Fantasy & Fantastique

Maudites ; Tome 1 de Michelle Zink

Maudites ; Tome 1 de Michelle Zink

Editions Hachette – 350 Pages
Collection Black Moon
Traduction par Laurence Kieffé

Quatrième de couverture :

Amalia et Alice sont jumelles.
Si elles se ressemblent trait pour trait, tout les sépare. Amalia est droite, douce et sensible ; Alice perfide, égoïste et dure. Mais ces différences ne seraient rien sans une malédiction ancestrale, qui condamne Amalia et Alice à se déchirer : la prophétie des Sœurs. L’une d’elle représente la Porte ouverte sur le Mal et ses démons, l’autre est la Gardienne, bouclier de la Sagesse.
Le destin des sœurs maudites est-il scellé ?
Les apparences sont parfois trompeuses…

Avis personnel :

Après avoir lu l’article de Caelina, j’étais tentée par ce livre que j’ai trouvé à la bibliothèque. Premier tome d’une trilogie, il n’a malheureusement pas su me convaincre et je ne lirai certainement pas la suite. Malgré tout, ce livre a rencontré des avis positifs comme négatifs donc s’il vous tente, n’hésitez pas !

En lisant la quatrième de couverture, je trouvais l’intrigue intéressante. Elle se dévoile dès les premières pages du roman et ne cesse d’être répétée tout au long de la lecture. La prophétie des Sœurs est en premier lieu incompréhensible, autant pour Amalia que pour le lecteur. La jeune fille découvre peu à peu la signification des parties du message jusqu’à tout comprendre. On pourrait résumer ce premier tome à la compréhension de cette prophétie ; ce qui fait que c’est assez long voire ennuyant.

Je m’attendais à une histoire prenant place dans un monde moderne mais nous sommes plongés en plein 19ème siècle. Malgré de nombreux éléments de cette époque, je ne suis pas arrivée à m’y plonger et il m’a semblé que cette époque n’était pas réellement identifiable. La narration se fait à la première personne, du point de vue d’Amalia. Nous sommes donc de son côté et nous la voyons tenter de sauver le monde.

Les personnages ne m’ont pas absolument pas touché, je les trouve sans profondeur. Amalia hésite continuellement, ne sachant jamais quelle décision prendre. Elle n’a de plus pas d’avis définitif sur sa sœur Alice. Tantôt, elle est montrée comme perfide voire inhumaine, tantôt possédant un côté émouvant. Pourtant, il est impossible de ressentir la moindre émotion. La colère de Lia ne m’a pas affectée tout comme ses hésitations. Du coup, il m’importe peu de savoir laquelle des deux sœurs remportera la victoire. Les autres personnages secondaires m’ont paru tout aussi inconsistants.

L’écriture est simple et le livre se lit rapidement. Comme nous avons accès aux pensées de Lia, tout ce qu’elle ressent est transcrit : doutes, recherches et révélations. Certains schémas se répètent. Lia n’arrête pas de dire qu’elle ne souhaite pas faire quelque chose mais admet quelques lignes plus loin qu’elle n’a pas le choix.

En résumé :

Malgré une intrigue à priori intéressante, l’histoire n’a pas su me convaincre. Je trouve les personnages fades, voire ennuyants tout comme la narration.

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Fantasy & Fantastique

A comme Association ; Tome 4 : Le subtil parfum du soufre de Pierre Bottero

A comme Association ; Tome 4 : Le subtil parfum du soufre de Pierre Bottero

Editions Gallimard Jeunesse et Rageot Editeur
185 Pages

A comme Association : une série fantastique imaginée par Pierre Bottero et Erik L’Homme. Suivez les aventures explosives d’Ombe et Jasper, deux Agents stagiaires face aux créatures les plus inquiétantes.

Quatrième de couverture :

Prénom : Ombe
Âge : 18 ans
Description : cheveux blonds et courts en pétard, yeux bleus, allure sportive
Profession : Agent stagiaire à l’Association et étudiante (officiellement)
Signe particulier : incassable
Aime : sa moto, tabasser un bon gros monstre, qu’on lui fiche la paix
Mission : sauver la vie du loup-garou et éviter d’en tomber amoureuse

Pierre Bottero :

Pierre Bottero est né en 1964. Vivant en Provence avec sa femme et ses deux filles, il a pendant longtemps exercé le métier d’instituteur. Grand amateur de littérature fantastique, convaincu du pouvoir de l’imagination et des mots, il a toujours rêvé d’univers différents, de dragons et de magie.

