A comme Association ; Tome 6 : Ce qui dort dans la nuit de Erik L’Homme

A comme Association ; Tome 6 : Ce qui dort dans la nuit de Erik L’Homme

Editions Gallimard Jeunesse et Rageot Editeur
Octobre 2011 – 207 Pages – 9,90 €

Quatrième de couverture :

Prénom : Jasper
Âge : 15 ans
Description : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
Profession : Agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)
Signes particuliers : pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
Aime : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe
Mission : traquer un dangereux chamane et voler au secours d’une demoiselle en détresse

Erik L’Homme :

Erik L’Homme est né il y a une quarantaine d’années dans les montagnes du Dauphiné. Une enfance drômoise, au contact de la nature et des livres, lui a donné le goût des escapades en tout genre. Parti sur les traces des héros de ses lectures, bourlingueurs et poètes, ses pas l’ont entraîné aux portes de l’Asie centrale, sur la piste de l’homme sauvage, et jusqu’aux Philippines, à la recherche d’un trésor fabuleux. De retour en France, il a entrepris la rédaction d’une thèse de doctorat d’Histoire et civilisation. Il a ensuite travaillé comme journaliste dans le domaine de l’environnement. Le succès de ses romans pour la jeunesse lui a permis de vivre de sa plume et de partager son temps entre l’écriture, les voyages et les longues marches. C’est en 2008, un soir de décembre, que Pierre Bottero et lui ont imaginé une série fantastique dont ils signeraient alternativement les livres. A comme Association était né.

Avis personnel :

Comme d’habitude, si vous ne connaissez pas cette série, ne lisez pas cet article. Je vous invite à consulter mes chroniques sur le tome 1 et le tome 2 pour vous inciter à lire cette série géniale ! J’avais adoré le tome 5 qui était bouleversant. Il se terminait en laissant au lecteur plein d’interrogations. Je pensais que ce tome allait au moins répondre à certaines mais il pose encore plus de questions. J’avoue avoir été déçue par ce tome-ci de ce point-là, il ne se passe pas grand-chose au niveau de l’intrigue principale, mais cela reste un tome très sympa pour une série excellente !

Dans le dernier tome, le lecteur était confronté à la mort d’Ombe et se posait des questions quant à son devenir. Elle vit désormais au travers de Jasper. Une part d’Ombe semble avoir été aspirée par Jasper et elle apparaît quand bon lui semble, souvent dans les moments auxquels Jasper ne l’attend pas. Ils se livrent alors à un dialogue silencieux, partageant leurs pensées. Enfin, Ombe sait tout ce que Jasper pense tandis qu’il ne peut l’entendre que quand elle le décide. Il a par ailleurs absorbé les capacités étonnantes d’Ombe mais semble ne pas s’en être aperçu pour le moment.

Comme dans le tome précédent, il y a plusieurs points de vue. Mademoiselle Rose prend encore plus d’importance. On découvre où elle habite ainsi qu’une partie de sa personnalité et de ses pouvoirs. D’ailleurs, elle possède un miroir assez particulier avec lequel elle discute. On s’attendrait presque à ce qu’elle lui demande : « Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle. ». Jasper est toujours le héros principal de l’histoire et c’est lui que le lecteur suit. Le livre est toutefois entrecoupé de chapitres portant sur les pensées de Jasper, sur des chansons, sur des notes de Jasper, sur des réflexions philosophiques ainsi que sur des rêves bien mystérieux. Le roman commence du reste par une révélation étonnante mais rien ne se passe tout au long du roman. J’attendais réellement une explication à ce moment mais absolument rien, comme si rien ne s’était passé. C’est quelque chose qui m’a dérangé et que j’aurais préféré ne pas trouver de suite. Ces chapitres coupent parfois trop la narration mais c’est toujours un plaisir d’avoir quelques petites notes sur les personnages.

