Les tribulations d’une caissière de Anna Sam

Les tribulations d’une caissière de Anna Sam

Editions France Loisirs – 205 Pages

Quatrième de couverture :

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ?

Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

Avis personnel :

Anna Sam, diplômée d’une licence littéraire, a travaillée pendant huit ans en tant que caissière. En premier lieu pour financer ses études et puis par la suite, ne trouvant pas d’emploi correspondant à son parcours, elle l’est restée. Derrière une caisse, on voit beaucoup de monde. Les rencontres sont fugaces mais certains clients restent en mémoire. Des comportements se répètent assez souvent et Anna Sam nous livre de nombreuses anecdotes, pas toujours roses, sur sa vie derrière la caisse.

Il n’y a rien de réellement surprenant. Malgré des situations que l’on n’aimerait pas vivre – certains clients semblent vraiment pénibles, il n’y a pas de surprise. Un thème est présenté par chapitre et les anecdotes s’enchaînent les unes à la suite des autres. Si les premières sont agréables à découvrir, le style répétitif devient lassant. Il n’y a aucun lien entre les différents chapitres, les anecdotes étant tirées des billets de blog de l’auteur. Une reconstruction pour donner un fil directeur à un récit aurait pu donner un plus grand intérêt à ce livre. De plus, on ne voit que l’aspect négatif avec des clients désagréables mais il n’est jamais question des clients sympathiques ou tout simplement polis.

Le style du livre est léger. L’écriture est simple, l’auteur nous prend à parti. Anna Sam décrit des situations que l’on imagine assez bien. On passe un bon moment mais on ne s’y attardera pas plus que ça. Le style redondant peut aussi agacer. Beaucoup d’anecdotes prêtent à sourire mais pas plus. C’est plutôt un témoignage d’un certain aspect de la vie de caissière et une réflexion amorcée sur la société de consommation. C’est un livre qui peut se lire même si on n’a pas travaillé en tant qu’hôte de caisse. Ces personnes-ci pourront certainement retrouver certains comportements types et les autres pourront découvrir ce métier.

En résumé :

Un livre agréable pour passer un moment de détente. Il ne laissera toutefois pas une forte impression.

Lien : Blog de l’auteur

Commander ce livre ?

Extrait :

Le regard que posent les enfants sur le monde est plein de perspicacité, de candeur, de poésie, de tendresse… Ainsi l’émotion vous étreindra quand vous entendrez :

Le petit Richard (sept ans) vous demande, après avoir observé attentivement votre caisse :
– Il est où ton lit ?

Le petit Nicolas (neuf ans) :
– Et à moi, tu m’en donnes des sous ?
Parce que vous avez rendu la monnaie à sa mère.

Publicités

19 réflexions sur “Les tribulations d’une caissière de Anna Sam

  1. Je l’ai lu l’été dernier, alors que j’étais justement caissière, et je me souviens avoir bien aimé. Bon, je n’en garde pas un souvenir transcendant, mais dans le contexte, c’était bien sympathique à lire, et tellement juste!

    • En effet, je pense qu’Anna Sam a très bien observé ce qui l’entoure et nous livre des cas véridiques. Après, quelques clients sympathiques auraient pu opposer les portraits.

  2. Je l’ai lu l’été dernier et si je l’avais trouvé assez amusant j’avais trouvé que l’auteur posait un regard assez condescendant sur tout le monde. Ça m’avait un peu dérangée.

    • Effectivement, maintenant que tu le dis. Mais cela ne m’a pas dérangé, j’ai plutôt pensé qu’elle analysait ce qui se passait autour d’elle pour en faire des billets comiques sur son blog.

  3. J’aimais beaucoup son blog quand le livre était sorti, mais depuis il a changé…
    Je n’avais pas eu l’occasion de lire son livre, mais bon, tout le monde le déconseillait ! Alors, je ne pense pas que ton avis fortement mitigé me convaincra !
    Merci d’être passée 🙂

    • Je ne connaissais pas son blog avant de découvrir le livre mais je ne pense pas que je l’aurais suivi de toute façon…
      Mais si tu as lu son blog, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de lire ce livre.

  4. Effectivement, je ne pense pas que son livre soit d’un grand intérêt quand on a suivi le blog…
    Mais bon, si je tombe dessus à la bibliothèque, je l’emprunterai sans doute pas curiosité !

    Merci d’être passée 🙂

  5. Je l’ai découvert sur Internet, comme la plupart des bloggueurs, je pense. J’avais également visionné son reportage à Sept à Huit, dans lequel elle s’exprime sans vergogne sur ce boulot difficile. Ce qui me frappe le plus, ce sont ses études – littéraires -, et qui me valent à moi aussi des blagues assez peu sympathiques : « tu es en littéraire ? Tu sais donc pourquoi il y a deux L à Pôle Emploi ». Il faudra que je lise ce livre, alors.
    Belle critique, dans tous les cas. Bonne continuation !

    • Ah les blagues sur les sections littéraires…je connais ça aussi.
      C’est un livre qui reste sympathique mais si tu connais ses billets, je ne suis pas sure que cela apportera de la nouveauté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s