Le Monde de Narnia ; Tome 2 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire magique de C.S. Lewis

Le Monde de Narnia ; Tome 2 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire magique de C.S. Lewis

Editions Gallimard
Illustrations de Pauline Baynes
Traduction par Anne-Marie Dalmais

L’auteur :

Clive Staples Lewis, plus connu sous le nom de C. S. Lewis, né à Belfast le 29 novembre 1898 et mort à Oxford le 22 novembre 1963, est un écrivain et universitaire irlandais. Il est connu pour ses travaux sur la littérature médiévale, ses ouvrages de critique littéraire et d’apologétique du christianisme.

Plus d’informations sur Wikipédia.

Avis personnel :

Deuxième tome de la série Les chroniques de Narnia, le livre Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire magique a pourtant été publié le premier. Je connaissais l’histoire pour avoir regardé l’adaptation cinématographique plusieurs fois. Habituellement, je regarde une adaptation plus pour le film en lui-même que pour l’adaptation, car sinon il est évident que je serais déçue, le livre est généralement bien mieux que le film. Pourtant, dans ce cas-ci, le film est fidèle au livre en explorant de manière plus approfondie quelques facettes du récit original. Et je préfère de loin l’adaptation cinématographique au livre. Les images du film ne m’ont d’ailleurs pas quittée tout au long de ma lecture et impossible de ne pas effectuer des comparaisons.

Peter, Susan, Edmund et Lucy, éloignés de Londres pendant la guerre en raison des raids aériens, se retrouvent chez le professeur Digory. Oui, souvenez-vous ! Le jeune garçon de l’aventure précédente, c’est bien lui ! La jeune Lucy trouvera une armoire, celle que l’on croise à la fin du récit du premier tome, et accèdera au monde de Narnia. Elle fera la connaissance d’un faune qui lui apprendra que la neige perdure depuis plus de cent ans à cause de la malveillance de la Sorcière Blanche. Revenue chez elle, elle se heurtera à ses frères et sœur qui ne veulent pas la croire. Mais voici qu’Edmund se retrouve à son tour dans ce pays et rencontre la Sorcière Blanche…De retour chez lui, il ne raconte rien. L’aventure ne fait que commencer : nos quatre héros se trouvent peu après propulsés dans ce nouveau monde qu’ils doivent sauver.

L’histoire est intéressante et bien menée. De nombreuses aventures arrivent à nos héros. Contrairement au tome précédent, j’ai pu apprécier les nombreux personnages. Peut-être en raison des impressions du film que j’avais en tête mais en tout cas, entre les enfants, Aslan et Mr Tumnus, de nombreux personnages ont retenu mon attention. L’univers créé est très bien représenté, on arrive à le visualiser grâce aux nombreuses descriptions. Les événements s’enchaînent un peu trop rapidement à mon goût et la bataille finale est terminée en quelques phrases seulement. Je m’attendais à ce que cela fasse au moins un chapitre mais non, deux paragraphes, chacun dans un chapitre différent, et c’est terminé ! J’ai donc été déçue par ce côté-là. C’était pour moi un des éléments à développer et heureusement, le film offre une jolie scène pour cette bataille.

Le livre est divisé en de nombreux chapitres, chacun très court, parfois trop. Certains chapitres auraient pu être regroupés ensemble puisqu’il y a des coupures pour certaines scènes. Dernier détail, le style de l’auteur. Bien que je n’y ai pas adhéré dans le premier tome, me paraissant trop vieux et moralisateur, ici, il m’a parfois horripilé. Destiné à la jeunesse, il est toujours simple mais cette fois-ci, je n’ai pas vu ce côté édifiant, ou très peu. Par contre, l’auteur essaye d’interpeller le lecteur de nombreuses fois et ce n’est pas réussi, bien au contraire. Chercher la connivence avec le liseur de temps à autre peut passer mais quand c’est lourd, c’est très agaçant. Certains auteurs y parviennent sans difficulté mais dans ce livre-ci, c’était vraiment visible et ennuyant. Répéter une énième fois qu’il faut laisser la porte de l’armoire ouverte n’était absolument pas utile. De plus, je ne sais pas si c’est la traduction ou le texte original, mais l’auteur abuse de la conjonction de coordination « et ». Il peut parfois y en avoir au moins quatre dans une phrase, les uns à la suite des autres.

En résumé :

Un univers très riche, une foule de personnages très intéressants mais un style ennuyeux voire agaçant. Je pense que l’adaptation cinématographique est à préférer.

Commander ce livre ?

