Mangas, Manwhas, etc

Switch Girl [Tome 1] de Natsumi Aida

Switch Girl [Tome 1] de Natsumi Aida

Editions Delcourt – 224 Pages
Shojo – Série en cours
14 tomes parus en France

Quatrième de couverture :

Nika est une fille bien dans sa peau, belle, populaire et toujours de bonne humeur. Mais derrière cette façade trompeuse, la jeune fille cache une toute autre apparence qu’elle tente de garder secrète : dès qu’elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient plus négligée. Mais un jour, un nouvel élève arrive au lycée et …

Déjanté et irrévérencieux, Switch Girl dresse un portrait burlesque des jeunes filles d’aujourd’hui. Épilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne !

Avis personnel :

Cela faisait un long moment que je souhaitais découvrir ce manga quand le premier tome a enfin été disponible dans ma médiathèque. Je ne regrette pas cette lecture, c’est un manga très drôle !

Je ne reviendrai pas sur l’histoire puisque la quatrième de couverture en révèle assez. Comme tous les shojos, il y a une histoire d’amour. Elle est d’ailleurs présente dès le premier tome puisque Nika n’est pas insensible au charme d’Arata. C’est d’ailleurs son voisin et il la connaît au naturel, dans le « mode Off ». Ce dernier est tout son contraire. Il cache sa beauté derrière d’affreuses lunettes, ne souhaitant pas plaire pour son apparence.

Nous sommes plongés dans un univers décalé où les événements de la vie quotidienne sont narrés. Les promotions à ne surtout pas rater, comment remplir au mieux un sachet de légumes, l’épilation…bref autant de situations amusantes auxquelles Nika est confrontée de part l’expérience de la mangaka. En effet, elle se base sur sa propre vie pour écrire les aventures de Nika. D’ailleurs, elle s’adresse à plusieurs reprises au lecteur comme pour donner des conseils par exemple. Plutôt sympathique.

Pour ce qui est des personnages, ils sont très intéressants. Tout d’abord Nika, jeune fille avec un fort caractère. Populaire et charismatique à l’école, elle est tout autant appréciée au naturel chez elle. Des blessures anciennes l’ont conduite à se cacher derrière le masque d’une jolie fille mais son naturel n’est jamais bien loin ce qui est propre à de nombreux situations comiques. Sa famille est toute aussi déjantée qu’elle, sa mère et sa sœur lui ressemblant en beaucoup de points. Le père est quant à lui plus en retrait.

Nous faisons aussi la connaissance d’Arata, un beau jeune homme qui reste assez mystérieux. Il se lie d’amitié avec Nika et se montre plutôt lunatique avec elle. Une fois gentil, une fois méchant, quels sont ses véritables sentiments envers elle ? Un autre personnage gravitant autour de Nika est Nino, sa meilleure amie. Plutôt effacée, elle reste toutefois très présente pour son amie qu’elle connaît depuis la maternelle. Elle se montre plutôt protectrice envers elle mais n’hésite pas à lui dire ce qu’elle pense.

Le style graphique est très agréable. Les dessins varient selon les situations mais sont toujours bien réalisés. Les expressions de Nika sont très drôles, surtout lorsqu’elle s’énerve. J’ai particulièrement adoré les costumes de la pièce de théâtre du dernier chapitre qui sont vraiment superbes ! J’aime aussi beaucoup le style des uniformes scolaires.

En résumé :

Un manga parfait pour se détendre, alternant entre sentiments et humour.

Commander ce livre ?

Challenge : Participation à mon challenge Découverte des mangas.

Lien : Lire les premières pages ?

Albums

Magasin Zinzin de Frédéric Clément

Magasin Zinzin de Frédéric Clément

Editions Albin Michel – 59 Pages

Quatrième de couverture :

« Savez-vous, Mademoiselle, que j’ai dans mon Magasin Zinzin l’écharde qui, jadis, piqua le doigt de la Belle au Bois dormant…

J’ai aussi l’authentique petit pois et bien d’autres merveilles encore…

Entrez, entrez… laissez-vous tenter… »

Avis personnel :

Et voici un nouvel album que je découvre grâce à mon cours de Littérature de Jeunesse. Il s’agit d’un livre très particulier, poétique, qui change de ceux que j’ai lu précédemment. Le titre intégral est : Aux Merveilles d’Alys, Magasin Zinzin, Pour fêtes et anniversaires.