« Enfant, je rêvais d’étourdissantes aventures fourmillantes de dangers mais je n’arrivais pas à trouver la porte d’entrée vers un monde parallèle ! J’ai fini par me convaincre qu’elle n’existait pas. J’ai grandi, vieilli, et je me suis contenté d’un monde classique… jusqu’au jour où j’ai commencé à écrire des romans. Un parfum d’aventure s’est alors glissé dans ma vie. De drôles de couleurs, d’étonnantes créatures, des villes étranges… J’avais trouvé la porte. »

C’est en 2008 qu’Erik L’Homme et lui ont imaginé une série fantastique dont ils signeraient alternativement les livres. A comme Association était né. Disparu un soir de novembre 2009, il a laissé à ses lecteurs les clés de ses portes et de ses mondes, ainsi que deux manuscrits achevés de la série.

Avis personnel :

Ceci est le dernier livre que Pierre Bottero a écrit…un tome superbe où on retrouve tout ce qui fait la merveilleuse écriture de cet auteur. Dans ce tome-ci, Ombe devra se renseigner sur un possible réseau de trafiquants de drogue chez les loups-garous. Sa mission ne va pas se passer exactement comme elle le pensait. Elle fera la rencontre d’un loup-garou dont elle tombera rapidement amoureuse et avec qui elle aura une liaison. Elle l’aidera tout en obtenant des renseignements.

Ombe est un personnage qui me laisse un avis assez mitigé. Son indépendance trop poussée et sa sexualité assez débridée me la rendent assez antipathique. Pourtant, malgré son côté incassable, on la voit ici beaucoup plus fragile. Elle a un côté touchant, par son histoire et par sa solitude. Son personnage est abordé avec plus de finesse, elle acquiert un peu plus de réflexion que dans le tome précédent même si l’action prime toujours. Je l’apprécie peu à peu mais malheureusement, si elle ne fait que de brèves apparitions dans les tomes suivants (Erik L’Homme ne devrait pas reprendre le personnage de son ami), on ne pourra pas en découvrir plus sur elle. Je ne sais pas du tout comment les tomes suivants vont être écrits et je me demande comment les choses vont évoluer. En effet, ce tome-ci pose de nombreuses questions, autant sur Ombe que sur l’Association et il serait vraiment dommage que certaines réponses soient éclipsées.

Le livre alterne plusieurs épisodes. Quelques pages nous plongent dans le passé d’Ombe pour essayer de mieux la comprendre. Le langage, très poétique, est aussi teinté d’humour. Ce deuxième volume, ayant été proposé à l’état brut, puisque comme nous l’explique Erik L’Homme n’a pas été corrigé par Pierre Bottero, colle parfaitement à la personnalité d’Ombe.

Le troisième tome de la série se terminait sur une rencontre entre Jasper et Ombe. Les derniers chapitres de ce livre la racontent. Le récit est très émouvant. Tous les deux possèdent des points communs, entre autre une solitude qui les réunit ce soir de Noël, et qui les attachent l’un à l’autre. C’est une fin vraiment superbe. Pierre Bottero joue avec le pouvoir des mots pour donner un côté féérique et sentimental à cette touche finale.

En résumé :

Un livre génial, dans la continuité de la série tout en proposant une évolution. Une fin très touchante, tout simplement magnifique.

Lien : Etes-vous prêts à rejoindre l’Association ?

Commander ce livre ?

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Fantasy & Fantastique

A comme Association ; Tome 3 : L’étoffe fragile du monde de Erik L’Homme

A comme Association ; Tome 3 : L’étoffe fragile du monde de Erik L’Homme

Editions Gallimard Jeunesse et Rageot Editeur
198 Pages

A comme Association : une série fantastique imaginée par Pierre Bottero et Erik L’Homme. Suivez les aventures explosives d’Ombe et Jasper, deux Agents stagiaires face aux créatures les plus inquiétantes.

Quatrième de couverture :

Prénom : Jasper
Âge : 15 ans
Description : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
Profession : Agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)
Signes particuliers : pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
Aime : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe
Mission : faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l’Agent Ombe

Erik L’Homme :

Erik L’Homme est né il y a une quarantaine d’années dans les montagnes du Dauphiné. Une enfance drômoise, au contact de la nature et des livres, lui a donné le goût des escapades en tout genre. Parti sur les traces des héros de ses lectures, bourlingueurs et poètes, ses pas l’ont entraîné aux portes de l’Asie centrale, sur la piste de l’homme sauvage, et jusqu’aux Philippines, à la recherche d’un trésor fabuleux. De retour en France, il a entrepris la rédaction d’une thèse de doctorat d’Histoire et civilisation. Il a ensuite travaillé comme journaliste dans le domaine de l’environnement. Le succès de ses romans pour la jeunesse lui a permis de vivre de sa plume et de partager son temps entre l’écriture, les voyages et les longues marches. C’est en 2008, un soir de décembre, que Pierre Bottero et lui ont imaginé une série fantastique dont ils signeraient alternativement les livres. A comme Association était né.

