« Les Morlevent ou la mort. »

Oh, boy ! de Marie-Aude Murail

Editions L’école des loisirs
Collection Medium – 207 Pages
Octobre 2001 – 9,50 €

Quatrième de couverture :

Ils sont frère et sœurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu’on ne les séparerait pas.
Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.
Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu’elle existe.
Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d’avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires d’amour torrides à ses Barbie.
Ils n’ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille.
À cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L’une n’est pas très sympathique, l’autre est irresponsable, et… Ah, oui! ces deux personnes se détestent.

Avis personnel :

Ah Marie-Aude Murail…que j’aime cette auteure (et les écrits de sa sœur Moka aussi) ! Je l’ai découverte quand j’étais au collège et c’est toujours un plaisir de lire ses livres. Oh, boy ! est une relecture mais c’est avec la même émotion que je l’ai redécouvert. Que de choses dans ce petit livre ! A la fois touchant et drôle.

Siméon, Morgane et Venise se retrouvent seuls après le décès de leur mère (leur père a quitté le foyer familial depuis longtemps). Malgré leur jeune âge, ils vont tout faire pour rester ensemble. Deux personnes dans leur famille pourraient s’occuper d’eux : leur demi-frère Barthélemy ou leur demi-sœur par alliance Josiane. Mais voilà, eux ne connaissaient pas leur existence et ils n’ont pas envie de se retrouver avec la charge de trois enfants. Peu à peu, ils vont apprendre à s’apprécier jusqu’à ce que les deux possibles tuteurs se disputent la garde des Morlevent.

De nombreux personnages parcourent ce roman et malgré certains traits parfois caricaturaux ou peu développés, il est impossible de ne pas s’attacher à eux. Tout d’abord la famille Morlevent. Siméon, surdoué, à l’écart des autres, cachant ses problèmes pour protéger ses sœurs, s’abandonnera totalement à la douceur d’une relation fraternelle lorsqu’il rencontrera Barthélemy. C’est une des plus belles relations du roman et j’ai adoré la voir évoluer. Tous les deux se verront confronter à la maladie, ils se battront, abandonneront parfois mais résisteront encore et encore. La cadette, Morgane, est une petite fille que l’on voit très peu. Cachée par l’excellence de son frère et par la beauté de sa sœur, elle prendra finalement un peu d’assurance. Et la petite dernière, Venise, est la parfaite petite poupée ! Faisant preuve d’innocence, elle ne souhaite qu’aimer tout le monde et voit la vie en rose. Les deux autres personnages de la famille sont Josiane et Barthélemy. La première apparaît comme antipathique aux premiers abords, ne s’attardant que sur l’apparence de Venise. Elle apprendra peu à peu à connaître les deux fillettes et on découvrira beaucoup de choses sur sa vie qui la rendent plus sympathique. Et finalement Bart, mon coup de cœur de ce roman ! Jeune homme séduisant, peu organisé, n’ayant pas vraiment le sens des responsabilités, collectionnant les conquêtes amoureuses, il représente la plus grande évolution de ce livre. Il va s’attacher à ces enfants et se montrera courageux. Doté d’un grand aplomb, c’est aussi un personnage très drôle. D’autres personnages ont aussi leur importance avec la juge, l’assistance sociale, le docteur qui va s’occuper de Siméon ou encore la voisine de Barthélemy. Tous vont se démener pour cette petite famille.

De nombreux thèmes sont abordés dont des sujets difficiles parfois délicats. Malgré leur grande pluralité, on ne s’y noie absolument pas, chacun a sa place. Les sujets évoqués ? La mort, le deuil, l’homosexualité, la maladie, l’hospitalisation, la cruauté, l’abandon, la perte, les rapports familiaux (que ce soit entre frère et sœur ou entre enfant et parent), la violence conjugale, le suicide, l’apparence qui prime…ça en fait n’est-ce pas ? Mais pourtant c’est tellement diffus que cela ne fait pas trop. Ils sont traités de manière simple et juste, en toute sincérité. La réalité est présentée telle qu’elle est mais tout en douceur. Une petite lumière est toutefois toujours présente avec l’espoir et la tolérance.

Au final, c’est un livre où l’on tente tout pour donner à ces enfants une vraie famille. Cela reste un roman pour la jeunesse, tout n’est pas développé mais c’est largement suffisant pour nous toucher. L’écriture est agréable, le ton est plutôt léger malgré ces sujets graves. Simple mais tout en finesse. Les titres des chapitres sont sous forme d’énigme humoristique ou philosophique et j’ai trouvé ça plutôt original. Ce livre se dévore d’une seule traite, il est difficile de le reposer avant de l’avoir terminé. Une petite merveille à lire d’urgence si ce n’est pas déjà fait !

J’ai lu qu’un téléfilm existait sous le nom On choisit pas ses parents et réalisé par Thierry Binisti. La maladie de Siméon semble éclipsée et personnellement, je trouve que c’est un des côtés les plus importants du livre.

En résumé :

Ce livre peut se résumer par des personnages très attachants ainsi qu’une pluralité de thèmes qui nous rendent cette histoire encore plus touchante. Les mots simples mais justes nous font tourner les pages rapidement jusqu’à ce que cela se termine trop tôt.

Commander ce livre ?

Challenge : Premier livre pour mon challenge Lecture & Liberté !

Lecture commune : Première LC que j’organise, j’espère qu’elle vous a plu. Vous pouvez lire l’avis de mes co-lecteurs en cliquant sur le nom. Myiuki22, Emisa, Flof13, Petitepom, pimousse4783, Nath, reveline, Luna, Frankie, Melisende, _ananas_, mimigogotte, agnes, Rose, livrons-nous.

