Fantasy & Fantastique

« Putain, vous allez me le donner mon niveau »

Le Donjon de Naheulbeuk ; Tome 1 : La Couette de l’Oubli de John Lang

Editions J’ai lu – 377 Pages
Mars 2011 – 7,60 €

Quatrième de couverture :

Jouez hautbois, résonnez trompettes, les héros du Donjon de Naheulbeuk reprennent du service ! Ils se croyaient sortis d’affaire après avoir rempli leur contrat…que nenni ! En rapportant à leur commanditaire, le sorcier Gontran Théogal, la douzième statuette de Gladeulfeurha, ils ont œuvré à leur insu pour l’avènement de Dlul, le dieu du sommeil et de l’ennui, qui menace d’engloutir le monde dans la Grande Couette de l’Oubli Éternel. Il va bien falloir que quelqu’un s’y colle, mais entre les guerres de religion qui agitent les terres de Fhang, les objectifs incertains des Oracles et le déplorable humour nain, ça s’annonce compliqué !

Avis personnel :

Le Donjon de Naheulbeuk est une aventure commencée en MP3. J’ai adoré cette série qui est vraiment très drôle et je ne peux que vous la conseiller ! Le format MP3 offre des possibilités variées toutes finement exploitées : des voix très spécifiques aux personnages et correspondant parfaitement à leurs caractères, des bruitages et intonations très réussies et des situations plus cocasses les unes que les autres ! Je me demandais comment ça allait être retranscrit en roman et le résultat me laisse un avis mitigé. L’ambiance humoristique propre au MP3 ne se retrouve pas dans le roman qui est parfois plutôt lourd.

La lecture du début du roman a été plus difficile. Cela s’est amélioré le temps que je m’habitue au style de l’auteur. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de digressions inutiles, qui n’apportent rien à l’histoire et ne m’ont pas fait rire. De plus, la narration est parfois pesante. Il y a entre autre de nombreuses répétitions stylistiques. Le fait d’indiquer à chaque fois quel personnage parle est aussi ennuyant, avec tous les différents noms revenant sans cesse. Par contre, j’ai apprécié d’avoir les différentes pensées des personnages à l’intérieur des chapitres sous l’appellation « Bulletin cérébral ». Il y a de nombreux jeux de mots – beaucoup trop – et ils ne m’ont pas vraiment fait rire. Certaines situations sont amusantes mais il y a trop d’éléments faisant surenchère que cela en devient vite très lourd.

Ce que j’ai apprécié de retrouver, ce sont les personnages. Ils sont comme dans la série MP3, toujours aussi déjantés et particuliers. Notre troupe est ainsi composée du Ranger, le pseudo-chef du groupe, de l’Elfe, toujours aussi peu intelligente, du Nain ne pouvant pas la supporter, de la Magicienne avec ses livres, du Barbare, rustre et voulant une meilleure épée, et de l’Ogre, toujours aussi causant. Ils sont aussi incompétents et chanceux que dans leur première aventure. A ces personnages s’en ajoutent de nombreux, adjuvants ou opposants, que nous suivons aussi dans leurs péripéties. Ainsi nous pouvons savoir ce qui arrive aux différents cultistes (différents groupes vouent un culte au Dieu du Sommeil), à des assassins, à des informateurs ou encore à de simples paysans. Trop d’informations éparpillées n’aident pas à fixer l’action. Les exploits de notre troupe de valeureux aventuriers sont tous comptés et plutôt plaisants à suivre mais se perdent parfois dans la masse d’histoires racontées.

Les actions s’enchaînent les uns à la suite des autres sans avoir le temps de souffler. L’intrigue est abordable et les aventures plutôt sympathiques mais l’humour est parfois trop lourd pour que ce soit vraiment drôle. Il y a aussi de nombreuses références intertextuelles qui sont plutôt amusantes. Par exemple, l’Elfe a obtenu des conseils de son cousin Legolas. Un dernier point m’ayant plu est que les situations RPG sont bien ressenties aux travers des différents combats ou encore des armes à acheter.

En résumé :

La série MP3 est bien plus drôle que le roman, c’est certain. Toutefois, malgré une certaine lourdeur, cela reste plaisant de suivre les aventures de nos aventuriers.

Commander ce livre ?

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Lien : Site de l’auteur où vous pourrez trouver les MP3.