Bandes Dessinées

« Je viens de me faire sauter la cervelle… »

Hors-Zone de Blexbolex

HorsZone-BlexbolexEditions Cornélius – Collection Pierre
Mars 2012 – 144 Pages – 25,50€

Quatrième de couverture :

C’est palpable, l’heure est venue. De la grande extinction terminale. De la fin de la civilisation. La vie humaine n’a plus de valeur ; tout peut désormais mourir. Mais s’il n’y a plus rien à perdre, tout devient possible ; c’est le début de l’Aventure ultime.

Hors-Zone est ce no man’s land où l’instinct de survie et de destruction est la seule logique encore valable. Les péripéties s’enchâssent et se multiplient pour repousser l’inéluctable. L’Aventure n’a d’autre but que de faire gagner du temps au héros. Guidé par la nécessité de fuir autant que par son propre monologue intérieur, le détective cavale le long d’une spirale hallucinatoire. Mais la frénésie qu’il déploie pour échapper à son destin n’est que la mécanique d’une issue déjà programmée…

Suite foisonnante du synthétique Crimechien (également chez Cornélius), Hors-Zone partage avec son prédécesseur un goût pour la chute stationnaire et cultive la fin du monde comme possible esthétique. Le lecteur est entraîné de l’autre côté du miroir, dans un univers futuriste qui fait s’entrechoquer Philip K. Dick, Tintin et le Bauhaus. Oeuvres siamoises, Crimechien et Hors-Zone se complètent autant qu’ils se combattent, illustrant par leur dualité l’inspiration complexe et schizophrène d’un auteur qui, livre après livre, force notre admiration.

S’appuyant sur une maîtrise virtuose de l’impression et de la couleur directe, Blexbolex franchit avec Crimechien et Hors-Zone un nouveau palier dans une oeuvre déjà riche, tirant son style faussement minimaliste vers un expressionnisme coloré plus éblouissant que jamais.

Avis personnel :

J’ai découvert Blexbolex avec son livre jeunesse L’imagier des gens qui a reçu le Prix du plus beau livre du monde. Il m’avait agréablement surprise alors j’avais envie de tenter un autre de ses livres. Je me suis lancée avec Hors-Zone même si j’avais quelques a priori. Je ressors de cette lecture plutôt dubitative. C’est un livre très particulier. Ce livre est la suite de Crimechien, il commence où se dernier s’arrête mais il peut se lire indépendamment. Il semble se classer comme un polar ou thriller. Il est sans conteste destiné à un public adulte, l’ambiance est très violente.

Il est difficile de résumer l’histoire. Pour être honnête, j’ai souvent été perdue. Au début du récit, le héros semble se suicider et le lecteur se retrouve de suite embarqué dans un univers très décalé. Il voyage dans un univers inconnu avec des créatures étranges. Un coup sur un bateau, puis dans une jungle. Retour dans un immeuble comme si tout cela n’avait été qu’un rêve. Mais la folie continue. Des personnages présentent des attributs particuliers comme des nez allongés ou encore une déesse à quatre bras. Les masques sont aussi fréquemment utilisés. Il y a aussi des personnages non humains tels que le chat botté. Un univers décalé, des personnages étranges, une histoire difficile à suivre…bref, ce n’était pas trop de mon goût. J’ai plus apprécié les dernières pages qui ont plus de sens.

J’ai par contre beaucoup apprécié les illustrations. Blexbolex utilise seulement trois couleurs : le rouge, le bleu et le vert ainsi que leur superposition pour composer des scènes extraordinaires. Les formes sont très géométriques, tout est parfaitement maîtrisé. Le livre est aussi un très bel objet. Il présente une belle couverture cartonnée avec une jaquette. L’impression est de très bonne qualité. Les images prennent quasiment toute la page, un texte de cinq lignes se trouve en dessous de chacune. Il y a parfois des doubles pages. Le texte et l’image s’imbriquent, l’image permettant souvent d’éclairer l’obscurité du texte.

Je remercie Priceminister pour m’avoir permis de découvrir ce titre auquel je donne la note de 12/20.

En résumé :

Un livre très particulier. L’histoire est étrange et difficile à suivre ce qui m’a beaucoup dérangé. Les illustrations sont par contre extraordinaires.

Commander ce livre ?

Mangas, Manwhas, etc

« Qu’est-ce qu’une fille comme toi fait dans un lycée pour garçons ? »

Secret girl de Ako Shimaki

secret_girl_01 secretgirl5

Titre original : Boku ni Natta Watashi
Editions Asuka – Shôjo
Série terminée en 5 tomes
Editeur VO : Shôgakukan
Prépublication : Cheese !

