Fantasy & Fantastique

Harry Potter and the Philosopher’s Stone [Tome 1] de J.K. Rowling

Harry Potter and the Philosopher’s Stone [Tome 1] de J.K. Rowling

Editions Bloomsbury – 332 Pages
Série complète en 7 tomes.

Quatrième de couverture :

Harry Potter thinks he is an ordinary boy – until he is rescued by a beetle-eyed giant of a man, enrols at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry, learns to play Quidditch and does battle in a deadly duel. The Reason: HARRY POTTER IS A WIZARD!

Avis personnel :

J’ai récemment chroniqué ce tome-ci mais en version française. Comme mon avis est déjà détaillé, je n’aborderai ici que quelques points. Je vais m’intéresser à la version originale en parlant de style de l’auteur, aux différences avec la traduction et à mon ressenti face à cette lecture.

Harry Potter and the Philosopher’s Stone est le premier livre que je lis en anglais. La lecture n’est pas trop difficile. Un anglais moyen suffit pour le lire et un dictionnaire à côté peut aider pour les mots qui ne sont pas compris. Pour ma part, excepté quelques mots, j’ai pu lire facilement ce livre. J’ai parfois peiné sur des verbes, pour comprendre le degré d’intensité comme avec des verbes de parole (chuchoter, parler, crier, etc) mais dans l’ensemble cela allait. C’est donc une première lecture en anglais réussie et je ne compte pas m’arrêter là. Je pense continuer à lire cette série en anglais avant de commencer d’autres livres. J’ai tout de même beaucoup plus de facilité avec la langue française qu’anglaise et je préfère lire une œuvre que je connais bien avant d’en découvrir d’autres.

Par rapport à la traduction, l’œuvre originale est à préférer. Dans l’ensemble, Jean-François Ménard a bien traduit le texte de J.K. Rowling mais quelques erreurs sont présentes. Par exemple, à la gare, lorsque Harry rencontre les Wesley, l’auteur parle d’un hibou que la famille possède. Dans la traduction, chaque membre de la famille Wesley possède un hibou. Vraiment à contre-sens quand on sait que la famille de Ron est pauvre. De petites erreurs pas très importantes mais que je n’ai pu m’empêcher de relever en lisant l’œuvre originale. De plus, il y a parfois des phrases manquantes dans la traduction. Choix du traducteur ou de l’éditeur ? En tout cas, c’est un peu bizarre surtout que certaines phrases supprimées ont leur importance. Pour terminer sur la traduction, certains effets ne sont pas rendus. Ainsi Hagrid parle un anglais argotique qui n’est pas retranscrit. C’est bien dommage, cela apporte quelque chose en plus. Il y a aussi quelques mots coupés, prononcés vite qui ne sont pas traduits comme tels mais cela dérange dans une moindre mesure.

Le style de J.K. Rowling est agréable, la lecture est fluide. Le vocabulaire employé est courant, sans être simple ou compliqué. Connaissant déjà les noms originaux de certains personnages – peu sont changés, je n’ai pas été surprise. J’ai par contre aimé découvrir les noms originaux des lieux et de certains objets comme la monnaie ou les bonbons. J’ai aussi apprécié de voir les personnages s’exprimer en anglais, avec invention de certains mots d’étonnement ou d’injure.

Extraits :

Voici une grande liste de citations que j’aime particulièrement.

Hermione – Chapter Nine

« I hope you’re pleased with yourselves. We would all have been killed – or worse, expelled. Now if you don’t mind, I’m going to bed. »

Ron – Chapter Ten

« It’s no wonder no one can stand her, » he said to Harry as they pushed their way into the crowded corridor. « She’s a nightmare honestly. »

Chapter Ten

But from that moment on, Hermione Granger became their friend. There are some things you can’t share without ending up liking each other, and knocking out a twelve-foot mountain troll is one of them.

Dumbledore – Chapter Twelve

« I? I see myself holding a pair of thick, woollen socks. »
Harry stared.
« One can never have enough socks, » said Dumbledore. « Another Christmas has come and gone and I didn’t get a single pair. People will insist on giving me books. »

Chapter Sixteen

« If you want to go back, I won’t blame you, » he [Harry] said. « You can take the Cloak, I won’t need it now. »
« Don’t be stupid, » said Ron.
« We’re coming, » said Hermione.

Chapter Sixteen

« So light a fire! » Harry choked.
« Yes – of course – but there’s no wood! » Hermione cried, wringing her hands.
« HAVE YOU GONE MAD? Ron bellowed. « ARE YOU A WITCH OR NOT? »

Chapter Sixteen

« Harry – you’re a great wizard, you know. » [Hermione]
« I’m not as good as you, » said Harry, very embarrassed, as she let go of him.
« Me! » said Hermione. « Books! And cleverness! There are more important things – friendship and bravery and – oh Harry – be careful! »

Quirrell – Chapter Seventeen

« There is no good and evil, there is only power, and those too weak to seek it. »

Dumbledore – Chapter Seventeen

« What happened down in the dungeons between you and Professor Quirrell is a complete secret, so, naturally, the whole school knows. »

Dumbledore – Chapter Seventeen

« Call him Voldemort, Harry. Always use the proper name for things. Fear of a name increases fear of the thing itself. »

Dumbledore – Chapter Seventeen

« There are all kinds of courage, » said Dumbledore, smiling. « It takes a great deal of bravery to stand up to our enemies, but just as much to stand up to our friends. I therefore award ten points to Mr Neville Longbottom. »

En résumé :

Une première lecture en anglais superbe ! La version originale de Harry Potter est géniale, à préférer à la traduction même si elle est bien retranscrite.

Commander ce livre ?

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.