de ce lien à la lecture de cet ouvrage. Le livre, en tant qu’objet, est très bien réalisé. Du papier glacé est utilisé et les reproductions sont impeccables. La mise en page est aussi travaillée avec des formes géométriques. Le seul défaut est l’épaisseur de la couverture de 1 cm !

A première vue, les artistes et les scientifiques ont des activités très éloignées : les uns s’intéressent à l’idéal esthétique pendant que les autres cherchent à connaître un domaine obéissant à des lois vérifiables par une méthode. Ils ont pourtant un point commun : ce sont des créateurs qui par la vision qu’ils nous offrent du monde, le transforment.

Le livre présente trois périodes : la Renaissance, le XXème siècle et notre époque contemporaine. A chaque moment de l’Histoire, les artistes et les scientifiques se sont mutuellement influencés. Dans chaque partie, sont abordés les courants artistiques et découvertes scientifiques de l’époque ainsi que des personnalités.

Ce livre est très instructif et très intéressant à découvrir. On peut le feuilleter, lire simplement les pages que l’on souhaite, sans perdre le fil des événements. Dernier détail sur le public de ce livre. Il semble être destiné aux enfants d’après les éditions mais je trouve qu’il y a parfois du vocabulaire un peu difficile et des notions pas toujours évidentes. Je ne suis pas certaine que les images par elles seules éveillent l’intérêt des plus petits mais la combinaison texte-images peut se lire à partir de 12 ans avec toutefois quelques réserves sur quelques passages.

Merci à Babelio et aux éditions Palette pour la découverte de ce livre.

Commander ce livre ?

Bonus : Exemples des pages du livre.

artsc1

artsc2

artsc3

Publicités

7 réflexions sur “« Mieux comprendre le monde qui nous entoure. »

  1. Cette alliance entre art et science ne me surprend pas tellement, et je la trouve très bienvenue ! On oublie à quel point les codes esthétiques d’une époque dépendent extraordinairement de la vision scientifique dominante de ladite époque, ne serait-ce que dans les tics de langage, etc. Après tout, c’est bien quand on a découvert la physique quantique et la théorie de la relativité que les oeuvres se sont mises à éclater, à se fragmenter, à perdre leur solide unité pour se mettre à mimer l’idée d’atomes libres. Jolies images tirées du livre en tout cas, ça a l’air d’être une lecture très ludique.

    • Une lecture très instructive en effet ! 🙂
      Autant la science et l’art liées à certaines époques me semblent naturelles (la Renaissance et l’humanisme), j’ai été beaucoup plus surprise avec le XXème siècle et notre époque.

      • Oui, je suis curieuse de voir ce que ça donne pour l’époque contemporaine, alors qu’art et science sont plus que jamais opposés dans les discours qui font de l’art quelque chose d’inutile dans la société (ne serait-ce que l’opposition entre classes scientifiques et classes littéraires au lycée, personnellement je viens d’un lycée où la classe littéraire a failli fermer alors qu’il y avait 8 classes scientifiques, personne ne voulait que ses enfants aille en littéraire). C’est toujours plus facile rétrospectivement de voir ce que la science et l’art d’une époque avaient en commun, tandis que quand on est en plein dedans, ça semble opposé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s