La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca de Pierre Gripari

La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca de Pierre Gripari

Editions Folio – 164 Pages
Illustrations par Voutch et Puig Rosado

Quatrième de couverture :

Il était une fois la ville de Paris. Il était une fois une rue Broca. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un Monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon qui s’appelait Bachir. Il était une fois une petite fille.

Et c’est ainsi que, dans ce livre, vous allez faire la connaissance d’une sorcière, d’un géant, d’une paire de chaussures, de Scoubidou, la poupée voyageuse, d’une fée, et que vous saurez enfin la véritable histoire de Lustucru et de la mère Michel.

Avis personnel :

De délicieux contes inventés par Monsieur Pierre et les enfants de la rue Broca. Ainsi la préface rédigée à l’intention des grandes personnes qui ont besoin d’explications nous prévient :

Les histoires qu’il contient ne sont pas de monsieur Pierre tout seul. Elles ont été improvisées par lui, avec la collaboration de son public, et ceux qui n’ont jamais créé dans ces conditions imagineront difficilement tout ce que les enfants peuvent apporter d’idées concrètes, de trouvailles poétiques et même de situations dramatiques, d’une audace quelquefois surprenante.

Ce recueil comporte sept contes :
– La sorcières de la rue Mouffetard où une sorcière vieille et laide veut manger une petite fille pour devenir jeune et jolie.
Le géant aux chaussettes rouges : un géant cherche à avoir la taille d’un homme pour pouvoir épouser une jeune fille.
La paire de chaussures où deux chaussures mariées vont être séparées et vivre quelques péripéties avant de pouvoir se retrouver.
Scoubidou, la poupée qui sait tout : une poupée pouvant voir le passé et le futur et qui va tâcher de gagner un vélo pour son maître.
– Histoire de Lustucru : vous pensiez connaître la véritable histoire du père Lustucru et la mère Michel ? Vous serez certainement surpris ! Un de mes contes favoris.
– La fée du robinet : conte revisitant Les Fées de Perrault où une jeune fille crache des perles et sa sœur des serpents.
– La sorcière de placard aux balais : une aventure étant arrivée au narrateur où il se trouve confronté à une sorcière !

Les enfants vivant dans la rue Broca et inventant ces histoires prennent parfois part dedans et y jouent un rôle actif.

Une écriture simple et efficace, avec beaucoup d’humour. A lire à tout âge !

En résumé :

De jolis contes présentant les histoires avec efficacité et humour.

Commander ce livre ?

Publicités

12 réflexions sur “La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca de Pierre Gripari

  1. Mon livre préféré lorsque j’étais petite pour les contes! Je l’ai trouvé à la bibliothèque et je ne l’ai plus lâché, au point que mes parents ont dû l’acheter pour pouvoir rendre l’exemplaire 😉 Et quand j’ai appris que ma filleule était à fond dans la lecture à 6 ans, hop, premier livre offert!
    La seule et unique fois où j’ai mis les pieds à Paris c’était pour le concert d’un artiste suisse. J’ai été accueillie par une amie du forum du même artiste, qui habitait 2 rues à côtés de la rue Mouffetard! Je n’ai pas pu y traîner mes savates, mais j’ai pris la plaque en photo! je rêve d’y retourner.

    • Je ne l’avais jamais lu et je suis bien contente de l’avoir découvert ! Je me souviendrai de ce titre pour des petits plus tard, c’est certain.
      C’est vrai que ça doit faire quelque chose de se retrouver dans cette rue-ci. o:

  2. j’ai aussi un gros coup de coeur pour ce livre, que mon oncle m’avait ramené du canada quand j’avais 5 ou 6 ans,… j’avais le livre, et la cassette audio, et le livre a tellement été lu qu’il ne tenait plus, les pages se défaisaient… donc je l’ai racheté il y a peu 🙂
    c’est vraiment un super livre pour enfants 🙂 et j’ai vu qu’il avait été adapté en pièce de théâtre dernièrement…

    • C’est vraiment dommage que je ne l’ai pas connu en tant qu’enfant. Pour beaucoup de personnes à ce que j’ai pu lire, il a été relu et relu. o:
      Je me demande ce que ça peut donner jouer…

  3. Tu m’étonnes !

    J’adorais ce livre quand j’étais petite, ça ne m’étonnerait même pas que ce soit le premier livre que j’ai lu… En CP, on apprenait à lire avec certaines de ces histoires : la maîtresse disait que c’était surement plus difficile que d’autres lectures, mais que comme on connaissait tous les histoires, ça nous donnait des indices. Je ne sais pas si c’est une bonne méthode, mais au moins elle a fait ses preuves sur moi 😉
    Bref, j’adore ces nouvelles !

    • Cela m’étonne de ne jamais l’avoir lu plus jeune. ^^
      Pour apprendre à lire, si ça marche, c’est que c’est une bonne méthode. :] Moi c’était Ratus. XD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s