Mangas, Manwhas, etc

« Peu importe le nombre de fois où je pleure, je veux continuer à t’aimer. »

Hiyokoi [Tomes 1 et 2] de Moe Yukimaru

hiyokoi-1-panini hiyokoi-2-panini

Editions Panini – Shôjo
Série en cours
9 tomes parus au Japon
3 tomes parus en France
Editeur VO : Shûeisha
Prépublication : Ribon

Avis personnel :

Hiyori est une jolie lycéenne mais petite (1,40m) et très timide. Suite à un accident, elle retourne en classe après un an d’absence. Très craintive, elle a du mal à se rapprocher des autres excepté de Ritsuka, son amie d’enfance. Mais c’est sans compter son voisin de classe, le très populaire Hirose. Sympathique, sociable, passant son temps à dormir en classe, il est tout l’opposé de Hiyori tant par le caractère que par la taille puisqu’il mesure 1,90m. Hiyori va rapidement tomber amoureuse de lui, Hirose symbolisant tout ce qu’elle aimerait atteindre.

Ces deux premiers volumes mettent en place l’intrigue et les personnages. Hiyori est présentée comme quelqu’un de très timide mais qui tente de changer par amour pour Hirose mais aussi pour elle. Elle est soutenue par ses amies, Ritsuka et Natsuki, cette dernière ayant un faible pour les choses mignonnes. Ainsi, Hiyori va arrêter de fuir à chaque fois que quelqu’un chose l’indispose et prendre son courage à deux mains pour s’intégrer dans sa classe. Les élèves apparaissent d’ailleurs tous sympathiques. Leur professeur, appelée familièrement et affectueusement Mittan, change des habituels professeurs sérieux. Amicale mais sachant toutefois se faire respecter de ses élèves, elle est sans cesse en quête d’un petit ami avant de passer la trentaine.

Les situations se passent principalement toutes à l’école. Par exemple, les élèves se réunissent pour fêter Noël ensemble. Il y a aussi la Saint-Valentin où Hiyori aura beaucoup de difficultés à offrir ses chocolats à Hirose (en tant qu’ami). A la vitesse où cela va, ils ne sont pas prêts d’être ensemble mais on suit avec plaisir l’évolution d’Hiyori. Après, j’ai peur qu’elle devienne lassante si elle ne change pas. De plus, Hirose est très populaire et de nombreuses  filles lui tournent autour sans parler de son amie d’enfance avec qui il est très proche… En ce qui concerne les dessins, ils sont jolis, avec des traits doux.

Commander ce manga ?

Bilans

Novembre 2012

Bonjour ! ^-^ Voici enfin le bilan de novembre malgré qu’on soit fin décembre. ^^ Beaucoup de lecture ce mois-ci dont surtout des mangas avec un bilan de 102 livres soit 91 mangas, 9 nouvelles mangas et 2 romans.

LIVRES LUS :

  • ROMANS :.

Une place à prendre de J.K. Rowling [Chronique]

Un gros pavé mais un roman très intéressant. L’intrigue n’est pas palpitante mais l’écriture de l’auteur nous accroche à la ville de Pagford et à la vie de ses habitants. Les protagonistes ont tous beaucoup de travers mais on parvient à s’attacher à certains d’entre eux.

Défi à Sherlock Holmes de Béatrice Nicodème [Chronique]

Ce pastiche de sir Arthur Conan Doyle présente des personnages plutôt fidèles et une intrigue sympathique. Toutefois, bien que la narration soit agréable, la tentation d’imitation m’a vraiment gênée tellement les choses sont trop poussées.

  • MANGAS :

Lovely Complex de Aya Nakahara [Tomes 1 à 17] [Chronique à venir]

Une histoire d’amour attendrissante avec des personnages tous plus attachants les uns que les autres. Il y a aussi beaucoup d’humour ce qui rend cette série encore plus attrayante.

Kare first love de Kaho Miyasaka [Tomes 1 à 10]

Karin est une jeune fille timide qui ne prête pas attention aux garçons jusqu’à ce qu’elle rencontre Kiriya, un garçon populaire d’une autre école. Ils se rapprochent doucement mais une soit-disant amie de Karin tente de s’immiscer dans leur relation. Après que cette questions soit réglée, de nouvelles péripéties attendent nos amoureux, Karin et Kiriya sont loin de pouvoir enfin savourer leur amour. Une belle histoire d’amour avec son lot de bonheur et de souffrance.