Avis personnel :

Ce manga m’a rappelé Parmi eux à la lecture du synopsis mais malgré détails similaires, c’est très différent. Momoko et son frère jumeau Akira ont toujours été ensemble à l’école jusqu’au au lycée. En grandissant, Akira est devenu plus intelligent (plutôt travailleur en réalité) que Momoko et a réussi à être accepté dans un lycée prestigieux. Mais la veille de la rentrée, il s’enfuit. Momoko, forcée par sa mère, va devoir prendre sa place pour qu’il ne soit pas exclu quand il reviendra. A la différence de l’héroïne de Parmi eux, Momoko ne souhaite pas du tout se faire passer pour un garçon au début mais après sa rencontre avec Itou, elle ne voudra plus se séparer de lui. Tout se passe assez rapidement. Momoko et Itou deviennent un couple dès le premier tome et la suite de la série explore leur relation.

secretpic2

Momoko est une jeune fille vive, jolie, et qui n’accepte pas de prendre la place de son frère au départ. Elle ne voit pas comment elle pourrait réellement se faire passer pour un garçon. La situation n’est pas trop crédible, avec sa mère l’attrapant par surprise, lui coupant les cheveux courts et l’envoyant dans cette école en l’interdisant de revenir sous peine de la renier. Mais passé ce détail, la série est agréable. Dès que Momoko s’éprend d’Itou, elle ne souhaite plus le quitter et décide donc de se faire passer pour un garçon. Elle a un physique plutôt féminin donc que personne ne s’en aperçoive est un peu bizarre quand même. L’autre protagoniste, Itou, est un beau garçon, sportif, très protecteur envers Momoko. S’il l’a d’abord traitée comme son esclave après avoir découvert son secret, ses sentiments ont rapidement changé. Il aime énormément Momoko et se montre aussi très jaloux envers les autres garçons qui l’approchent.

Les autres personnages sont peu développés. Il y a Saeki qui s’éprend aussi de Momoko mais il disparaît quasiment après le premier tome. Quant à Akira, il apparaît de temps en temps pour aider Momoko. Le seul personnage un peu plus développé est Kawakami, un camarade gay de Momoko. Amoureux d’Itou, croyant fermement que Momoko est un garçon, il tente de les séparer. Après quelques événements, il s’éprend aussi de Momoko.

Le couple traverse diverses aventures mais tout se passe assez rapidement. Contrairement aux vingt-trois volumes de Parmi eux, cinq volumes est largement suffisant pour cette série. Le ton est plus adulte et il semble que d’autres des séries de cette auteure soient bien plus violentes. Elle a écrit beaucoup de choses mais je ne suis pas certaine de tout aimer mais sinon j’adore totalement son style graphique ! Les dessins sont vraiment magnifiques ! Les traits sont très précis et les corps et visages bien dessinés.

Commander ce manga ?

Secret_Girlpic
Itou & Momoko
Beaux Livres

« Mieux comprendre le monde qui nous entoure. »

Art & sciences de Philippe Nessmann

artetscienceEditions Palette – Octobre 2012
84 Pages – 24 €

Quatrième de couverture :

Art et sciences ? À première vue, tout semble opposer ces deux domaines. Artistes et scientifiques ont pourtant bien des points communs : ce sont des chercheurs, des créateurs qui nous proposent une nouvelle vision du monde dans lequel nous vivons.

De la Renaissance à nos jours, l’art a entretenu des rapports étroits avec de nombreuses disciplines scientifiques, de l’anatomie à la robotique en passant par la météorologie, la neurologie, les mathématiques et même la génétique !
Cet ouvrage nous fait découvrir une autre histoire de l’art, étonnante et méconnue, où l’on rencontre des peintres abstraits collectionnant des photos de bactéries, des représentations cubistes à quatre dimensions, la physique nucléaire vue par Salvador Dalí, des illusions d’optique, des robots tagueurs ou encore une oreille greffée sur un bras !

Avis personnel :

Il est étrange d’associer les termes « art » et « sciences » à première vue mais j’ai été convaincue de ce lien à la lecture de cet ouvrage. Le livre, en tant qu’objet, est très bien réalisé. Du papier glacé est utilisé et les reproductions sont impeccables. La mise en page est aussi travaillée avec des formes géométriques. Le seul défaut est l’épaisseur de la couverture de 1 cm !

