A comme Association ; Tome 3 : L’étoffe fragile du monde de Erik L’Homme

A comme Association ; Tome 3 : L’étoffe fragile du monde de Erik L’Homme

Editions Gallimard Jeunesse et Rageot Editeur
198 Pages

A comme Association : une série fantastique imaginée par Pierre Bottero et Erik L’Homme. Suivez les aventures explosives d’Ombe et Jasper, deux Agents stagiaires face aux créatures les plus inquiétantes.

Quatrième de couverture :

Prénom : Jasper
Âge : 15 ans
Description : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
Profession : Agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)
Signes particuliers : pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
Aime : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe
Mission : faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l’Agent Ombe

Erik L’Homme :

Erik L’Homme est né il y a une quarantaine d’années dans les montagnes du Dauphiné. Une enfance drômoise, au contact de la nature et des livres, lui a donné le goût des escapades en tout genre. Parti sur les traces des héros de ses lectures, bourlingueurs et poètes, ses pas l’ont entraîné aux portes de l’Asie centrale, sur la piste de l’homme sauvage, et jusqu’aux Philippines, à la recherche d’un trésor fabuleux. De retour en France, il a entrepris la rédaction d’une thèse de doctorat d’Histoire et civilisation. Il a ensuite travaillé comme journaliste dans le domaine de l’environnement. Le succès de ses romans pour la jeunesse lui a permis de vivre de sa plume et de partager son temps entre l’écriture, les voyages et les longues marches. C’est en 2008, un soir de décembre, que Pierre Bottero et lui ont imaginé une série fantastique dont ils signeraient alternativement les livres. A comme Association était né.

Avis personnel :

Quel plaisir de retrouver Jasper et son humour si particulier ! Talent qu’il va partager avec Erglug, un troll qu’Ombe a rencontré dans le deuxième tome. Après la fin des tomes 1 et 2, avec la mystérieuse attaque dont Jasper et Ombe ont été victimes, je m’attendais à ce que l’histoire soit plus centrée sur cet événement. Mais non, celui-ci est à peine abordé. Dans ce tome-ci, l’intrigue se passe quelques heures à peine après que Jasper ait été suspendu de ses fonctions d’Agent stagiaire pendant deux semaines. Après avoir triomphé lors d’un concert, le jeune adolescent s’éclipse pour sauver Ombe. En effet, un coup de téléphone l’alerte et tel un preux chevalier, il vole au secours d’une gente demoiselle. Vocabulaire moyenâgeux puisque Jasper va se retrouver propulser en pleine époque médiévale. Il devra utiliser tous ses talents de magicien et son humour décapant pour se sortir de situations pas toujours amusantes. Je n’en dirai pas plus sur l’intrigue au risque de dévoiler trop d’informations mais on ne s’ennuie pas une seule seconde !

L’humour est toujours aussi présent, que ce soit en références, en mauvais jeux de mots ou dans le récit. Toutefois, j’ai trouvé que Jasper faisait un peu moins d’esprit que dans le premier tome, pour laisser plus de place aux sentiments et à la résolution du mystère. Néanmoins, le duo formé par Jasper et Erglug est propre à de nombreuses situations comiques – et philosophiques. Le répondant de ces deux personnages permet de voir un nouvel aspect de la personnalité de Jasper et de profiter pleinement de leurs joutes verbales.

Jasper devra faire preuve de réflexion et de talent pour résoudre le problème auquel il est confronté. Affrontant un sorcier puissant, il ne devra montrer aucun signe de faiblesse. Il s’apercevra ainsi qu’il possède une grande puissance et se questionnera sur ses limites. Les questions posées promettent une suite de la série très intéressante. Le jeune magicien utilise toujours le runique, le quenya et le haut-elfique pour activer la magie. J’ai trouvé certains passages assez lourds entre les transcriptions et les traductions mais qui sont néanmoins nécessaires pour la bonne compréhension du roman. Et il faut avouer que c’est beaucoup moins banal qu’une simple formule latine. Heureusement, il y a peu de formules magiques ce qui fait que cela passe assez facilement.

Le profil psychologique de Jasper est plus abordé dans ce tome-ci et nous découvrons de nouvelles facettes de sa personnalité. Sa solitude entraperçue dans le premier tome est renforcée et le rapproche d’Ombe. J’ai hâte de voir d’autres situations où ces deux personnages se confrontent. La fin du livre est touchante, annoncée tout au long du roman par un Jasper réfléchissant sur ses relations avec les autres et surtout avec les filles.

En résumé :

Un excellent tome annonçant une suite prometteuse. Un héros encore plus attachant, une intrigue palpitante et une écriture prenante.

Commander ce livre ?

Challenge : Participation au challenge Magie et Sorcellerie Littéraires.

Publicités

6 réflexions sur “A comme Association ; Tome 3 : L’étoffe fragile du monde de Erik L’Homme

  1. Je veux le lire, je veux le lire, je veux le lire…!!
    Oui je sais, on doit dire « j’aimerais » ou « je souhaite » et pas « je veux », mais bon trop tard, c’était déjà écrit 🙂

    Merci d’être passée 😀

  2. Roooh, comme j’ai hâte de pouvoir retrouver Jasper avec ce volume! Je pense que ce sera mon premier achat livresque quand je serais de retour en France!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s