Mixed vegetables de Ayumi Komura [Tomes 1 à 8]

Ce manga se nomme J’aime les sushis en français. Hanayu est la fille d’un chef pâtissier mais rêve de devenir un chef sushi. Hayato est le fils d’un maître sushi alors Hanayu décide de l’épouser pour pouvoir réaliser son rêve. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’Hayato veut devenir chef pâtissier… Entre quiproquo, amour et cuisine, ce manga est divertissant. Je l’ai toutefois un peu trop trouvé axé sur la cuisine (mais bon ils sont en école hôtelière). Les dessins sont très bien réalisés.

Houkago, Sensei to Koi ni Ochiru de Saki Aikawa [Oneshot]

Cet oneshot comporte cinq nouvelles. Chaque histoire est simple mais mignonne. La plupart se passe dans le milieu scolaire et concernent des relations entre deux adolescents. Les dessins sont très sympas. J’ai particulièrement aimé la quatrième histoire (Himegime Kakumei) où une jeune fille, vrai garçon manqué, protège toujours son ami d’enfance. Celui-ci aimerait qu’elle le considère autrement…

Hybrid berry de Ayumi Komura [Tomes 1 & 2] [Chronique à venir]

Une histoire courte en seulement deux tomes mais agréable. L’héroïne est attachante avec sa forte volonté et le sensei est très intéressant mais les autres personnages ne sont pas assez développés. L’amour n’est pas au centre de ce manga, se faisant trop piquer la place par le baseball (entraînements, matchs, vocabulaire…).

Romantic Obsession de Saki Aikawa [Tomes 1 à 4] [Chronique à venir]

Une histoire d’amour mignonne mais avec des éléments qui auraient pu être développés. La fin est un peu précipitée et certaines choses restent sans réponse.

Bijin Dorobou de Ryuu Yuuhi [Nouvelle]

Mizuki est une jeune fille très appréciée qui se lève tous les matins à 5H pour s’apprêter. Elle sort avec le garçon le plus populaire de l’école. Mais son secret est en danger quand emménage chez elle Rin, un camarade de classe qui semble l’apprécier au naturel… Une petite histoire simple et mignonne avec de jolis dessins.

Koko Debut de Kazune Kawahara [Tomes 1 à 13] [Chronique à venir]

Un superbe manga avec des personnages très attachants et des dessins agréables. L’histoire est agréable à suivre.

Maid Sama de Hiro Fujiwara [Tomes 5 à 14] [Chronique Tome 1]

J’adore ce shôjo ! Usui et Misaki sont deux protagonistes vraiment très intéressants. Usui prend enfin plus de place et on apprend beaucoup de choses sur lui. Leur relation évolue aussi à grand pas. Les autres personnages ne sont pas en reste et apportent tous quelque chose. Les dessins sont toujours aussi sympathiques.

‘Hajimete’ Ageru! de Yukimo Hoshimori [Nouvelle]

Une nouvelle très courte où une jeune fille nommée Sayu se questionne sur les raisons qui font que le populaire Yano lui ait déclaré ses sentiments. Mignon mais cela s’oubliera vite.

Gokuaku Drop de Mimi Tajima [Nouvelle]

Nami et Ryouku sont amis d’enfance mais ce dernier l’embrasse souvent sans raison. Nami se demande ce qu’il ressent vraiment pour elle… Des dessins très ronds qui donnent un ton un peu enfantin à cette nouvelle.

Ai no Tame ni de Kazune Kawahara [Nouvelle]

Akira est surnommée « Queen of Introductions » (Matchmaking Queen) par ses amis car elle parvient à former facilement des couples mais elle n’a toujours aucun petit ami. C’est là qu’entre en scène un garçon… Une histoire agréable avec de jolis dessins !

Mais moi je l’aime de Wataru Yoshizumi [Tomes 1 à 2]

Cette mangaka écrit beaucoup de shôjo, je l’ai connu il y a quelques années avec Marmelade Boy. Cette série est une relecture agréable. Moka tombe amoureuse de Masato mais ce dernier n’est intéressé que par les filles qui ont déjà un petit ami. Mais Moka n’abandonne pas, comment va-t-elle faire pour se rapprocher de lui ?