Quelques questions pour aller plus loin :

Comment avez-vous eu connaissance de ce livre ? Connaissiez-vous déjà l’auteure ? Découvrirez-vous d’autres livres d’elle ?

J’ai découverte cette auteure au CDI de mon collège et je n’ai depuis jamais cessé de lire ses écrits. Et cela n’est pas près de s’arrêter !

Ce livre a semble-t-il été dévoré par beaucoup. Qu’est-ce qui vous a captivé pour que vous ne le lâchiez pas un seul instant ?

J’ai été complètement plongée dans cette histoire. Il était impossible de lâcher ce livre avant de savoir ce qu’il allait advenir de la famille Morlevent.

Ce livre traite de nombreux sujets. Est-ce qu’un vous a particulièrement marqué ? Au contraire, est-ce que vous n’avez pas aimé la façon dont un est traité ?

J’ai particulièrement été touchée par la maladie de Siméon et son combat avec l’aide de Barthélemy. Par contre, je n’ai pas apprécié les réactions premières de Barthélemy en rapport à Aimée qui est battue par son mari.

Beaucoup de personnages très différents sont présents dans ce livre et ils évoluent tout au long de l’histoire. Quel a été le personnage que vous avez préféré au final de cette lecture ? Est-ce qu’un personnage vous a agacé au début et vous avez finalement changé d’avis ?

Le personnage que j’ai préféré est Barthélemy. Un être un peu à part mais qu’on ne peut s’empêcher d’aimer. Josiane m’a agacée au début avec ses réactions et même si elle montre ses faiblesses, mon avis n’aura pas complètement changé sur elle.

Publicités

27 réflexions sur “« Les Morlevent ou la mort. »

  1. Ah, je suis contente que quelqu’un partage mon avis sur Josiane ! Impossible de lui pardonner tout à fait. J’ai beaucoup aimé cette lecture qui fut une très belle découverte remplie d’émotions, j’ai hâte de lire de nouveaux ouvrages de cette auteure. Bonnes lectures à toi et à bientôt 😉

  2. J’ai aussi entendu parlé de ce film, je suis curieuse de voir ce qu’il donne… C’est vrai que la maladie de Siméon est un sujet traité avec beaucoup de justesse mais aucune lourdeur, c’est parfait ! 🙂 Et pour la réaction de Barthélémy quand à la situation de sa voisine, j’ai également été un peu « choquée » au début puis finalement je l’ai associé à son personnage un peu paumé. J’ai trouvé que leur relation est une des plus belles du roman. En tout cas, merci beaucoup pour cette LC Luthien !! 😀 Bonnes lectures 😉

    • J’ai adoré la relation entre Siméon et Barthélemy en plus de leurs personnages qui sont mes favoris.
      L’amitié qui se construit entre Aimée et Barthélemy est en effet très jolie.

  3. Wouah, quel magnifique avis ! Tu m’as juste donné envie de le relire encore, j’ai vraiment adoré ce roman 🙂
    J’avais un peu peur car au début j’avais du mal à rentrer dans l’histoire, mais j’ai vraiment adoré, j’en avais les frissons et j’ai versé ma petite larme je dois l’avouer.

    Merci pour cette LC en tout cas 😀 A bientôt et bonne lecture à toi

  4. Je n’avais jamais lu de livre de cette auteure et c’est une très jolie découverte ! J’ai beaucoup aimé ce roman qui aborde des thèmes difficiles malgré un ton résolument jeunesse. Mon perso préféré est également Bart !

  5. Je n’avais pas compris que la maladie de Siméon était éclipsée dans le téléfilm… c’est effectivement très dommage car c’est aussi cet aspect qui m’a le plus émue et que j’ai préféré (avec l’évolution de la relation entre les deux frères).
    Merci d’avoir organisé cette petite lecture commune, c’est une belle (re)découverte !

    • Je n’en suis pas certaine mais d’après les extraits que j’ai vus, la maladie n’est jamais évoquée alors que c’est un sujet vraiment important. De plus, le docteur disparaît et la juge se transforme en M. Mauvoisin (qui est le docteur dans le roman). Donc, je pense qu’ils ont supprimé cet aspect-là pour vraiment rester sur le thème de la tutelle.

  6. j’ai vraiment apprécié ce livre… c’est drôle parce que ma fille a Golem dans sa bibliothèque (série que je lui ai offerte) mais je crois que je vais y mettre le nez… et on a du Moka aussi à la maison !!! bref, je sens que je vais refaire une razzia dans les bouquins de ma fille, direction L’Ecole des Loisirs !

  7. Tu sais quoi ? Je ne savais pas que Marie-Aude Murail et Moka étaient soeurs ! Honte à moi ><'

    A part ça, je te rejoins totalement ! C'est un très beau livre, avec des personnages attachants et un message de tolérance et d'espoir. A lire absolument. 🙂 J'avais dû le lire pour l'école et j'en suis ravie, je trouve que c'est une bonne initiative pour faire aimer la lecture.

    • Si on ne le cherche pas, on ne le sait pas forcément. ^^

      Ce livre est superbe et tous les livres de cette auteure peuvent inciter à lire je pense. 🙂

  8. J’ai aodré ce roman ! Merci d’avoir organisé la LC, j’ai découvert une auteur talentueuse, je vais m’empresser d’aller lire ses livres !
    Je te souhaite une belle soirée !

    • Je suis ravie que cette LC ait plu à tous ! Bonnes lectures alors, j’espère que tu feras d’aussi belles découvertes.
      Merci, bonne soirée à toi aussi ! :]

  9. Pingback: Oh, boy ! de Marie-Aude MURAIL | Bazar de la Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s