Le livre est un très bel objet. Le papier semble être du papier dessin, assez épais, lui donnant ainsi une tessiture très agréable. La couverture représente un assemblage d’objets pris en photo. Elle symbolise plus précisément une sorte de pancarte invitant à entrer dans le magasin. Un trou représente une petite fenêtre et laisse le lecteur voir à travers. Il aperçoit un petit ange et se demande ce que peut contenir ce livre merveilleux…

L’histoire est très simple : c’est bientôt l’anniversaire d’Alys, marchande d’un magasin extraordinaire rempli de merveilles. Mais que lui offrir ? Le narrateur, sous la forme d’une lettre, s’adresse à la fillette pour lui présenter des objets plus hétéroclites et merveilleux les uns que les autres… Le livre revisite les contes de fées tels que La Belle au Bois dormant ou Le Petite Poucet mais aussi des récits plus contemporains comme ceux de Jules Verne, sans oublier les contes Les Mille et une Nuits. Et surtout le titre ou la petite fille qui font évidemment référence à Alice aux pays des merveilles. L’intertextualité est présente de bout en bout du livre mais je doute que les enfants puissent saisir tout ce qu’il y a tellement de choses sont évoquées.

La narration est pleine de rythme, incitant à une poésie entraînante. Les mots sont choisis avec une précision extrême. Les sonorités s’accrochent les unes aux autres pour mieux rendre une musique parfaite, s’appuyant sur la transposition des mots. Il y a des polices d’écriture différentes tout comme les tailles ou le format.

Le style graphique de l’auteur est étonnant. Il y a un assemblage de photographies de lieux, d’illustrations en noir et blanc rappelant parfois des gravures, des dessins en couleur dans des tons très doux ainsi que des photographies d’objets regroupés. Un univers rempli à foison où chaque image accompagne le texte. Ces derniers sont indissociables : le texte est soit porté par la beauté des représentations soit renforcé par leur présence.

Voici les premières pages de l’histoire :

En résumé :

Un très joli album avec une histoire surprenante, nécessitant des connaissances textuelles. Je doute que les plus petits saisissent tous les messages de l’auteur mais le récit leur plaira certainement.

Commander ce livre ?

Weblog

Top Ten Tuesday 7

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous qui a été créé initialement par The Broke and the Bookish et qui a été repris en français par Iani.

Pour cette deuxième participation, le thème est : Les 10 livres que vous garderiez à tout prix dans votre bibliothèque s’il ne devait rester qu’eux.

Des livres dont je ne me séparerai jamais… Difficile de faire un classement. Je pense que les livres que l’on souhaite garder à tout prix sont ceux liés à une histoire qui compte pour nous, à notre histoire tout simplement. Il y a aussi ceux que l’on a dévoré sans pouvoir s’arrêter et dont on replonge toujours dedans avec le même plaisir.

J’ai apprécié beaucoup de livres mais si je devais en choisir seulement dix, les voici :

1. Sans hésitation : la saga Harry Potter de J.K. Rowling (7 tomes) ainsi que les trois livres dérivés. Parce que ce sont des livres géniaux, qui m’ont accompagné durant mon enfance/adolescence et qui sont encore là pour longtemps.

2. A la croisée des mondes de Philip Pullman (3 tomes). Parce que c’est une œuvre merveilleuse et que j’ai partagé beaucoup de moments dessus avec des amis très proches. Cet auteur n’est pas assez connu, c’est à regretter. Son univers est tout simplement merveilleux.

3. Fruits Basket de Natsuki Takaya (23 tomes). Un des premiers mangas que j’ai lu et je n’ai depuis jamais cessé d’admirer cette mangaka. Je peux relire cette série sans me lasser, avec des personnages très attachants, des thèmes universels traités avec délicatesse et un style graphique magnifique.

4. Ceux qui ont des ailes de Natsuki Takaya (6 tomes). Une des premières publications de cette mangaka. Cette œuvre est vraiment superbe et l’héroïne est très attachante.

5. Twinkle Stars de Natsuki Takaya (série en cours). Comme toujours avec Natsuki Takaya, beaucoup d’émotions et des personnages attachants.