Tonari no Kaibutsu-kun de Robiko [Tomes 1 à 8] [Chronique à venir]

Coup de cœur pour ce manga ! Shizuku et Haru sont deux adolescents solitaires mais qui vont se rapprocher et s’ouvrir aux autres. Tous les deux sont très francs mais innocents. Il y a beaucoup de personnages secondaires et le manga développe aussi leurs histoires. Les dessins sont superbes, avec beaucoup de contraste entre le noir et blanc.

Sarayuma de Shouko Akira [Tomes 1 à 8]

Le résumé me laissait dubitative au départ mais finalement cette série m’a bien plu. Haruna Aizawa arrive dans une nouvelle classe en plein milieu d’année scolaire suite à un scandale ayant impliqué son père. Elle se retrouve dans une classe où tout le monde traîne ensemble comme des singes. Ils ont même une mascotte en la personne de Macharu Yamashita. Ce garçon, petit par rapport aux autres garçons mais de taille toutefois respectable, plein d’entrain, a l’apparence d’un bébé singe. Ne souhaitant pas se mêler aux autres et apparaissant hautaine, Haruna va pourtant bien vite se rapprocher des autres et surtout de Machuru… Un shôjo très mignon avec des personnages amusants ! Les dessins sont agréables mais un peu simples.

Elle et lui de Masami Tsuda [Tomes 1 à 10]

J’ai découvert cette série par l’anime qui est géniale bien qu’un peu étrange par la forme dont elle a été réalisée (mélange de photos, dessins, animation…). C’est un peu un classique. Les dessins sont plutôt anguleux et on voit que cette série est assez ancienne mais ils sont néanmoins sympathiques. En ce qui concerne l’histoire, Yukino Miyazawa et Soichiro Arima sont deux adolescents à l’apparence parfaite. Tous les deux vont rapidement tomber amoureux l’un de l’autre et tenter de montrer leur vrais sentiments. Mais si Yukino y parvient facilement, Soichiro cache de profondes blessures… Il y a aussi beaucoup de protagonistes secondaires ayant droit à leur propre histoire. Bref, un superbe manga et il m’en reste encore plus de la moitié à lire ! =p

Otomegokoro de Ayu Watanabe [Tomes 1 à 2]

Nene est une jeune fille sportive qui s’est transformée en une jolie fille chic (ou qui tente) pour tenter de trouver l’amour. Mais son ami d’enfance Jun ne fait que la taquiner. Pourtant lorsque tout se passe mal pour son premier rendez-vous, il est là pour elle… Une histoire d’amour sympathique avec de jolis dessins mais un peu simples.

AUTRES CHRONIQUES PUBLIÉES EN NOVEMBRE :

CHALLENGES :

J’ai seulement avancé dans le challenge Fin de série (Mangas) ce mois-ci.

ET POUR LE MOIS DE DECEMBRE ?

Absolument rien de prévu ! Je verrai en fonction du temps que j’ai et de mes envies.

Policier

« Mon rôle n’est pas de rendre la justice, mais de révéler la vérité. »

Défi à Sherlock Holmes de Béatrice Nicodème

defiSHEditions Hachette – 234 Pages
Octobre 2012 – 14 €

Quatrième de couverture :

En quoi le meurtre d’une certaine Pauline de Chalin concerne-t-il Sherlock Holmes ? Certes, il n’est pas banal qu’une femme de conseiller d’ambassade français soit égorgée dans un confessionnal, de surcroît dans une église si loin de chez elle. Pourtant l’affaire ne suscite que peu l’intérêt du grand détective… Jusqu’à ce qu’une lettre renverse la situation : l’assassin défie personnellement Sherlock Holmes de le trouver, avant la prochaine victime.

Avis personnel :

Je tenais tout d’abord à remercier Livraddict et les éditions Hachette qui m’ont permis de découvrir ce roman se rapportant à Sherlock Holmes (et pour l’intérêt que je lui porte, j’en suis ravie !).