Avis personnel :

Quel plaisir de retrouver Jasper et son humour si particulier ! Talent qu’il va partager avec Erglug, un troll qu’Ombe a rencontré dans le deuxième tome. Après la fin des tomes 1 et 2, avec la mystérieuse attaque dont Jasper et Ombe ont été victimes, je m’attendais à ce que l’histoire soit plus centrée sur cet événement. Mais non, celui-ci est à peine abordé. Dans ce tome-ci, l’intrigue se passe quelques heures à peine après que Jasper ait été suspendu de ses fonctions d’Agent stagiaire pendant deux semaines. Après avoir triomphé lors d’un concert, le jeune adolescent s’éclipse pour sauver Ombe. En effet, un coup de téléphone l’alerte et tel un preux chevalier, il vole au secours d’une gente demoiselle. Vocabulaire moyenâgeux puisque Jasper va se retrouver propulser en pleine époque médiévale. Il devra utiliser tous ses talents de magicien et son humour décapant pour se sortir de situations pas toujours amusantes. Je n’en dirai pas plus sur l’intrigue au risque de dévoiler trop d’informations mais on ne s’ennuie pas une seule seconde !

L’humour est toujours aussi présent, que ce soit en références, en mauvais jeux de mots ou dans le récit. Toutefois, j’ai trouvé que Jasper faisait un peu moins d’esprit que dans le premier tome, pour laisser plus de place aux sentiments et à la résolution du mystère. Néanmoins, le duo formé par Jasper et Erglug est propre à de nombreuses situations comiques – et philosophiques. Le répondant de ces deux personnages permet de voir un nouvel aspect de la personnalité de Jasper et de profiter pleinement de leurs joutes verbales.

Jasper devra faire preuve de réflexion et de talent pour résoudre le problème auquel il est confronté. Affrontant un sorcier puissant, il ne devra montrer aucun signe de faiblesse. Il s’apercevra ainsi qu’il possède une grande puissance et se questionnera sur ses limites. Les questions posées promettent une suite de la série très intéressante. Le jeune magicien utilise toujours le runique, le quenya et le haut-elfique pour activer la magie. J’ai trouvé certains passages assez lourds entre les transcriptions et les traductions mais qui sont néanmoins nécessaires pour la bonne compréhension du roman. Et il faut avouer que c’est beaucoup moins banal qu’une simple formule latine. Heureusement, il y a peu de formules magiques ce qui fait que cela passe assez facilement.

Le profil psychologique de Jasper est plus abordé dans ce tome-ci et nous découvrons de nouvelles facettes de sa personnalité. Sa solitude entraperçue dans le premier tome est renforcée et le rapproche d’Ombe. J’ai hâte de voir d’autres situations où ces deux personnages se confrontent. La fin du livre est touchante, annoncée tout au long du roman par un Jasper réfléchissant sur ses relations avec les autres et surtout avec les filles.

En résumé :

Un excellent tome annonçant une suite prometteuse. Un héros encore plus attachant, une intrigue palpitante et une écriture prenante.

Commander ce livre ?

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Marque Pages

[MP 02] Kingdom Hearts

De nouveaux marque pages en ce début de mai ! Cette fois-ci, des marque pages sur Kingdom Hearts et plus principalement sur le personnage de Sora. Même image de départ avec des résultats différents. Deux côtés pour chaque marque page, un citant simplement les crédits.
N’hésitez pas à me donner des thèmes que vous aimeriez voir ici, je prendrai compte de vos suggestions. ^-^
Mais si vous souhaitez des marque pages totalement personnalisés, vous pouvez consulter la rubrique Commandes.

Voici quelques règles d’utilisation à suivre :
– Ne pas faire passer les marque pages pour vôtres ni les modifier et les redistribuer sur votre blog ou autre.
– Marque pages pour votre utilisation personnelle. Vous pouvez les imprimer et les offrir sans aucun soucis, juste ne faire aucun profit puisqu’ils sont gratuits.

Cliquez sur les images ci-dessous pour les voir en taille réelle.

Pour le prochain thème, ce sera certainement en rapport avec un film mais je ne garantis rien. N’hésitez pas à faire vos suggestions.