« Comprendre ce que nous sommes, c’est difficile. »

Voyage à trois de Deborah Gambetta

voyageatroisTitre original : Viaggio di maturità
Editions Gallimard – 221 Pages
Collection Scripto – 2002 – 9 €
Traduit de l’italien par Diane Ménard

Quatrième de couverture :

Leo, Becco et Alex ont passé leur bac, les vacances peuvent commencer. Mais pour Alex, elles se présentent plutôt mal. Son amie vient de le quitter d’un laconique « je ne t’aime plus ». Blessé, refusant cette séparation, il part, sur un coup de tête, la retrouver. Leo et Becco proposent de l’accompagner. Tous trois prennent la route, dans la chaleur écrasante de l’été, pour un voyage à travers l’Italie. De disputes en confidences, de rencontres en incidents, le trajet prend vite une autre dimension… Leurs dix-huit ans, leur amitié, intense et belle, cet été-là, ils ne pourront jamais les oublier.

Avis personnel :

Ce livre, je l’ai découvert il y a des années. Il m’avait beaucoup marqué à l’époque et cette relecture m’a offert le même plaisir. La collection Scripto de Gallimard me plaît énormément, elle propose des romans percutants avec des thèmes très variés.

Alex, Becco et Leo sont trois adolescents de dix-huit ans venant de réussir leur examen. Se connaissant depuis cinq ans, ils sont amis. Du moins, c’est ce qu’ils pensaient avant ce voyage. Au cours de celui-ci, ils vont se découvrir réellement, se confier leurs peines et leurs joies, devenir en somme de vrais amis. Alex, le protagoniste, est aussi le narrateur de cette histoire. Tout part de lui. Sa copine l’a quittée sans explication, il décide alors de parcourir l’Italie pour aller la rejoindre. Becco et Leo se proposent de l’accompagner…

Car certains moments, dans la vie, laissent une marque. Et ce qui s’est passé, cet été-là, nous ne pourrions plus jamais l’oublier.

Alex est un jeune homme solitaire. Son père est décédé quand il avait huit ans, il a grandi avec sa mère qui s’est renfermée sur elle-même. Il analyse les sensations qu’il éprouve tout au long du voyage et nous lisons ses pensées. Il ne sait pas toujours comment se rapprocher de Leo et Becco mais ils se ressemblent : ils sont tous solitaires d’une certaine façon. Leo vient d’une famille riche, beau, prenant soin de son apparence, populaire avec les filles, il cache en réalité un manque d’amour familial. Becco, maigre, grand et pâle, est passionné de littérature. Toujours plongé dans ses livres ou dans ses écrits, il apparaît comme quelqu’un de calme. Becco et Leo sont constamment en train de se disputer mais ils s’apprécient en réalité énormément, l’avis de l’un comme de l’autre étant très important.

Au cours de ce voyage qui devait être très rapide mais qui s’éternisera (un petit détour à la plage, une panne de voiture dans un village perdu…), Leo, Alex et Becco vont partager leurs secrets et apprendre à se connaître mais ils vont aussi grandir. La narration est très belle, très imagée. Les phrases sont généralement courtes, avec beaucoup de métaphores. Elles deviennent plus longues quand les sentiments des personnages sont plus complexes. Le lecteur vit pleinement l’histoire avec les personnages.

En résumé :

Un très beau roman sur la quête de soi et la valeur de l’amitié.

Commander ce livre ?

Publicités

4 réflexions sur “« Comprendre ce que nous sommes, c’est difficile. »

  1. C’est vrai que la collection Scripto offre souvent de belles histoires. Ce livre, il est dans ma wish’list depuis mon adolescence, mais je n’ai jamais eu l’occasion de le trouver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s