Lecture commune : Livre lu dans le cadre d’une LC de l’intégrale Le Monde de Narnia à raison d’un chapitre par mois. Vous pouvez retrouver l’avis de mes co-lecteurs en cliquant sur leurs noms : Iluze, Frankie, TheChouille, Simi, Mandy88, KactusssLolo, Felina, bebere, mia62Harmony, comicboy, Sunflo, ptitelfe.

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Publicités

26 réflexions sur “Le Monde de Narnia ; Tome 2 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire magique de C.S. Lewis

  1. Un avis très proche du mien !
    J’adore l’adaptation et j’ai un peu été navrée par la façon d’expédier la bataille finale, certainement pour ne pas choquer les enfants, mais quand même… développer un peu plus, sans entrer dans les détails sanglants, aurait été une bonne chose à mon avis !

    • Oui ! Heureusement qu’elle est bien mise en scène dans le film. ^^ En connaissant l’adaptation, je pensais qu’il y aurait un peu plus que deux paragraphes. ;x

  2. Ton avis est très proche du mien : de belles découvertes, des personnages intéressants, une histoire semée d’embûches! MAIS une fin bâclée, des répliques un peu niaises… heureusement, j’ai quand même apprécié cette lecture et j’ai hâte de lire le chapitre 3, ce sera une vraie découverte cette fois (j’avais déjà lu les 2 premiers il y a quelques années!). PS: j’ai moi aussi préféré le film!

  3. Tout à fait d’accord. J’ai vraiment adoré le film et j’ai voulu le comparer au livre, qui m’a déçue. Il est destiné de manière flagrante aux enfants… La série m’a vite ennuyée j’ai arrêté la lecture au quatrième ou cinquième tome.

  4. Je n’avais pas remarqué cette prolifération de « et ». Je ferai plus attention dans le tome 3. Et je te rejoins pour dire que l’adaptation est un cran au-dessus.

    • Je ne l’avais pas remarqué dans le tome 1 non plus mais sachant qu’il a été écrit plus tard, peut-être est-ce la raison. ^^ Par contre, dans ce tome-ci, je trouve que c’est vraiment flagrant.

  5. c’est vrai que le style de l’auteur est parfois un peu lourd (surtout avec ces répétitions avec cette porte d’armoire) mais j’avoue que la lecture est plutôt bien passée quand même ^^
    en tout cas, j’ai envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite =)

  6. Comme beaucoup, je préfère de loin le film… J’avais beaucoup aimé celui-ci, les deux autres un peu moins mais toujours mieux que les livres… ^^
    C’est vraiment rare que je préfère les films aux livres et je crois même que Narnia est le seul cas !

  7. J’avais été déçu lors de la lecture des premiers tomes. Je trouvais l’écriture enfantine, presque indigeste. Alors j’ai abandonné, et je me suis laissé aller à regarder les films… oui, bon, j’ai un peu honte maintenant. J’avais lu un billet de nanet il y a quelques temps déjà, qui disait que ces livres prenaient l’apparence de contes mais étaient bien plus… chargés de significations, par exemple.
    Il faudrait (il faudrait, comme toujours) que je me plonge dans un nouveau tome. J’aimerais, j’en suis certain, mais ma PAL me bloque le chemin qui mène à ma librairie !

    • Il y a des significations derrière les lignes comme la religion mais on peut très bien lire sans y prendre en compte. Je voulais connaître la création de Narnia et voir les différences par rapport aux films quand j’ai commencé la lecture. Si l’histoire n’était pas intéressante, je ne pense pas que j’aurais continué tellement le style m’ennuie.
      Ah les grandes PAL auxquelles se rajoutent toujours d’autres livres ! Je connais ça. ^^

  8. J’ai trouvé le style moins pénible que dans le 1 et j’ai bien aimé ce tome 2. C’est marrant mais la répétition du fait qu’il faut laisser la porte de l’armoire ouverte ne m’a pas gênée.

  9. J’aime beaucoup le Monde de Narnia, j’ai relu l’intégrale l’année dernière, et je ne m’en passe pas; mais je crois que mon tome préféré est Le passeur d’Aurore (même avant qu’il sorte en film).

  10. Je n’en ai pas glissé un mot dans ma chronique, mais il est vrai que le « Chacun sait qu’il ne faut pas s’enfermer dans une armoire » est un peu trop souvent répété au début du livre! Cela m’a marqué aussi.
    Par contre, je n’ai pas remarqué la surutilisation du «et». Maintenant que je le sais, si c’est le même chose dans le prochain tome, ça va surement me frapper!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s