Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

Editions Folio – 104 Pages
Publié en 1943 à New-York et en 1946 en France

L’auteur :

Antoine de Saint-Exupéry, né en 1900, était un aviateur et écrivain français. Il a disparu en vol le 31 juillet 1944. Il a participé à la Seconde Guerre Mondiale en tant que résistant. Il a effectué de nombreux voyages qui lui ont apporté de nombreux souvenirs dont il se sert dans ses écrits, ceux-ci reflètent entre autre une réflexion sur la condition humaine. Il était aussi imprégné de valeurs humanistes que l’on peut retrouver dans Le Petit Prince.

Plus d’informations sur Wikipédia.

Résumé de l’Editeur :

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …
« S’il vous plaît… dessine-moi un mouton!
– Hein!
– Dessine-moi un mouton… »
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

Avis personnel :

Deuxième livre le plus lu au monde (le premier étant la Bible), Le Petit Prince est un court récit, qu’on pourrait qualifier de conte philosophique. L’ouvrage est très simple et très joli. Une centaine de pages, 27 chapitres et plusieurs aquarelles qui font partie même du récit. Celui-ci est écrit simplement, destiné à être compris par les enfants.

L’ouvrage est dédié à Léon Werth et plus exactement à celui-ci « quand il était petit garçon ». En effet, Saint-Exupéry annonce que la plupart des grandes personnes ne peuvent pas comprendre cet ouvrage et que seuls les enfants le pourront. Ce petit conte apporte pourtant un message universel, qu’enfant ou adulte peuvent comprendre.

Le roman commence par présenter le narrateur âgé de six ans et qui s’essayait au dessin. Le ton est donné dès le début avec ces dessins que les grandes personnes ne peuvent pas comprendre.

Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatiguant, pour les enfants, de toujours et toujours leurs donner des explications…

Ayant grandi, le narrateur est devenu aviateur et s’est crashé dans le désert. C’est là qu’il fait la connaissance du mystérieux Petit Prince avec cette fameuse phrase :

« S’il vous plaît… dessine-moi un mouton!
– Hein!
– Dessine-moi un mouton… »

Chacun essaye d’en apprendre sur l’autre. Le Petit Prince est très curieux et ne renonce jamais à une question après l’avoir posée. Mais peu à peu, il se confie au narrateur et nous en apprenons plus sur lui.

Il vient de l’astéroïde B612, petite planète où il vit seul avec sa rose envers qui il développe une relation d’amitié dont il n’a pas conscience. Il apprendra à identifier ses sentiments lorsqu’il rencontrera le renard sur Terre. Sur sa planète, il y a aussi trois volcans. Chaque matin, il les ramone pour qu’il n’y ait pas d’éruption. De plus, il inspecte sa planète à la recherche de pousses de baobabs à arracher car si ceux-ci poussaient, la planète deviendra invivable.

Avant d’arrivé sur Terre, le Petit Prince a visité d’autres planètes. Il rencontre ainsi divers personnages qui sont propres à diverses réflexions. Il a ainsi fait la connaissance d’un roi qui gouverne avec raison.

Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner, reprit le roi. L’autorité repose d’abord sur la raison. Si tu ordonnes à ton peuple d’aller se jeter à la mer, il fera la révolution. J’ai le droit d’exiger l’obéissance parce que mes ordres sont raisonnables.

Le Petit Prince rencontre ensuite un vaniteux puis un buveur. Sur la quatrième planète, il a affaire à un businessman qui ne cesse de compter les étoiles qu’il possède puisqu’il est le premier a en avoir eu l’idée. (Pas si fou que cela quand on songe que des morceaux de la Lune sont vendus…)

Il rencontre un allumeur de réverbères sur la cinquième planète.

Celui-là, se dit le petit prince, tandis qu’il poursuivait plus loin son voyage, celui-là serait méprisé par tous mes autres, par le roi, par le vaniteux, par le buveur, par le businessman. Cependant, c’est le seul qui ne me paraisse pas ridicule. C’est, peut-être, parce qu’il s’occupe d’autre chose que de soi-même.

Et finalement, avant d’arrivé sur Terre, le Petit Prince rencontre un géographe.

Sur Terre, le Petit Prince rencontre en premier lieu un serpent qui l’aidera à rejoindre sa planète par la suite. Il trouve après des roses, fleurs semblables à sa propre rose.

« Je me croyais riche d’une fleur unique, et je ne possède qu’une rose ordinaire. Ça et mes trois volcans qui m’arrivent au genou, et dont l’un, peut-être, est éteint pour toujours, ça ne fait pas de moi un bien grand prince… »
Et, couché dans l’herbe, il pleura.

Il rencontre ensuite un renard qu’il va apprivoiser. Celui-ci lui apprend plusieurs leçons dont une essentielle qu’est l’amitié.

On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

Retour au moment présent, le narrateur et le Petit Prince se mettent en quête d’eau.

L’eau peut aussi être bonne pour le cœur…

Et finalement, le Petit Prince quittera ce monde pour rejoindre le sien. Le narrateur se souviendra toujours de ce petit garçon.

C’est là un bien grand mystère. Pour vous qui aimez aussi le petit prince, comme pour moi, rien de l’univers n’est semblable si quelque part, on ne sait où, un mouton que ne nous ne connaissons pas a, oui ou non, mangé une rose…

En définitif, un très joli conte que je n’hésiterai pas à relire. Antoine de Saint-Exupéry fait passer de nombreux messages à travers les rencontres du Petit Prince. A lire à tout âge mais être ‘adulte’ permet de comprendre certaines choses qui auraient pu rester obscures dans une lecture plus jeune.

En résumé :

Un magnifique petit conte qui peut plaire autant aux enfants qu’aux grandes personnes.

Commander ce livre ?

Lire d’autres avis ? Participation à une lecture commune sur Livraddict, vous pouvez lire tous les avis ICI.

Publicités

17 réflexions sur “Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry

  1. Tiens, je ne savais pas qu’il était le 2ème livre le plus lu au monde. Et pourtant, après ma lecture j’avais fait des petites recherches sur le livre. J’ai du passer à coté de l’info 🙂

    En tout cas, ce fut une superbe relecture pour ma part, et je pense que d’ici quelques temps, je le relirai encore avec grand plaisir.

    • Je l’avais lu dans un de mes cours donc je ne sais pas si c’est facilement trouvable sur Internet. ^^
      Tant mieux que ça t’ait plu ! Je l’avais lu quatre mois avant de le relire pour cette lecture-ci et on le relit vraiment avec plaisir. :]

  2. Une découverte très récente pour moi (il était temps !) et très sympathique. Les différentes lectures possibles rendent ce petit livre magique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s