Ne t’inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

Ne t’inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

Titre original : Life on the refrigerator door
Editions Albin Michel – 242 Pages
Traduction par Valérie Le Plouhinec

Quatrième de couverture :

Bonne chance pour ton contrôle aujourd’hui, ma chérie.
Désolée de ne pas être là pour le petit dej’.
La cage de Jeannot a besoin d’être nettoyée.
A ce soir.
Bises,
Maman.
P.-S. : N’oublie pas ta clé !

Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille.
Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l’espoir demeure.
Un livre comme un trésor qui chuchote à l’oreille l’importance de ceux qu’on aime…

Avis personnel :

Voici un roman très court, se lisant d’une seule traite, quarante minutes environ pour ma part. Je l’avais lu il y a quelques années mais je l’ai redécouvert avec plaisir. J’aime beaucoup la présente édition. Les tons pâles de la couverture s’accordent avec la tristesse de l’histoire. Le dessin d’un lapin, illustrant le Jeannot Lapin du récit, est très simple et donne une impression de douceur. Celle-ci est renforcée par le texte écrit en rose, sans majuscule. Le livre présente cinq chapitres. Chaque titre est surmonté d’un petit lapin esquissé, faisant une cabriole ou bien confiant un secret.

Les cinq chapitres ne sont pas de longueur égale mais sont séparés en mois. Chacun est accompagné par une petite phrase tirée d’un poème que Claire a créé pour sa mère. Cela donne :
– Janvier : Quand je te regarde
– Mars : Je vois la femme que je veux être
– Juin : Forte et courageuse
– Septembre : Belle et libre
– P.-S. : Je t’aime

A travers des Post-it s’étale la relation entre Claire et sa mère. Ce moyen d’expression est certes original mais possède beaucoup d’inconvénients. Le fil de l’histoire est logique mais il y a de nombreuses choses éclipsées. Parfois, le lecteur n’a même pas la réponse à une question puisque le Post-it existe mais n’a pas été partagé. De plus, il y a très peu de profondeur. Par ce manque de contact, tout paraît un peu froid. On parvient tout de même à suivre leur vie. Claire est une lycéenne tandis que sa mère est médecin à l’hôpital. Elle s’occupe d’enfants, essentiellement des bébés. Finissant très tard, ayant des gardes le week-end, elle ne voit pas souvent sa fille. Cette famille est composée d’un autre membre : Jeannot Lapin, souvent mentionné par sa cage à nettoyer ou les carottes à lui acheter. Il y a aussi le groupe d’amis de Claire, celui de sa mère ainsi que le père de Claire, peu présent car ses parents ont divorcés. La vie est loin d’être parfaite mais ils sont heureux. La maladie va malheureusement s’immiscer dans leur quotidien et plus rien ne sera jamais comme avant.

Le sujet abordé est grave mais pourtant, Claire et sa mère continuent leur vie en n’en parlant quasiment pas. Le manque de profondeur, outre par le biais des Post-it, se fait aussi ressentir par ce vide dans les discussions. Une liste de courses ou informer que quelqu’un a appelé semblent être déplacés. Leur quotidien est ainsi listé et la nouvelle de la maladie de la mère de Claire s’apprend de la même manière. Toutefois, le récit reste très triste et on parvient à ressentir cette émotion. De l’espoir subsiste, parfois à peine perceptible, et d’autres fois éclatant. J’apprécie la fin et les sentiments confiants qu’elle inspire. Alice Kuipers a su trouver les mots justes pour transmettre de nombreuses émotions.

En résumé :

Un court roman qui malgré son manque de profondeur est rempli de sentiments. On ne peut s’empêcher de verser une larme face au combat de Claire et de sa mère.

Commander ce livre ?

Extrait :

J’aurais voulu t’empêcher à jamais de voir que le monde peut être mauvais, que la vie est difficile, que parfois on ne contrôle pas son destin.

Publicités

22 réflexions sur “Ne t’inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

  1. J’aime les livres percutants, j’avais déja repéré celui-là et ton avis m’encourage encore plus à le lire, malgré quelques petits bémols ! 🙂 Il est sorti en poche, ça vaut sans doute le coup d’essayer (malgré que la couverture soit beaucoup moins belle que la tienne, mais je ne vais pas faire la difficile ^^).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s