A première vue, les artistes et les scientifiques ont des activités très éloignées : les uns s’intéressent à l’idéal esthétique pendant que les autres cherchent à connaître un domaine obéissant à des lois vérifiables par une méthode. Ils ont pourtant un point commun : ce sont des créateurs qui par la vision qu’ils nous offrent du monde, le transforment.

Le livre présente trois périodes : la Renaissance, le XXème siècle et notre époque contemporaine. A chaque moment de l’Histoire, les artistes et les scientifiques se sont mutuellement influencés. Dans chaque partie, sont abordés les courants artistiques et découvertes scientifiques de l’époque ainsi que des personnalités.

Ce livre est très instructif et très intéressant à découvrir. On peut le feuilleter, lire simplement les pages que l’on souhaite, sans perdre le fil des événements. Dernier détail sur le public de ce livre. Il semble être destiné aux enfants d’après les éditions mais je trouve qu’il y a parfois du vocabulaire un peu difficile et des notions pas toujours évidentes. Je ne suis pas certaine que les images par elles seules éveillent l’intérêt des plus petits mais la combinaison texte-images peut se lire à partir de 12 ans avec toutefois quelques réserves sur quelques passages.

Merci à Babelio et aux éditions Palette pour la découverte de ce livre.

Commander ce livre ?

Bonus : Exemples des pages du livre.

artsc1

artsc2

artsc3

Bilans

Février 2013

Bonjour ! ^-^ Pour ce mois de février, j’ai lu 4 livres : 2 romans, 1 beau livre et 1 recueil de nouvelles.

LIVRES LUS :

  • ROMANS :.

Halte-aux-livres-Brigitte-SmadjaHalte aux livres ! de Brigitte Smadja

Basile est un petit garçon qui adore démonter et remonter des objets mais qui déteste les livres. Pourtant, toute sa famille croit qu’il adore lire ! Un jour, Basile ne pourra plus se contenir et avouera sa haine des livres. Un livre jeunesse court et sympathique. Je ne suis pas certaine que les enfants puissent toutefois saisir toute la subtilité du livre. Par contre, il pourra amener à faire réfléchir les parents sur la pratique de la lecture (lecture du soir puis l’enfant lit seul quand il sait lire).

.

sixiemeLa sixième de Susie Morgenstern

Encore un livre jeunesse sympathique. Le thème reste d’actualité avec l’entrée en sixième, les devoirs, les élections de délégués, les amis, les sorties…mais quelques aspects souffrent parfois de réalisme lorsqu’on l’oppose à notre époque moderne.

.

.

.

  • AUTRES :

artetsciencebilanArt & sciences de Philippe Nessmann [Chronique à venir]

Un livre très instructif qui mêle art et sciences à travers la Renaissance, le XXème siècle et notre époque moderne. Les reproductions sont très belles et les textes très intéressants.

.

.

Le-livre-de-sableLe livre de sable de Jorge Luis Borges [Recueil de nouvelles]

Je voulais découvrir l’auteur depuis un bout de temps, c’est maintenant choses faites ! Les nouvelles sont toutes très intéressantes. Le registre est plutôt soutenu, les thèmes souvent autobiographiques. Les histoires sont parfois étranges, quelques unes se terminent avec des questions en tête.

.

.

.

CHRONIQUES PUBLIÉES EN FEVRIER :

CHALLENGES :

Aucune avancée ce mois-ci !

ACQUISITIONS ET PAL :

+1 / -2

Un ajout avec Art & sciences mais je l’ai lu aussitôt reçu. J’ai aussi sorti La sixième de ma PAL.

ET POUR LE MOIS DE MARS ?

Rien de prévu à part La ballade de Lila K. de Blandine Le Callet.

CHRONIQUES SUR LA BLOGOSPHÈRE :

La blogosphère est un lieu de tentations. Voici quelques livres qui ont éveillé mon intérêt.

  • Un roman jeunesse chez HanaPouletta avec Pour toi je décrocherai la lune de Gregory Hugues.
  • Un autre roman jeunesse qu’on voit un peu partout en ce moment sur le déni de grossesse : La décision de Isabelle Pandazopoulos. Chroniques chez Olya & Méloë.
  • Encore de la jeunesse et du médiatique avec Nos étoiles contraires de John Green. Chronique chez Naminé.
  • Et le roman qui me tente le plus : Yakusa Gokudo : Les otages du Dieu-Dragon de Michel Honaker avec une chronique chez Avalon.
  • Une réécriture de la Belle et la Bête avec Belle de Robin McKinley dont parle Freelfe.