Australie Couleurs nature de Jean Charbonneau et Dong Wei

Australie Couleurs nature de Jean Charbonneau et Dong Wei

Terre sauvage, terre d’aventures, terre de pionniers, et moments extraordinaires où la lumière pure fait rêver…

Editions Pages du Monde
Collection Anako
Broché – 24,5×22 à l’italienne – 160 pages

Quatrième de couverture :

Jean Charbonneau et Dong Wei ont parcouru plus de 90 000 kilomètres en 4×4 pour vous faire partager les couleurs nature de ce continent : blanc comme les grandes cités et leurs habitants, bleu comme l’océan, vert comme la jungle tropicale et les forêts d’eucalyptus, rouge comme le désert et le monolithe d’Uluru, noir comme la peau aborigène…
Du Victoria au Queensland, de la Nouvelle-Galles-du-Sud à l’immense Australie-Occidentale, vous découvrirez un pays extrême aux couleurs contrastées, presqu’irréelles. Vous rencontrerez des gens purs, libres comme l’air de l’outback. Cette passionnante aventure sera aussi jalonnée d’animaux extraordinaires : des kangourous, des koalas, des émeus, des scinques à langue bleue, des crocodiles… et surtout des milliers d’oiseaux, majestueux jabirus, cacatoès rosalbins ou kookaburras rieurs qui font de ce pays un véritable paradis de couleurs.

Avis personnel :

Il est rare que je lise de beaux livres. Je me suis lancée dans celui-ci grâce à un partenariat. Merci aux Agents Littéraires et aux éditions Pages du monde pour cette très jolie découverte.

L’Australie…pays qui fait rêver et que les stéréotypes définissent par la présence de kangourous. Mais c’est loin d’être uniquement ça ! Ce livre nous présente une vision du pays, avec la beauté de ses paysages, des animaux superbes, la présence de beaucoup de minerais mais aussi des espèces en voie de disparition, les tribus aborigènes n’existant pratiquement plus…

Ce livre est séparé en sept chapitres. Les deux premiers sont plus techniques tandis que les cinq autres s’associent à une couleur pour nous faire découvrir une partie du pays. Ainsi, les chapitres sont :

  1. Terra incognita…
  2. Pionniers et aventuriers
  3. L’Australie blanche : Au bonheur des villes
  4. L’Australie couleur grande bleue : La mer, les plages, le littoral
  5. L’Australie verte : L’Australie vivable et les parcs nationaux
  6. L’Australie rouge de l’outback : Des fermiers, des mineurs et des aventuriers
  7. L’Australie noire aborigène : Le Nord tropical de Cape York au Kimberley

Le récit est raconté d’un point de vue personnel par Jean Charbonneau tandis que les photos sont prises par lui-même et sa femme Dong Wei. Dans le premier chapitre chargé d’aborder les points que l’ouvrage explorera, nous en apprenons quelque peu sur eux avant de réellement s’intéresser à l’Australie avec de magnifiques photos. La deuxième partie est captivante pour quiconque s’intéresse à l’Histoire. Je n’ai pas retenu de noms pour les premiers pionniers ou les colons mais simplement l’histoire de l’Australie. Il est très intéressant de découvrir comment ce pays s’est formé et comment la ruée vers l’or a attiré beaucoup de monde.

L’expérience étant vécue par l’auteur, le style m’a quelque peu surprise au début avant que je ne puisse le mettre de côté. C’est un récit sur un pays, un récit vécu que l’on ressent à travers les mots. Le vocabulaire reste à la portée de tous, excepté quelques mots typiquement australiens qui ne sont pas toujours expliqués.

Dans les cinq autres parties, nous découvrons réellement le continent en lui-même. Nous passons des villes peuplées à la pointe de la technologie à des centaines de kilomètres de désert jusqu’à croiser un petit village. Nous faisons la rencontre d’animaux étranges tel le scinque à langue bleue à d’autres plus communs comme le koala. Après avoir lu cet ouvrage, si je définissais ce pays, ce serait vraiment par ses couleurs. Les animaux sont resplendissants de couleurs très différentes, surtout les oiseaux, d’un rouge très prononcé à des teintes bleues très diversifiées. Il en est de même pour les paysages. Le désert, très rouge, tranche avec les forêts verdoyantes.

Le livre en lui-même est très bien réalisé. Les pages sont glacées, le livre est broché. Le texte est lisible et bien présenté. Parmi les 160 pages, je n’ai repéré qu’une petite faute de frappe (inversion de deux lettres dans un mot). Les photos sont de haute qualité et rendent bien. J’ai adoré découvrir les différents animaux, certains lieux spectaculaires ainsi que les arts des aborigènes comme la peinture ou la danse.

En résumé :

Un très beau livre sur l’Australie. Les photos sont de qualité et les informations données sont très intéressantes. L’idée de couleurs est très bien représentée et convient parfaitement à ce pays.

Commander ce livre ?

Publicités

8 réflexions sur “Australie Couleurs nature de Jean Charbonneau et Dong Wei

  1. C’est un pays que j’adorerais visiter 🙂
    J’avais vu ce livre en boutique, où un autre qui lui ressemble étrangement, et il m’avait bien fait rêver !
    J’aime beaucoup les livres photos qui nous font voyager 🙂

    • Pareil, je ne pense pas le relire. Ce n’est pas un genre d’ouvrage que j’achèterai, excepté si un voyage à préparer peut-être, mais j’aime en feuilleter. ^^

  2. L’Australie est un pays qui me fait rêvé, les paysages doivent être magnifiques ! J’aime bien feuilleter ce genre de livre quand je vais à la bibliothèque mais après ils sont plutôt chers et ne s’ouvrent pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s