Jeunesse

Artemis Fowl ; Tome 4 : Opération Opale de Eoin Colfer

Artemis Fowl ; Tome 4 : Opération Opale de Eoin Colfer

 Editions Folio (Junior) – 420 Pages
Traduction de Jean-François Ménard

Quatrième de couverture :

Message à l’attention de : Artemis Fowl
Nous sommes le Peuple des fées. Vous ne vous souvenez plus de nous car nous avons effacé votre mémoire. Mais aujourd’hui, nous devons vous informer que nous sommes tous en danger de mort. Opale Koboï, la fée lutine que vous nous avez autrefois aidés à combattre, est de retour, déterminée à se venger. Pour la vaincre, vous avez besoin de nous. Et nous avons besoin de vous…

Avis personnel :

Je continue dans ma relecture de cette série avec le tome 4. Suite aux aventures des précédents tomes, la mémoire d’Artemis Fowl ainsi que celles de Butler et de Juliet ont été effacées. Ils ne se souviennent plus d’aucun élément en rapport avec le Peuple des Fées. Mais celui va de nouveau avoir besoin de lui. En effet, Opale Koboï est parvenue à s’échapper et est à la tête d’une nouvelle machination pour accéder au pouvoir.

Ce roman est toujours dans la lignée des précédents avec nos héros : Artemis Fowl, Butler, Holly Short, Mulch Diggums et Julius Root. D’autres personnages secondaires sont aussi évoqués ou ont un petit rôle à jouer. J’apprécie enfin Holly Short ! Son caractère téméraire et le fait qu’elle ne voit Artemis Fowl que comme un malfaiteur me la rendait peu appréciable mais dans ce tome-ci, ses sentiments sont montrées et l’amitié liant ces deux personnages est pleinement exposée. Quant à Artemis, son évolution constatée dans les tomes précédents continue de se dérouler. Certes, il ne se souvient pas de ses exploits au début du roman mais il a certaines hésitations face à ce qu’il fait, surtout avec ses parents qui agissent enfin comme des parents tendres. Puis, après avoir retrouvé ses souvenirs, il se rappellera sa précieuse amitié avec Holly et Mulch et ce qu’elle lui a appris. Enfin, bien qu’il est choisi d’être héros, il restera tout de même un malfaiteur redoutable.

La vie solitaire du délinquant ne le séduisait plus autant qu’auparavant. Il n’avait aucun désir de faire des victimes. Et pourtant, l’excitation qu’il ressentait en mettant en œuvre une brillante machination l’attirait toujours. Peut-être existait-il un moyen de combiner son génie du banditisme avec ses nouvelles exigences morales ? Certaines personnes méritaient qu’on les vole. Il pouvait devenir une sorte de Robin des Bois des temps modernes : voler aux riches pour donner aux pauvres. Ou simplement voler aux riches. Chaque chose en son temps.

Un petit défaut que je pourrais citer : le récit est assez long à se mettre en place et finalement tout se résout assez rapidement. Les premiers chapitres présentent ce qu’est devenu Artemis Fowl en alternant avec ce qui se passe dans le monde souterrain mettant ainsi en place l’intrigue. Les deux éléments finissent par se croiser après environ 150 pages. Nos héros tentent d’échapper aux divers pièges d’Opale Kobaï avant que ce ne soit celle-ci qui se fasse piéger et arrêter. Les derniers chapitres présentent le plan d’Artemis pour triompher.

Il y a toujours autant d’action mais celle-ci est présentée d’une autre manière que dans les premiers tomes. De plus, le roman est plus centré sur la psychologie de Artemis et sur les choix qu’il doit effectuer.

En résumé :

Un excellent tome où on retrouve avec plaisir Artemis qui continue d’évoluer.

Commander ce livre ?