Accords parfaits de Natsuki Takaya

Accords parfaits de Natsuki Takaya

Titre original : Boku ga Utau to Kimi wa Waraukara
Editions Delcourt – 196 Pages
Shôjo – Oneshot

Quatrième de couverture :

Atsushi, ténébreux chanteur d’un groupe pop, est peu porté à la sociabilité… Ce qui n’a jamais empêché la charmante Anzu de lui adresser spontanément la parole. Mais depuis qu’elle a été victime de brimades, la jeune fille a perdu sa joie de vivre. Atsushi décide de lui redonner confiance grâce à la musique. Parviendra-t-il à lui rendre son si précieux sourire ?

Accord parfait est la première histoire de ce recueil signé Natsuki Takaya, complété par quatre autres courts récits : Ding Dong, La voix de mon cœur, Double Jeu et La princesse des ténèbres, parodie déjantée de Blanche Neige revisité par les personnages de Ceux qui ont des ailes !

Avis personnel :

Accords parfaits est un recueil de cinq nouvelles du début de carrière de Natsuki Takaya. Celles-ci sont moins abouties que ses séries récentes telles Fruits Basket ou Twinkle Stars mais on y retrouve son trait graphique et l’émotion qui inspire ses histoires. Les scénarios ne présentent pas d’incohérence ni de fait étrange mais sont plutôt simples. Les dessins sont moins élaborés que ceux qu’elle produit actuellement mais restent tout de même agréables.

La première histoire, Accord parfait, est celle évoquée sur la quatrième de couverture. Il s’agit de ma favorite parmi toutes celles présentes dans ce manga. Le graphisme est un des plus aboutis du recueil, s’approchant de ce qu’elle réalise maintenant. L’histoire est mignonne avec comme à son habitude des personnages possédant une blessure secrète. J’aime beaucoup le personnage d’Atsushi, mystérieux, rejeté en raison de son apparence sévère mais possédant un cœur d’or. Le couple qu’il forme avec Anzu est adorable.

La deuxième nouvelle, Ding Dong, raconte l’histoire d’une jeune fille venant juste de perdre son père. Celui-ci n’a jamais été proche d’elle et ne lui a jamais témoigné son affection. Remarié il y a peu, il s’est confié à sa nouvelle épouse. Chisato a peur que sa belle-mère la considère comme un fardeau mais elle va apprendre qu’elle est aimée et découvrir la vérité sur son père… La nouvelle est très simple tout comme le style graphique. Une histoire mignonne mais sans plus.

La voix de mon cœur est similaire par certains côtés à Accord parfait mais reste sur la musique classique avec le violon. Un jeune prodige, Shu, idolâtré par ses professeurs mais jalousé par les autres élèves l’accusant de favoritisme avec ses parents célèbres, fait la rencontre de Furuba, une jeune fille maltraitée par d’autres élèves de sa classe. Tous les deux vont se venir en aide et se comprendre grâce à leur musique. Des thèmes chers à Natsuki Takaya sont abordés dans cette nouvelle comme dans sa version plus pop et donnent ainsi une nouvelle très sympathique.

Dans la quatrième nouvelle intitulée Double Jeu, Tachibana est un jeune homme renié par sa famille car il a fait de la couture son métier. Sa demi-sœur va intervenir dans sa vie et l’aider à avouer ses sentiments à la femme qu’il aime. Une nouvelle histoire très agréable avec une petite fille survoltée !

La dernière histoire, La princesse des ténèbres, est une parodie du conte Blanche-Neige avec les personnages de Ceux qui ont des ailes. Nouvelle très humoristique, elle prend toute sa saveur pour ceux connaissant la série originale. On risque sinon de passer à côté de beaucoup d’éléments qui sans ça ne livrent qu’une simple nouvelle.

En résumé :

Un très bon recueil de nouvelles qui plairont à ceux aimant le travail de Natsuki Takaya mais aussi à ceux appréciant le shôjo.

Challenge : Participation à mon challenge Découverte des mangas.

Publicités

6 réflexions sur “Accords parfaits de Natsuki Takaya

  1. J’aime beaucoup cette auteur pour sa série Fruit Basket et me laisserais bien tenter par ce recueil, à l’occasion ! Ca m’évitera aussi de commencer une énième série lol (^-^)

    • C’est sûr qu’un oneshot, ça permet de faire des pauses dans les séries ! Mais il y en a de tellement géniales qu’on aimerait que ça ne s’arrête jamais…

  2. Tu vas me forcer à dépenser tous mes sous si ça continue :). Je n’ai lu que Fruits Basket de Natsuki Takaya. Il est temps que j’élargisse ma culture. Ce recueil me semble tout à fait poétique et tout à fait pour moi. Merci d’avoir partagé cette chronique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s