6. xxxHOLiC (19 tomes) et tsubasa RESERVoir CHRoNICLE (28 tomes) de CLAMP. Deux séries si étroitement liées qu’il est impossible de les séparer dans ce top. J’ai d’abord découvert tsubasa RESERVoir CHRoNICLE que j’ai adoré avant de commencer xxxHOLiC. Si je devais choisir entre les deux, cette dernière série serait ma favorite. Je pourrai aussi citer les très nombreuses autres oeuvres de CLAMP.

7. Les liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos. Il est impossible de commenter cette œuvre tellement elle a de qualités. Des personnages naïfs et d’autres cruels mais tous étonnants. Une narration épistolaire magnifique. Et qui n’aimerait pas le Vicomte de Valmont ?

8. Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupery. Un petit conte magnifique.

9. Le chien des Baskerville de sir Arthur Conan Doyle. Parce que j’adore Sherlock Holmes et que celui-ci est le premier que j’ai lu.

10. Des vents contraires d’Olivier Adam. Parce que c’est un livre qui m’avait touché à sa lecture et que je relirai bien maintenant.

Il y en aurait bien d’autres que j’aurais aimé pouvoir citer… J’ai essayé d’alterner ceux dont je ne pourrai pas me passer pour sûr et différents genres par la suite.

Bandes Dessinées

Petite souris, Grosse bêtise de Alain Kokor et Loïc Dauvillier

Petite souris, Grosse bêtise de Alain Kokor et Loïc Dauvillier

Editions de la Gouttière – 32 Pages
Format : 19,7 x 26,3 cm
Dessins de Alain Kokor
Textes de Loïc Dauvillier

Quatrième de couverture :

« Papa, Maman,
Je sais que j’ai fait une grosse bêtise et je le referai plus. Vous savez, c’est pas facile d’être une petite fille de mon âge. Surtout quand les enfants de ma classe ont perdu leurs dents et pas moi. Je vous promets que je ne le referai plus.
Pardon, pardon, pardon… »

Avis personnel :

Je tiens à remercier le site Lire pour le plaisir et les Editions de la Gouttière pour cette jolie découverte.

J’aime beaucoup la couverture de cette bande dessinée. La barrière noire laisse entrevoir un joli paysage avec un ciel très bleu et une petite fille assise dans l’herbe. Elle correspond tout à fait à l’ambiance du livre. Dans celui-ci, Suzie, une petite fille, n’a perdu aucune dent de lait tandis que ses camarades de classe en ont tous perdu. Elle se sent isolée mais pour leur montrer qu’elle n’est pas différente d’eux, elle leur annonce qu’elle connaît la petite souris. En réalité, elle ne connaît que la souris qui se cache dans la grange. Elle promet à une amie de son école, dénommée Betty, de la lui montrer. Suzie essaye tant bien que mal de la capturer mais rien ne se passe comme prévu…

Suzie est une petite fille très touchante. Malicieuse, avec beaucoup de caractère, elle essaye de s’intégrer dans sa classe. A la maison, elle aime jouer seule et inventer des mondes lors de ses jeux comme seuls les enfants savent le faire. Débordante d’énergie et d’imagination, elle fait aussi des bêtises… Cette BD raconte le quotidien de Suzie en abordant le thème de l’enfance, moment propice à l’amitié, aux premières bêtises, à l’amour familial, au jeu et à de nombreuses découvertes.

Cette bande dessinée ne présente aucune narration indicative, seulement quelques paroles lorsque les personnages parlent. Il y a peu de texte et de nombreuses cases sont muettes. Cela permet de prêter encore plus d’attention aux images et d’entrer dans le monde de Suzie. Un monde silencieux, avec aucune voix, mais rempli des bruits de la nature et de savie.

Les dessins sont superbes et très expressifs. J’aime particulièrement les couleurs. Il y a une dominance du marron et de l’ocre, symbolisant la nature et montrant un univers propre à Suzie. J’adore aussi les mises en scène. Parfois, deux cases sont utilisées pour représenter une seule image. Il y a aussi une nette séparation entre le monde réel et lorsque Suzie rêve avec des bordures non rectilignes.

En résumé :

Une bande dessinée bien mise en scène et qui plaira sans aucun doute aux jeunes enfants. Les dessins sont très réalistes et expressifs.

Commander ce livre ?

Liens : Présentation du livreSite de Loïc Dauvillier