Le Monde de Narnia ; Tome 5 : L’Odyssée du Passeur d’Aurore de C.S. Lewis

Le Monde de Narnia ; Tome 5 : L’Odyssée du Passeur d’Aurore de C.S. Lewis

Editions Gallimard
Illustrations de Pauline Baynes
Traduction par Philippe Morgaut

L’auteur :

Clive Staples Lewis, plus connu sous le nom de C. S. Lewis, né à Belfast le 29 novembre 1898 et mort à Oxford le 22 novembre 1963, est un écrivain et universitaire irlandais. Il est connu pour ses travaux sur la littérature médiévale, ses ouvrages de critique littéraire et d’apologétique du christianisme.

Plus d’informations sur Wikipédia.

Avis personnel :

J’essaye de rattraper mon retard pour la LC sur Les chroniques de Narnia. J’ai lu ce cinquième tome plutôt rapidement, en une soirée. J’avoue que la fin a été un peu ennuyeuse, la lecture n’étant pas toujours palpitante. J’ai vu l’adaptation quand elle est sortie au cinéma (en décembre 2010) et elle est plutôt fidèle dans sa trame générale mais beaucoup de détails sont changés. Et j’ai envie de dire, heureusement ! Ces changements apportent essentiellement de la personnalité aux personnages qui sont bien fades dans le roman. Ainsi, ils sont humains, ont des sentiments, commettent des erreurs, les réparent, etc.

Lucy et Edmund sont en vacances chez leur cousin Eustache qui est plutôt détestable. Ils passent la plupart de leur temps à admirer un tableau représentant un bateau voguant sur la mer. Ce dernier n’est pas sans leur rappeler Narnia, monde duquel ils se languissent. Tandis qu’ils se remémorent des souvenirs de leurs aventures passées, ils sont interrompus par leur cousin. Une chose étrange arrive alors et par l’intermédiaire du tableau, les voilà précipités à Narnia, en pleine mer où se trouve le bateau avec le prince Caspian à bord !

L’intrigue de cette nouvelle aventure est plutôt plate. J’ai eu l’impression qu’il ne se passait quasiment rien tout au long du roman. Caspian est parti à la recherche de sept seigneurs qui ont été chassés de Narnia sept ans plus tôt. On retrouve aussi la souris Ripitchip qui souhaite explorer le Bout-du-Monde. Notre groupe va alors explorer plusieurs îles dont la plupart sont très mystérieuses. A chacune de leur étape, une aventure leur arrive. Chaque péripétie est différente mais il y a une certaine redondance dans la narration. Malgré tout, j’ai pris plaisir à découvrir les différentes îles et à suivre leurs aventures. Je regrette juste que quelques îles ne soient pas plus explorées en détail.

Comme je le disais au début de cette chronique, les personnages sont peu développés. Edmund et Lucy n’ont vraiment pas un grand rôle à jouer et j’ai un peu l’impression qu’ils sont revenus pour rien. On ne les voit pas grandir à travers les différentes aventures tellement tout reste en surface. Le seul personnage intéressant qui est exploité est Eustache. D’un caractère mauvais, il va s’améliorer suite à un événement lui arrivant. Il deviendra ainsi plus gentil mais moins que Edmund et Lucy qui sont vraiment très serviables. Aslan est peu présent dans ce livre, il ne se montre qu’à quelques reprises à différents personnages pour leur apporter de l’aide ou leur rendre la raison.

Je n’adhère toujours pas au style de Lewis. La lecture était plutôt fluide avec quelques rares moments ennuyants. Pour le côté moraliste, j’ai repéré quelques remarques à propos d’Eustache ou de Lucy mais rien de vraiment dérangeant. J’ai apprécié d’avoir des passages du journal de bord que tiendra Eustache durant leur long voyage. Son point de vue était très intéressant, surtout à mettre en contraste avec les événements survenant.

En résumé :

Un récit présentant quelques longueurs malgré des aventures originales. Les personnages sont peu profonds et le style de Lewis est parfois ennuyant.

Commander ce livre ?

Lecture commune : Ce livre a été lu dans le cadre d’une LC de l’intégrale Le Monde de Narnia à raison d’un chapitre par mois.

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Publicités

8 réflexions sur “Le Monde de Narnia ; Tome 5 : L’Odyssée du Passeur d’Aurore de C.S. Lewis

  1. C’est vrai qu’il y a des longueur, plus que j’avance dans la lecture de cette intégrale plus que je suis déçu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s