Jeunesse

Artemis Fowl ; Tome 3 : Code Éternité de Eoin Colfer

Artemis Fowl ; Tome 3 : Code Éternité de Eoin Colfer

 Editions Folio (Junior) – 420 Pages
Traduction de Jean-François Ménard

Quatrième de couverture :

Message urgent de : Artemis Fowl
Destinataire : Peuple des fées
Je pense que je n’ai pas à me présenter, ma réputation n’est plus à faire. Je suis un génie du crime, j’ai monté les mauvais coups les plus audacieux. Mais pour la première fois de ma vie, je me retrouve dans une situation désespérée. Je vous lance un appel au secours et, si vous n’y répondez pas, je suis perdu. Et vous aussi, Peuple des Fées…

Avis personnel :

Troisième tome de cette superbe série terminé aussi vite que les précédents !
Artemis Fowl a enfin retrouvé sa famille au complet (même si son père est toujours hospitalisé), alors cette fois-ci personne à délivrer. Ce tome-ci, le jeune garçon s’est confronté à plus fort que lui – plutôt malveillant – et le suspense commence de suite avec Butler touché à la poitrine. Artemis, grâce à son sang-froid, parviendra à le sauver mais le serviteur ne sera plus jamais comme avant. L’homme que Artemis pensait avoir piégé s’appelle Spiro et a volé le Cube C, invention novatrice du jeune garçon permettant de détecter tout signal existant y compris ceux émis par le Peuple des Fées. S’ensuivra une collaboration entre Artemis, Holly Short et Mulch Diggums, avec l’aide de Juliet pour pouvoir récupérer cette menace.

Les personnages sont de plus en plus attachants surtout Artemis. En effet, depuis le premier roman, il a évolué positivement. Héritier d’une lignée de malfaiteurs, il a appris plusieurs valeurs telles que l’amitié et le courage au travers de ses multiples aventures. Il n’est plus aussi sûr que lui et ses sentiments transparaissent plus facilement. Ses relations avec Butler se développent et leur quasi-fraternalité est exposée. Malheureusement, Butler apparaît peu dans ce tome-ci et Juliet le remplace. Bien qu’elle soit douée dans les arts martiaux, leurs caractères sont très différents. Elle est moins pénible que dans le tome 1 mais elle reste tout de même très bavarde. Le capitaine Holly Short est toujours là, égale à elle-même. Elle se méfie toujours autant d’Artemis mais elle l’apprécie tout de même. Mulch Diggums est toujours aussi loufoque et plein d’entrain pour dérober de précieux objets.

Eoin Colfer mène toujours aussi bien son récit, ponctué d’actions et d’humour. Il y a toujours une alternance de lieux et de personnages mais cette fois-ci agrémenté du journal d’Artemis Fowl où celui-ci se livre un peu. Le roman se termine d’une façon magistrale, closant parfaitement la trilogie initialement prévue mais laissant entrevoir une suite prévisible. J’ai hâte de lire la suite des aventures de nos héros.

En résumé :

Artemis s’attaque à plus gros que lui ce qui donne un roman rempli d’actions avec des personnages encore plus attachants.

Commander ce livre ?