« Je me sens éternel. »

Pas raccord de Stephen Chbosky

Titre original : The Perks of being a Wallflower
Editions Sarbacane – 296 Pages
Collection Exprim’
1999 (VO) – 2008 (VF) – 10,50 €
Traduction de Blandine Longre

Quatrième de couverture :

Au lycée où il vient d’entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige ; pour les autres c’est juste un « freak ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse…et tout s’accélère.

Avis personnel :

The Perks of being a Wallflower est un livre culte aux Etats-Unis où il a été réédité plus de vingt fois. J’en ai eu connaissance par l’adaptation cinématographique qui sort prochainement avec Logan Lerman dans le rôle de Charlie et d’Emma Watson dans celui de Sam. C’est Stephen Chbosky lui-même qui a rédigé le scénario et réalisé le film. Ce roman est inoubliable, une véritable pépite auquel on repensera encore longtemps après l’avoir lu. Il n’est pas innovant, abordant des thèmes adolescents déjà traités mais cela est fait de telle manière que l’on ne peut pas s’empêcher d’y adhérer.

Le roman est épistolaire mais les lettres sont seulement écrites par le héros. Il s’adresse à quelqu’un qui peut le comprendre mais qu’il ne connaît pas (tout comme le destinataire ne le connait pas). L’écriture apparaît comme spontanée. Si au début le style se rapproche de l’oralité, il s’améliore par la suite en même temps que Charlie améliore ses qualités rédactionnelles. Beaucoup de thèmes sont abordés et sont en rapport avec la construction de soi. L’amour, l’amitié, la sexualité et la scolarité sont bien entendu au premier plan. Mais d’autres thèmes plus sombres traités tels que la drogue, le viol, l’alcool, le suicide, l’homosexualité…

Il faut d’abord que tu saches que je suis à la fois triste et heureux, et que j’ai toujours pas compris comment ça se fait.

Ce qui rend ce roman si touchant, c’est Charlie. Elève brillant mais solitaire, il n’est pas comme les autres. Agé de 15 ans, il semble parfois ne pas connaître grand chose de la vie. Il a des difficultés à se sociabiliser mais il aura un jour le courage de se rapprocher de Sam et Patrick. Mais même avec eux, il ne sera jamais réellement lui-même. Il ne sait pas vivre ni participer. Très passif, il fait parfois preuve d’une agressivité incontrôlable qui ne dure que quelques instants. Il se retranche dans son monde à lui et se questionne énormément. Il a des réflexions très justes, que ce soit sur la vie ou sur les autres, mais il ne parvient pas à s’impliquer. Il a une vision du monde qui lui est propre. C’est un adolescent qui aime lire et observer le monde qui l’entoure. Il est très émotif, on le trouve même bizarre mais il est en réalité malade. Il voit un psychologue qui tente de l’aider à percer ce secret qu’il garde caché au plus profond de lui. Il n’en demeure pas moins un adolescent exceptionnel qui sera aidé par Bill, son professeur de littérature, et Sam et Patrick, ses plus proches amis, à s’accepter.

Et ensuite, il dit un truc du genre : « Je serais prêt à mourir pour toi. Mais je refuse de vivre pour toi. » [Charlie parle d’un personnage de La source vive de Ayn Rand.]
Un truc comme ça. Je crois que l’idée, c’est que chacun doit d’abord vivre pour lui-même et ensuite faire le choix de partager sa vie avec d’autres gens. C’est peut-être ça qui fait que les gens « s’impliquent ». J’en suis pas trop sûr. Parce que je sais pas si ça me dérangerait de vivre pour Sam pendant un certain temps. De toute façon, elle voudrait pas, et peut-être qu’en fin de compte, c’est beaucoup mieux, d’être amis comme ça. En tout cas, c’est ce que j’espère.

Le roman est ponctué de nombreuses références littéraires et musicales. Bill fait découvrir à Charlie des auteurs et des livres et il l’invite à réfléchir dessus. En ce qui concerne la musique, le héros se retrouve dans de nombreuses chansons. Il est aussi fait mention du film The Rocky Horror Picture Show, réalisé et scénarisé par Richard O’Brien et Jim Sharman en 1975. Aujourd’hui encore, comme dans le roman, pendant des projections, des spectateurs interprètent les personnages du film. C’est un vrai moment de partage.