Les personnages aperçus dans le tome précédent prennent plus d’importance. Jules continue ses missions d’observation et d’être le témoin de Mademoiselle Rose. Nina est une jeune fille très mignonne qui va s’attacher à Jasper. Ce dernier va voler au secours de la demoiselle en détresse mais il ne sait plus très bien où il en est avec toutes ces jolies femelles tournant autour de lui – n’oublions pas la trolle Aglaë ! Un autre personnage que nous avions aperçu refait son apparition mais transformé : Fafnir. Il acquiert une plus grande importance et je me suis prise d’affection pour ce petit être créé par Jasper. Ce dernier éprouve pour lui un réel attachement.

C’est qui le plus fort ? C’est qui le plus beau ? C’est mon étincelant dragon qui voit-au-loin ! C’est Fafnir !

Quant à l’intrigue, j’attendais toujours qu’il se passe quelque chose de plus important ainsi que des révélations mais non, encore plus de mystère. Un nouveau personnage très énigmatique fait son apparition et semble être très puissant. Jasper va suivre ce chamane pour savoir ses intentions et se retrouvera dans des situations plutôt difficiles. Les actions s’enchaînent les unes à la suite des autres, le lecteur n’a pas le temps de souffler. Ce tome est plus sombre que les précédents et Jasper a gagné de la maturité depuis le premier tome. Pourtant il ne s’est écoulé qu’un court laps de temps, environ deux semaines, depuis la première aventure de Jasper avec le vampire Fabio.

Le style de l’auteur est toujours aussi agréable. L’écriture est très poétique, particulièrement lorsque Jasper fabrique des sorts. Les jeux de mots sont moins présents mais l’adolescent est toujours doté d’un humour particulier qui n’est pas toujours signalé. De nombreuses références intertextuelles parsèment le roman.

Ce sixième tome se dévore aussi rapidement que les autres mais au lieu de répondre aux nombreuses interrogations présentes, il pose encore plus de questions ! Le prologue est très mystérieux et ce nouveau narrateur est intriguant. J’espère que le prochain tome nous livrera quelques éléments de réponse. Et la fin de ce roman…elle peut se résumer en quelques mots : Argh ! Ca ne peut pas se terminer comme ça ! Je veux la suite !

En résumé :

Un livre aussi captivant que les tomes précédents. Toutefois, de nouvelles questions s’ajoutent à celles déjà présentes et aucune réponse n’est apportée. J’espère que la suite nous livrera quelques informations.

Commander ce livre ?

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Publicités

4 réflexions sur “A comme Association ; Tome 6 : Ce qui dort dans la nuit de Erik L’Homme

  1. Ca y est, je l’ai lu et j’ai pu lire ta chronique ^^ (je lis les chroniques après avoir lu les livres, sinon je ne lis que les conclusions ^^)
    Ma mère a été déçue un peu par ce tome, comme toi, elle lui reproche de pas trop avancer. Perso, je n’ai senti aucune différence. Je me méfie de Nina, je ne sais pas trop pourquoi ^^ La nouvelle pour le Sphinx m’a surprise ! Dans ma chronique précédente, j’émettais l’hypothèse qu’il pourrait être le grand méchant ! (mes instincts et moi XD)
    Sinon, j’ai découvert aujourd’hui qu’il y aurait un tome 8… Je devrais m’e réjouir mais les séries à rallonge finissent toujours par me décevoir. Mais j’avoue que je ne voyais pas comment il aurait pu conclure tout dans le prochain tome !
    J’ai vraiment hâte de lire le tome suivant !

    • D’accord. ^^
      Je pense que Nina a eu des réactions très puériles donc je ne me méfie pas vraiment d’elle. Je n’imaginais pas le Sphinx en méchant mais j’aimerais bien savoir ce qui lui est arrivé !
      Ca fait longtemps que c’est prévu ainsi (13 tomes au départ!) et le huitième sera le dernier. J’espère qu’il y a des amorces de réponse dans le septième.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s