Ce roman est un pastiche de Sir Arthur Conan Doyle. La narration est à la première personne, c’est Watson qui nous raconte les aventures du célèbre détective. Béatrice Nicodème connaît parfaitement l’œuvre et l’univers de Sherlock Holmes. Elle retranscrit fidèlement les caractères des personnages. La relation Watson-Holmes m’a beaucoup plu. Par contre, au niveau de la narration, je trouve qu’elle cherche trop à imiter sans forcément bien réussir. Par exemple, elle fait de nombreuses références aux enquêtes antérieures de Sherlock Holmes et avoir des notes incessantes, c’est un peu ennuyant. Cela coupe un peu trop le récit et n’apporte pas forcément quelque chose d’utile. De plus, dans un souci d’imitation, elle insert des notes pour faire croire que le texte a réellement été rédigé par Watson (ou sir Arthur Conan Doyle, il est difficile de trouver son choix). Par exemple, beaucoup de mots sont en italique avec la note « En français dans le texte » sauf que ce texte n’est pas un texte traduit. Cela m’a beaucoup gêné du fait que c’est vraiment redondant.

Sinon, malgré des détails ennuyants dans ce pastiche, la narration est entraînante. Ce livre étant dédié à la jeunesse, il se lit rapidement et sans difficulté. Les chapitres sont courts et l’enquête est bien racontée. L’époque est bien transcrite à travers les mots des personnages. On croise brièvement quelques célébrités de l’époque, qu’elles soient littéraires ou scientifiques tels qu’Oscar Wilde ou encore Alphonse Bertillon. Ce sont surtout des noms apposés pour transcrire l’époque puisqu’ils n’ont pas vraiment de rôle à jouer.

En ce qui concerne l’enquête policière, elle est intéressante. Sherlock Holmes va croiser divers personnages dont Ariane Saint-Cyr avec qui il va vivre une relation amoureuse. Femme intelligente, libre, elle se montre une rivale équivalente. Pour les lecteurs fidèles du canon holmésien, certains détails sont inimaginables et le personnage de Sherlock Holmes n’est guère respecté dans ce sens. Mais en tant que personnage, Ariane est captivante. Elle incarne l’émancipation de la femme et c’est intéressant à lire. Il y a beaucoup de suspense et la résolution de l’enquête est satisfaisante. L’énigme m’a toutefois parue un peu bizarre mais cela se tient. Le méchant est crédible mais n’a pas la prestance d’un certain Moriarty, c’est certain. J’ai d’ailleurs trouvé cela inutile de le faire intervenir. Tous les éléments qui s’y rapportent sont des détails dérangeants par rapport au canon. L’épilogue ne respecte pas du tout l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle.

En résumé :

Il est certain que l’auteure maîtrise le canon holmésien mais elle aurait dû choisir entre le respecter ou non et pas faire un mélange des deux. L’enquête est intéressante à suivre et l’écriture agréable. C’est un roman sympathique pour qui ne connaît guère l’œuvre de sir Arthur Conan Doyle. Dans ce cas, de nombreux détails sont plutôt gênants.

Commander ce livre ?

Challenge : Billet dans la SSHD.

Weblog

Top Ten Tuesday 64

Cela fait longtemps que je n’avais pas fait un Top Ten Tuesday mais ce thème-ci me tentait bien et j’avais un peu de temps alors voici un billet ! Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous qui a été créé initialement par The Broke and the Bookish et qui a été repris en français par Iani. Le thème est : Les 10 auteurs découverts en 2012 que vous préférez. Le classement n’indique aucune préférence.

1. J.R.R. Tolkien. Eh oui, j’ai enfin lu Le seigneur des anneaux cette année !

2. Stephen Chbosky parce que j’ai adoré The perks of being a wallflower. Malheureusement, il écrit plus des scripts pour le cinéma que des romans donc je ne sais pas du tout ce que son écriture donnerait dans d’autres romans (surtout que ce roman est épistolaire).

3. Charlotte Brontë. J’ai lu Jane Eyre cette année et j’ai été très surprise de la narration que j’ai beaucoup appréciée.

4. Lewis Carroll. Alice au pays des merveilles m’a beaucoup plu !

5. Paolo Gordiano. J’ai adoré sa façon de raconter dans La solitude des nombres premiers.

6. Matt Whyman a réussit à m’accrocher avec son roman L’enfant qui savait tuer.

7. Robiko. J’adore sa série Tonari no Kaibutsu-kun. Ses autres mangas (nouvelles) ne sont malheureusement pas traduits, j’espère pouvoir les lire prochainement. Sp style graphique est vraiment super !

8. Mizuho Fujisawa. Son album Le brouhaha des insectes est super, j’espère découvrir d’autres de ses œuvres.

9. Anne Bertier. Son album Construis-moi une lettre est étonnant.

10. Hisaya Nakajo dont j’ai adoré le manga Parmi eux.