– Charlie a trouvé sa place.
Et Bob a hoché la tête pour de bon. Et tout le monde a hoché la tête. Et j’ai commencé à me sentir tendu, façon Bob. Mais Patrick m’a pas laissé le temps d’être trop tendu. Il s’est assis à côté de moi.
– Tu vois des choses. T’en parles pas. Et tu comprends.

A travers ses lettres, Charlie nous fait part de son quotidien. Cela commence par sa rentrée scolaire au lycée puis tout ce qu’il découvre grâce à Sam et Patrick. Il nous livre sa vie en toute sincérité, aussi bien quand il est triste que quand il est heureux. Il partage aussi ses souvenirs, quels qu’ils soient. Ce roman est porteur de messages mais surtout d’espoir.

En résumé :

Un roman inoubliable sur le mal-être adolescent mais qui livre de nombreux messages d’espoir.

Commander ce livre ? FrançaisAnglais

Liste de livres de Charlie :

To Kill a Mockingbird by Harper Lee
This Side of Paradise by F. Scott Fitzgerald
A Separate Peace by John Knowles
Peter Pan by J. M. Barrie
The Great Gatsby by F. Scott Fitzgerald
The Catcher in the Rye by J. D. Salinger
On the Road by Jack Kerouac
Naked Lunch by William S. Burroughs
Walden by Henry David Thoreau
Hamlet by William Shakespeare
The Stranger by Albert Camus
The Fountainhead by Ayn Rand

Extraits :

Tout ce que j’aimerais, c’est que Dieu ou mes parents ou Sam ou ma sœur ou n’importe qui d’autre me disent simplement pourquoi je suis pas « raccord ». Qu’ils m’expliquent ce qui tourne pas rond chez moi. Qu’on me dise juste comment être différent d’une façon qui soit logique. Comment faire partir tout ça. Le faire disparaître. Je sais que c’est pas une bonne idée : c’est mon problème à moi et je sais qu’avant d’aller mieux, les choses sont toujours pires (comme dit mon psy), mais là c’est trop de pire à supporter.

Sam à Charlie :

– Bref, demain, je m’en vais. Et j’ai décidé que ça se passerait plus jamais comme ça, avec personne. J’ai décidé de faire ce que j’ai envie de faire. J’ai décidé d’être la personne que je suis vraiment. Et je vais essayer de trouver cette personne. Mais pour l’instant, je suis là, avec toi. Et je veux savoir où toi tu en es, de quoi tu as besoin, ce que tu as envie de faire.

Publicités

16 réflexions sur “« Je me sens éternel. »

  1. Ton avis rejoint le mien. C’est un livre qui m’a vraiment boulversée, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai vraiment hâte de voir ce que va donner le film, même s’il sera forcément un peu diffèrent du roman… je suis d’ailleurs assez curieuse de voir comment certains passages seront adaptés.

    • J’ai vu la bande-annonce avant de lire le livre et je savais que j’allais aimer. ^^
      Sachant que c’est l’auteur lui-même qui adapte le film, je pense qu’il y aura la même émotion. Après, je me demande si Charlie aura toujours un secret…

  2. Merci pour cette belle découverte Luthien ! Je l’ajoute de ce pas à ma WL. Je ne connaissais pas du tout ce titre. J’espère que le film sortira en France !

  3. Pingback: Stephen Chbosky – Le monde de Charlie « Chez Iluze

  4. Pingback: CHBOSKY Stephen – Le monde de Charlie « Livrement

  5. Waouh, 20 rééditions, cela donne une bonne idée, effectivement !
    Héhé bon comme tu le sais, j’ai été beaucoup moins happée que toi par ce récit. Je l’ai trouvé un peu trop bancal et ennuyant à mon goût. L’idée de base est originale, de faire ressentir cet adolescent « pas raccord » sans pour autant que le lecteur mette le doigt sur la « brisure ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s